AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre inattendue à la caserne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Rencontre inattendue à la caserne   Jeu 19 Jan - 13:22

Rencontre inattendue à la caserne.

Je pare l'attaque de mon adversaire et reste en position défensive le temps de trouver comment tourner la situation à mon avantage. Comme toujours, je venais m'entrainer à la caserne avec des soldats pour garder la patte au combat. Le commandement ne me laisse pas beaucoup l'occasion de me battre, ainsi je conserve mon niveau en m'entrainant dés que j'en ai l'occasion. Je me rappelle de mon combat à trois avec le jeune Ace et monsieur Mitsuky. Je dégage alors mon sabre et au prix de quelques poils de ma crinière, je m'avance d'un seul coup et met un coup de boule à mon adversaire. Celui-ci arrive à l'esquiver plus ou moins habilement. Ce dragon est plutôt doué. Mais ce ne sera pas suffisant. Je lance un coup de sabre en même temps d'envoyer ma queue lui balayer les pattes. Il riposte et bloque ma queue avec l'une de ses ailes. Mauvaises idées, j'enroule celle-ci autours de sa membrane et tire un grand coup dessus. Il est alors obligé de l'avancer. Je le repousse alors et donne un coup que j'arrête sur ses écailles pour lui montrer que j'aurais pu lui couper une aile. Mais bien sûr il s'agit d'un entrainement et donc je ne le fais pas. Il se recule alors. Et nous en profitons pour nous remettre chacun en position. L'entrainement se poursuit ainsi pendant plusieurs minutes, enchainant les coups et les parades sans pour autant chercher de vainqueur. Le seul but étant d'apprendre des techniques et de se perfectionner dans sa maitrise des armes. Ainsi l'entrainement dura ce qui me semblait être une éternité. Nous faiblissions chacun à la même vitesse. Lui peut-être plus vite que moi, mais je n'en étais pas sûr, pour un soldat il était résistant et savait bien se battre. Il laissait parfois des occasions un peut trop évidentes, mais dans la précipitation ce n'était pas toujours évidant de réfléchir à tout. Il fallait toujours faire attention à tout et ce n'était pas quelque chose d’évident pour tout le monde. Il fallait s'entrainer régulièrement et s'accrocher même si l'on combattait toujours quelqu'un de plus fort que nous. Au début c'est difficile en plus d'être agaçant de toujours être perdant, mais avec le temps et la pratique, on se perfectionne jusqu'à devenir imbattable. Il suffit d'avoir de la patience. Mais une fois que l'on a atteint un certaine niveau, il faut continuer de pratiquer pour ne surtout pas le perdre. Ainsi est la lois du combat. Autour de nous, d'autres nous regardent faire et cherche à en apprendre davantage sur les mouvements et les techniques. En effet, je n'étais pas un maitre absolu du maniement de l'épée, mais je rivalisais avec les grands maîtres Caderyns. Donc mes positions, mes attaques et mes parades devaient être intéressante à retenir. Mais je n'étais pas non plus sans faille, plusieurs fois mon adversaire avait réussi à m'atteindre. Il aurait pu me couper une main, une jambe et me briser le genou. Mais je n'avais pas compter le nombre de coup que je lui avais donné, j'avais juste retenu que j'avais eut l'occasion de lui couper la tête. Nous échangions alors encore quelques coups, tous deux au bord de l'épuisement. Puis vint le moment que j'attendais tant. Il rassembla ses forces pour me repousser en arrière. Chose que j'eus du mal à empêcher sous la fatigue. Et il me fonça dessus avec toute la force de son corps, épée en avant. C'était une attaque facile à parer. C'est donc ce que je fis, et sans lui laisser le temps d'enchainer, j'esquivais sa course en sautant sur le coté. Roulade, je me redresse nous voici suffisamment espacé. Il relance un assaut direct. Je rengaine alors mon arme et...
"BAM !!!"
Il s'arrête brusquement. Je venais de crier. Imitant le son de mon fourreau Evagino lorsque j'utilisais le propulseur de lame. Cette attaque était si puissante qu'elle me permettait d'au moins désarmer les adversaires et au mieux les tuer sur le coup. Je n'allais pas le faire ici contre ce soldat. Mais simplement faire semblant d'utiliser cette technique pour clore le combat. Pendant quelques secondes, plus rien ne se passa. Nous restions immobile, et les spectateurs silencieux. C'est lorsque je me redresse que mon adversaire comprend que c'était fini. Je m'incline poliment comme je le faisais toujours pour honorer mon adversaire et celui-ci m'imite. Les gardes autours de nous nous applaudissent alors brièvement puis quittons le centre de la cours d'entrainement pour laisser notre place aux suivants. Par reflex je regarde l'heure. Nous avions tenu une heure en combat. C'était largement suffisant pour le moment. Peut-être que je reprendrais plus tard avec un autre adversaire. Je marche alors tranquillement chercher ma serviette et j'essuie rapidement toute la sueur qui coulait sur mon visage. Le dragon me suit alors et s'arrête vers moi.
"Ce n'était pas terrible ? C'est ça ?"
"C'était très bien Lieutenant, vous avez fait beaucoup de progrès depuis notre derrière rencontre. Faites cependant attention à ne pas vous précipiter. Vous offrez parfois des occasions à vos adversaires que vous ne devriez pas donner. Faites attention, n'agissez pas que impulsivement, prenez parfois le temps de réfléchir lorsque vous le pouvez et vous verrez cela ira beaucoup mieux. Cependant, même si vous êtes épuisé, ne foncé jamais comme vous l'avez fait. C'est très risqué. Restez plutôt sur vos gardes. Mais malgré ses quelques points, vous êtes un adversaires redoutables. Vos ennemis n'auront qu'à bien se tenir."
Ces compliment semblaient lui faire plaisir. Il acquiesça d'un signe de tête en souriant puis s'en alla à son tour pour se reposer. Je finis de m'essuyer le visage et pris le temps de boire un peu d'eau avant de retourner voir les autres combattants ma gourde à la patte. J'avais envie de me reposer un instant avant de reprendre les combats, et rien ne valait une bonne discussion je cherchais donc du regard quelqu'un à qui m'adresser pour parler un peu.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Jeu 19 Jan - 19:44

J'étais armé de mes griffes d'acier. Sur mon visage de tueur et de monstre était ce masque d'acier qui appartenu à la dénommée Lyra, ma défunte bien-aimée, ainsi que ce masque d'hypocrisie grâce auquel je ne montrait pas mes sentiments. En effet, je ne souriais point et je me concentrais, malgré le bon spectacle qui s'offrait à moi. Mais, je me concentrais sur quoi, me demanderuiez-vous ? Je me concentrais sur ledit spectacle que je viens de mentionner. Mais qu'était ce spectacle pour que je me concentre dessus ? Un combat. Un entraînement, plus précisemment, où s'affrontaient un Lieutenant ainsi qu'Arcus Neodignis. J'avais entendu certains exploits de ce derniers. On m'avait dit qu'il se débrouillait pas mal en combat. Bien sûr, ceci était la théorie. Maintenant, j'observai la pratique, les faits... Et il se trouvait que les dires étaient vrais. Le bougre se débrouillait très bien dans cet art qui forgea pratiquement la totalité de ma vie. Ce surtout muni d'une épée. Il maitrisait cette arme blanche comme il le fallait, la lame était une "extension" de son bras. Je me demandais quel serait alors son talent au corps à corps, sans aucune arme...

J'observai chacun des mouvements des deux adversaires. Je regardais leur style de combat, leurs qualités, leurs défauts... Et le Lieutenant en eu un qui fini le combat : une soudaine précipitation. Malgré le fait que son talent en combat soit tout de même élevé, cela ne l'empêcha pas de perdre.

Tout le monde se mit alors à applaudir, une fois la rixe terminée, et je les rejoins. Je vis que les deux adversaires s'échangèrent deux trois mots avant que le Lieutenant s'en aille, apparemment content. J'enlevai le masque hypocrite pour sourire enfin tandis qu'Arcus s'essuya surement les quelques goutes de sueure par le biais d'un torchon. Ensuite, il ragarda, après avoir bu un peu d'eau, toute l'assemblée des yeux. Je m'approchai de lui et fis :

- Beau combat, Arcus Neodignis, beau combat. Ce qu'on m'a dit sur vos prouesses n'étais pas faux, à ce que j'ai vu. Ce fut dommage pour votre adversaire qu'il eu une certaine... Précipitation qui lui couta la victoire. Oh ! Je me présente : Igniis Irondust, appelé aussi le Dragon Masqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Ven 20 Jan - 21:51

Je regarde l'assemblé tranquillement jusqu'à ce qu'un dragon me rejoigne. Tiens j'avais déjà croisé quelqu'un de cet race. J'avais rencontré le dragon de cristal Grank Tarnag lors de la réunion pour organiser les jeux d'Eirinikos. Et puis j'en avais vu beaucoup d'autre dans leur cité, mais ce n'était pas dans les mêmes conditions... Cependant, celui-ci me semblait différent. Déjà de part sa couleur, et son énergie ne dégageait pas les mêmes radiations. Il devait être particulier, peut-être une sous-espèce.
"Beau combat, Arcus Neodignis, beau combat. Ce qu'on m'a dit sur vos prouesses n'étais pas faux, à ce que j'ai vu. Ce fut dommage pour votre adversaire qu'il eu une certaine... Précipitation qui lui couta la victoire. Oh ! Je me présente : Igniis Irondust, appelé aussi le Dragon Masqué."
Je souris et m'incline poliment pour le remercier du compliment. Le dragon masqué il a dit ? J'ai entendu des histoires au sujet d'un guerrier qui se battait avec un masque et des griffes renforcées. Ce serait lui ? Il a une belle carrure, et le nombre de cicatrices témoigne de ses combats passés. Ses écailles de feu, ses cornes d'or, ses yeux d'émeraudes... Oui il ressemble à la description que j'en ai eus. C'est un grand guerrier à l'histoire tragique. Il a perdu sa compagne, mais je ne m'étalerais pas sur le sujet pour ne pas le déranger.
"Merci beaucoup du compliment monsieur Irondust. Enchanté d'avoir enfin l'occasion de vous rencontrer. J'ai entendu beaucoup de bien de vous et de vos combats. Vous êtes un guerrier formidable d'après les rumeurs."
Je dois bien avouer que j'aime tester les dires. Malheureusement, je suis trop fatigué pour m'y remettre de suite. Peut-être après avoir récupéré un peu je lui proposerais un combat. Lutte, Escrime, Box... Tout me convient du moment que je n'en sors pas blessé pour pouvoir assurer mes fonctions de commandant en cas d'urgence. Mais pour le moment, je dois me remettre de mon exercice. Je regarde alors les guerriers se remettre à leurs entrainements, et observe leur mouvement et leur technique. Je constate toutes leurs fautes d'appuis, d'attaques et de parades, mais je ne dis rien pour les laisser s'exercer en paix. Préférant me concentrer sur la conversation avec Igniis Irondust.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Sam 21 Jan - 0:24

Tandis que les autres reprenaient leur entrainement, Arcus Neodignis me répondit :

- Merci beaucoup du compliment monsieur Irondust. Enchanté d'avoir enfin l'occasion de vous rencontrer. J'ai entendu beaucoup de bien de vous et de vos combats. Vous êtes un guerrier formidable d'après les rumeurs.

- Enchanté de même d'en avoir aussi l'occasion. Un guerrier formidable, peut-être. Après tout, on déforme bien des choses à cause de la peur ou de l'admiration d'un "héros". Mais, tueur sans pitié, guerrier furieux et monstre sanguinaire, certainement. Je suppose que, si vous avez entendu beaucoup sur moi, vous devriez comprendre pourquoi certains m'appellent Le Monstre.

Je regardais un à un tous les gars qui s'entraînaient. Tous avaient leurs forces et leurs faiblesses. Des forces qui pouvaient se révéler extraordinaires comme des faiblesses pouvant se retrouver mortelles. Dans le même temps, j'adressai un sourire assez cynique et dis, à l'intention de Neodignis :

- Regardez-moi ça ! Tous des valeureux combattants ! Tous des machines à tuer ! Tous de la chaire à canon ! Tous de simples pions ! Je suis même certains que certains d'entre eux n'ont même pas connu de bataille et sont encore assez innocents. N'êtes-vous pas de cet avis ?

Il est vrai que cet avis assez pessimiste m'avait été forgé à la guerre. De même pour mon cynisme grinçant. Mais cela ne voulait pas dire que je n'aimais pas me battre... Au contraire ! Bref ! Après avoir terminé ma phrase, je tournais la tête vers Arcus Neodignis, prévoyant une éventuelle réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Sam 21 Jan - 21:01

Je continue d'observer les combattants. Repérant les meilleurs escrimeurs, boxeurs, lutteurs parmi tout ceux présents. Ce n'était pas très difficile de toute manière, il suffisait de voir les plus rapides, les plus fort ou encore les plus habiles ou les plus intelligents. Lors d'un combat, de nombreuses caractéristiques entraient en compte. Et grâce à mon apprentissage, j'arrivais à percevoir les meilleurs guerriers des autres. Malheureusement, je ne voyais que le côté pratique, encore fallait-il savoir si la personne avait un bon fond ou non. C'était ce qui faisait la différence entre un guerrier lambda et un Caderyns. Le contrôle de ses émotions, le respect, la philosophie... J'étais toujours à la recherche d'un apprentis à qui léguer mon savoir avant qu'il ne soit trop tard.
"Enchanté de même d'en avoir aussi l'occasion. Un guerrier formidable, peut-être. Après tout, on déforme bien des choses à cause de la peur ou de l'admiration d'un "héros". Mais, tueur sans pitié, guerrier furieux et monstre sanguinaire, certainement. Je suppose que, si vous avez entendu beaucoup sur moi, vous devriez comprendre pourquoi certains m'appellent Le Monstre."
Voilà l'une des raisons pour lesquelles je ne cherchaient même pas à savoir s'il avait le potentielle pour me suivre. Les rumeurs à son sujet font mention d'un grand guerrier, très fort et très dangereux, mais néanmoins monstrueux comme le surnom lui allait si bien. Je hausse alors doucement les épaules. Cependant, je pense que c'est à cause de son passé difficile qu'il est ainsi, il n'a toujours pas accepter ce qu'il s'est produit à mon avis et se venge sur les champs de batailles. Réaction naturel, mais critiquable.
"Qui que l'on soit, qu'importe ce en quoi nous croyons, un preneur de vie devrait toujours être considéré comme monstrueux."
J'avais prononcé ses mots avec sérénité alors que le sujet avait tendance à me mettre en colère. Tuer est un crime, qu'importe les guerres, les motifs, les ordres... Si l'on peut éviter d'en arriver là, il faut essayer surtout quand la personne se rend ou ne s'est pas battu. C'est ainsi que je vivais, dans le plus grand respect de la vie d'autrui qu'ils soient alliés ou ennemis.
"Regardez-moi ça ! Tous des valeureux combattants ! Tous des machines à tuer ! Tous de la chaire à canon ! Tous de simples pions ! Je suis même certains que certains d'entre eux n'ont même pas connu de bataille et sont encore assez innocents. N'êtes-vous pas de cet avis ?"
Ses mots m'arrachèrent un frisson d'effroi. De la chair à canon ? De simples pions ? Non ! Je ne le voyais pas ainsi. Pour moi c'était tous des êtres vivants quoi que le destin puisse leur réserver. Et s'ils se retrouvent sous mes ordres, leur survis sera et restera ma priorité, sauf si nous sommes déjà tous morts.
"Navré, mais je ne partage pas cet avis. Je ne vois pas de chair à canon parmi mes guerriers. Chaque vie est précieuse et mérite d'être protégée. Ce qui fait la force de Braserio, c'est notre union. Et nous devons la protéger si nous voulons sortir victorieux de cette guerre."

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Sam 21 Jan - 22:39

Après ma parole prononcé sur un ton extrêmement cynique, Arcus Neodignis, n'ayant visiblement pas compris mon ton ainsi que mes paroles, me répondit :

- Navré, mais je ne partage pas cet avis. Je ne vois pas de chair à canon parmi mes guerriers. Chaque vie est précieuse et mérite d'être protégée. Ce qui fait la force de Braserio, c'est notre union. Et nous devons la protéger si nous voulons sortir victorieux de cette guerre.

Après qu'il eu fini de parler, je poussai un soupir et rétorquai :

- Je vois que vous n'avez pas compris le sens de mes paroles ainsi que mon ton cynique. Sachez que je suis tout à fait de votre avis. J'en ai plus que ras le bol d'envoyer des pauvres gars à une mort plus ou moins violente, à une horreur aussi sanglante que la guerre... Mais, le problème, c'est la façon dont on nous voit... Surtout les dirigeants. Pour eux, nous sommes tous des pions que l'on envoit à l'abattoir, nous sommes de la vulgaire chaire à canon ! Tous autant que nous sommes. Lui, lui, lui, vous, moi, tous. Et que ce soit ici ou chez nos ennemis. Et dire que, la guerre et la folie sanguinaire, je n'ai rien connu d'autre... Et dire que, ceci, c'est toute ma vie. Je suis un monstre dés mon enfance, après tout.

Je regardais en même temps tous les guerriers avant de reprendre, en en pointant discrètement un :

- Au faite, ce gars-là, je paris qu'il est nouveau ici. Il est trop vite essoufflé et ses gestes sont trop lents, trop confus, pas assez précis. En plus, ses appuis ne sont vraiment pas bons. Je n'aimerais pas voir le charpie qui lui restera de corps s'il est envoyé dans une bataille en ce moment. De même que ces deux-là.

Je pointais toujours discrètement. Les concernés ne me remarquèrent même pas. Enfin, je finis, en direction d'Arcus :

- Et, sinon, que diriez-vous que, après que vous vous soyez reposé, nous nous combattions pour nous entraîner ? Nous pourrions ainsi réellement voir ce dont l'autre est capable (bon, je vous ai regardé vous battre alors que vous n'avez entendu que des dires de moi donc j'ai techniquement l'avantage, mais bon...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 23 Jan - 13:09

"Je vois que vous n'avez pas compris le sens de mes paroles ainsi que mon ton cynique. Sachez que je suis tout à fait de votre avis. J'en ai plus que ras le bol d'envoyer des pauvres gars à une mort plus ou moins violente, à une horreur aussi sanglante que la guerre... Mais, le problème, c'est la façon dont on nous voit... Surtout les dirigeants. Pour eux, nous sommes tous des pions que l'on envoit à l'abattoir, nous sommes de la vulgaire chaire à canon ! Tous autant que nous sommes. Lui, lui, lui, vous, moi, tous. Et que ce soit ici ou chez nos ennemis. Et dire que, la guerre et la folie sanguinaire, je n'ai rien connu d'autre... Et dire que, ceci, c'est toute ma vie. Je suis un monstre dés mon enfance, après tout."
Comme d'ordinaire, j'étais à la ramasse. J'ai du mal à comprendre les nuances du ton des gens et cela venait de me faire encore défaut. Je n'avais pas tilté qu'il était cynique. Je suis d'un naturel trop sérieux et l'habitude de discuter avec des gens de ce genre me rend particulièrement terre à terre. L'humour, le cynisme, l'ironie ne sont pas vraiment mes domaines. Du moins j'ai du mal à les comprendre et Raven se plait d'en jouer. Pas grave. Je ne me démonte pas pour autant. J'écoute alors son avis sans broncher. Cependant, même si j'étais obligé d'admettre qu'il avait raison, j'essayais de ne pas y croire. C'était trop triste pour être véritable et j'espérais que nous ayons un peu plus de valeur aux yeux de notre roi. Cependant, ses dernières paroles me titillèrent. Était-il encore cynique où avait-il vraiment si peu d'estime de lui même. Doutant de la véracité de ses propos, je préférais éviter de repasser pour un idiot en ne répondant rien. Celui-ci enchaina alors rapidement sur un autre sujet.
"Au faite, ce gars-là, je paris qu'il est nouveau ici. Il est trop vite essoufflé et ses gestes sont trop lents, trop confus, pas assez précis. En plus, ses appuis ne sont vraiment pas bons. Je n'aimerais pas voir le charpie qui lui restera de corps s'il est envoyé dans une bataille en ce moment. De même que ces deux-là."
Je regarde dans la direction qu'il m'indique, en effet j'avais remarqué ce jeune combattant. J'ignore s'il avait choisit le bon partenaire de combat, mais il était clair qu'il allait devoir redoubler d'efforts s'il ne voulait pas mourir au premier combat sur un champs de bataille. Pareil pour les deux autres qu'il m'indiqua. Je n'allais pas les entrainer personnellement, ce serait trop difficile pour eux. Mais il fallait que je leur trouve des adversaires meilleurs qu'eux pour les forcer à s'améliorer. Je regardai par dessus l'assemblée et repéra des guerriers de meilleur niveau en train de se reposer. Je leur fis signe d'approcher et ils arrivèrent rapidement vers moi.
"Arrêtez ses trois là et combattez avec eux. Prenez des bâtons et formez les. Doucement s'il vous plait. Je ne veux pas retrouver une recru couverte de bleu."
Ils s'éloignent alors et emmène les trois combattants à l'écart pour reprendre le combat. Je les vois alors leur donner des coups de bâtons quand ils en ont l'occasion. Mais ils n'ont pas l'air de les frapper trop fort comme je l'ai indiqué dans mes instructions. Parfait, ça va les entrainer un peu et ils vont comprendre le danger que représente un adversaire meilleur qu'eux.
"Et, sinon, que diriez-vous que, après que vous vous soyez reposé, nous nous combattions pour nous entraîner ? Nous pourrions ainsi réellement voir ce dont l'autre est capable (bon, je vous ai regardé vous battre alors que vous n'avez entendu que des dires de moi donc j'ai techniquement l'avantage, mais bon...)."
Je souris, proposition intéressante. Quelle bonne idée de se battre avec un nouvel adversaire. Pas dans l'immédiat parce que je suis un peu mou suite à mon combat contre le lieutenant, mais dés que j'aurais repris je pourrais lui offrir un bel échange. Il aura surement l'avantage parce qu'il a eut l'occasion de m'observer combattre, mais je pense que je serais à la hauteur, après quelques échanges, je verrais ses forces et ses faiblesses et je m'adapterais en conséquence.
"Volontiers. Ce serait un plaisir. J'ai hâte de voir de quoi vous êtes capable monsieur Irondust."

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 23 Jan - 20:13

Après que je lui ai montré les trois dragons qui avaient visiblement des difficultés, Arcus Neodignis ordonna qu'on leur donne un entraînement qui soit un peu plus adapté à leur niveau actuel. Ensuite, face à la proposition que je lui donnai pour que l'on se batte, il accepta avec joie et avait hâte de voir de quoi j'étais capable.

- Ouais, répondis-je, moi aussi je dois avouer que je suis impatient de me mesurer à vous. Mais prenez tout votre temps pour vous reposer pour que vous soyez en pleine forme lors de la rixe.

Je reportais de nouveau mon regard sur ceux qui étaient en train de s'entraîner. J'enelvais alors mon masque, laissant mon visage à découvert. Il y avait un truc qui me faisait marer intérieurement : ce sont toutes les légendes que l'on associait à moi...Et certaines étaient attribuées à mon visage. On me surnommait Le Monstre et je portais presque tout le temps mon masque alors certains se mirent à raconter que je cachais mon visage au monde, que ma face était si difforme, si horrible à regarder que je mettais ce masque pour au moins ne pas tuer mes alliés ou bien je le mettais pour prolonger le plaisir de tuer par le faire par les pattes et non par le regard. Alors que mon visage était celui d'un dragon normal (avec une ou deux cicatrices en plus, il faut l'avouer). Comme quoi, les monstres n'étaient pas tous moches... Certains sont des personnes tout à fait normales qui peuvent se fondrent dans la foule.

Je poussai un soupir et fis ensuite :

- Sinon, comment se passent vos dernières batailles ? Je n'ai pas vraiment pu réunir beaucop d'informations sur la situation actuelle récemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Ven 3 Fév - 12:58

Je surveillais d'un œil que les trois guerriers que j'avais mis en entrainement spécial avec les autres. Tous ce passait bien à première vu. Ils arrivaient à adapter leur niveau pour les affronter. D'ailleurs je leur reprochais presque de ne rester que sur la défensive et de ne pas les attaquer un peu. Ils se contentaient de se protéger des coups de ses trois débutants, et ne passaient que rarement à l'offensive. Dur, dur d'entrainer les gens... Mon regard se reporte alors sur les autres guerriers qui combattaient. Ils étaient plutôt doués, pas assez pour que je fasse de l'un d'entre eux l'un de mes élèves mais suffisamment pour m'intriguer. Certains mouvements étaient bien trouvés, voir très bien placé.
"Ouais, moi aussi je dois avouer que je suis impatient de me mesurer à vous. Mais prenez tout votre temps pour vous reposer pour que vous soyez en pleine forme lors de la rixe."
J'acquiesce d'un signe de tête et me remet à contempler les combats qui se déroulaient devant moi. Tant que ses guerriers seront sous mes ordres, je m'arrangerais pour qu'il ne leur arrive rien. Ma philosophie est de croire que chaque vie est importante. Ainsi je m'efforce de mettre au point des stratégies qui ne me font perdre aucun combattant. Et si je peux épargner un maximum de guerriers adverses en les faisant se rendre ou fuir, c'est mieux aussi. Je n'aime pas tuer, je ne le fais qu'en cas de dernier recours ou quand mes ordres sont clairs à se sujet. Mais jamais je ne le fais par plaisir. Même les meilleurs combattants que j'ai affronté, j'aurais préféré les laisser en vie plutôt que de devoir les tuer. Chaque avis, chaque opinion, chaque vision est importante pour progresser. Malheureusement, la guerre nous oblige à en éliminer certains pour gagner la majorité des vois. Ce que je trouve particulièrement dommage, mais bon, c'est ainsi.
"Sinon, comment se passent vos dernières batailles ? Je n'ai pas vraiment pu réunir beaucoup d'informations sur la situation actuelle récemment..."
"Et bien, il n'y a pas eut beaucoup de bataille notable dernièrement. Nous nous sommes surtout contenté de capturer des espions et essuyer des attaques sur les villages de Braserio. Toutes ses opérations furent des succès et le commandant Brimseï Oranaï a même réussi à mettre Ece Icarius derrière les barreaux. Reste à voir ce que l'on va faire d'elle. Il parait que c'est une vampire et donc elle va être exécutée, mais je trouverais ça dommage de se débarrasser d'une espionne aussi talentueuse. Autrement il y a eut la bataille de l'artefact, mais on ne sait toujours pas le fin mot de cette histoire."

HRP :
 

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Sam 4 Fév - 11:48

- Et bien, il n'y a pas eut beaucoup de bataille notable dernièrement. Nous nous sommes surtout contenté de capturer des espions et essuyer des attaques sur les villages de Braserio. Toutes ses opérations furent des succès et le commandant Brimseï Oranaï a même réussi à mettre Ece Icarius derrière les barreaux. Reste à voir ce que l'on va faire d'elle. Il parait que c'est une vampire et donc elle va être exécutée, mais je trouverais ça dommage de se débarrasser d'une espionne aussi talentueuse. Autrement il y a eut la bataille de l'artefact, mais on ne sait toujours pas le fin mot de cette histoire.

Je regardais ceux qui avaient étés pris en charge et ils semblaient commencer à se débrouiller de mieux en mieux. Leurs chances de survie augmentaient. Cela allait peut-être faire un ou deux morts en moins... Ou dix voir plus en plus si le fait qu'ils survivent fait qu'ils tueront des dizaines de personnes en plus. Comme on dit, l'effet papillon. Chaque vie était extrêmement précieuse mais, pour en sauver le plus, fallait-il en enlever d'autre "cruellement" en faisant donc un mal pour un bien ? Pour sauver cent personnes, faudrait-il en tuer dix ? Le problème, c'est que ce genre d'acte est immoral... Mais parfois salvateur. Pour cela que j'apprécie cet ancien Roi guerrier singe du nom de Gaul. On m'avait dit qu'il avait accepté d'entrer là où il y avait plein d'oeuf de dragons, dont celui du Dragon Violet, et les avait presque tous détruit. Acte immoral, n'est-il pas ? Oui, mais pourquoi l'avait-il fait ? Pour protéger son peuple d'être exterminé par les dragons et surtout le dragon violet. Malheureusement pour lui, ce fut vain et le prix de son extermination était une trahison de la part du seul Dragon (et non dragonne) à qui il faisait confiance. Beaucoup de gens l'avait mystifié en tant que Bras Droit du Diable mais, en y regardant de plus près, ce gars était un Roi juste. Mais il fut l'un des nombreux cas des perdants dont on a changé l'histoire dans les livres "historiques" pour donner plus de gloire aux gagnants. Mais bon, je divague et, face aux paroles d'Arcus, je répondis :

- Je vois... J'espère que ce fin mot de l'histoire vous sera dit, alors. Pour les bataille à Braserio, par contre, on m'avait mis au courant. Je n'étais pas là à ce moment-là car j'avais été envoyé en mission loin de la ville pour essayer de détruire un petit camp ennemis qui risquait d'être dangereux pour Braserio. Encore des victimes et des morts à mon compteur !

Alors... Je n'avais plus grand chose à dire. Je n'étais pas du genre aussi à essayer de philosopher alors que plusieurs dragons s'ebtrainaient devant nous... Et j'attendis que le guerrier avec qui je discutais se soit reposé, écoutant ses paroles si jamais il parlait, pour que je puisse me mesurer à lui...


Hors RP : Oki, do'nt worry ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 6 Fév - 21:32

HRP :
 

"Je vois... J'espère que ce fin mot de l'histoire vous sera dit, alors. Pour les bataille à Braserio, par contre, on m'avait mis au courant. Je n'étais pas là à ce moment-là car j'avais été envoyé en mission loin de la ville pour essayer de détruire un petit camp ennemis qui risquait d'être dangereux pour Braserio. Encore des victimes et des morts à mon compteur !"
Son cynisme m'atteignait durement. Il est vrai que je n'étais pas du genre à plaisanter avec ce genre de chose. À vrai dire, dés que l'on parlait de mort, je ne savais plus vraiment rire. Il fut un temps dans ma jeunesse où cela ne me dérangeait absolument pas. Mais désormais que j'ai le sang de centaines de guerriers sur les pattes, je n'y arrive plus. Disons que j'ai gagné en maturité et en respect avec l'age. Désormais, je ne plaisante plus sur la mort, et j'essaye de me rappeler des noms de tous ceux que je tue. Je tiens un registre d'ailleurs, un tableau où je classe mes adversaires tombés, comment nous avons combattu, si son âme me pardonnera et aussi si nous avons combattu dans les règles de l'art. Je ne me rappelle plus les chiffres exactent, mais pour le moment, je pense que mon âme sera pardonnée quand je viendrait à mourir.
"Quel importance de toute manière ? Ce n'est pas ça qui te ramènera à la vie."
Ça a toute son importance. Si conscience j'ai encore une fois mort, je tiens à l'avoir en toute tranquillité. Je ne veux pas devenir un démon empli de remords pour l'éternité.
"C'est cool d'être un démon."
Tu parles, vivre condamné à vivre et revivre ses pêchers sans espoir de rédemption. Je n'appelle pas ça une après-vie. C'est même la pire des punitions que l'on puisse affliger à quelqu'un. Et je ne veux pas de cette fin. J'ai toujours combattu dans l'honneur et le respect, mon corps est tâché de sang, mais mon âme est resté pure. Enfin, je ne sais pas si je peux dire ça ainsi après avoir tué, mais je veux croire que c'est le cas, et qu'une place m'attends à la table des plus grands guerriers. Une place à côté de mon père. Perdu dans mes réflexions, le temps défile et je me remets rapidement de mon précédent combat. Je fais alors quelques étirements par acquis de conscience, puis je retourne boire un coup avant de revenir vers monsieur Irondust.
"Je suis prêt. Soldats ! Repos ! Veuillez vous écarter. Nous avons besoin de la cours pour ne pas manquer d'espace. Observez bien ce combat, il risque d'être intéressant."
Quand tous les soldats se sont retirés pour nous laisser la place, je m'avance alors au centre puis je me tourne pour prendre un côté de l'arène. Je dégaine mon sabre et en profite pour faire quelques moulinets avec pour m'échauffer. Je souffle alors mon pouvoirs de glace sur la lame pour créer une couche protectrice et ainsi ne pas risquer de blesser mon adversaire. Puis je le range dans son bouclier Evagino que j'accroche à mon poignets.
"Quelques règles pour que tout se passe bien. Pas de sorts directes, pas de blessure et pas de sang sur le terrain. Si on respecte ses trois règles ça devrait bien se passer. Cela vous convient-il ?"

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Mer 8 Fév - 18:07

Il semblait dans ses pensées. Surtout après mon dernier cynisme. Pas du genre à plaisanter avec ce sujet ? Ou simplement prenait-il ces paroles aux premier degrés ? Toujours était-il que, ce cynisme, je l'utilisais pour ne pas devenir complétement dépressif et fou. Au cours de mon existence, j'avais appris l'importance de la vie. Dans ses avantages et même ses défauts. Et, même si cela est extrêmement dur, je l'ai tout de même accepté. Je ne pouvais rien changer à tout cela, de toute façon, je ne pouvais changer le fait qu'on nous prendrait toujours comme des pions... Pour l'unique raison que, même si mon souvenir peut perdurer, je ne suis pas immortel et les Dragons resterons inchangés (ça, on peut le voir car, malgré tous les défenseurs avides de la paix, la guerre a toujours subsisté et, même si elle s'arrêta, elle recommança toujours). Et puis, après tout, le Bien ne peut exister... Si le Mal ne le fait pas non plus !

Bref ! Lorsqu'Arcus Neodignis s'était reposé de son ancienne rixe, il prépara le terrain pour en commencer une nouvelle mais, cette fois, avec moi. Nous allâmes sur l'endroit préparé. Ensuite, sur sa lame, il souffla de la glace comme pour "effiler" temporairement la lame avant de dire vers ma direction :

- Quelques règles pour que tout se passe bien. Pas de sorts directes, pas de blessure et pas de sang sur le terrain. Si on respecte ses trois règles ça devrait bien se passer. Cela vous convient-il ?

- Oui, tout à fait d'accord. Cela évitera certains accidents qui pourraient être... Malheureux. D'ailleurs...

J'enlevais mes armes pour les poser sur le côté. Puis, j'allais chercher une épée d'entraînement avant de finir :

- ... je pense qu'enlever mes armes et m'en prenne une plus adapté à la situation est une bonne idée. Comme ça, nous sommes à un pied d'égalité en ce qui est des armes. En tout cas, je suis prêt, personnellement. Et vous ?

En disant les deux dernières phrases, je m'étais mis en position de combat. J'étais prêt à toute attaque, que ce soit moi qui la porte... Ou lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 13 Fév - 12:43

HRP :
 

"Oui, tout à fait d'accord. Cela évitera certains accidents qui pourraient être... Malheureux. D'ailleurs..."
J'acquiesce d'un signe de tête et me mets en position, prêt à dégainer. Contrairement à mon adversaire qui se met en garde, l'épée dégainée. Je suis en expert de la dégaine rapide. Je me suis entrainée des années avec les Caderyns et les taupes Evagino. Un coup, un seul coup bien placé, et je suis capable de désarmer mon adversaire. Je ne compte cependant pas le faire contre lui, ce serait trop simple, qu'importe son niveau mon but n'est ni de le désarmer, ni de le ridiculiser. Si nous voulons nous entrainer, je ne me permettrais pas d'utiliser cette technique. Mais malgré tout j'avais l'habitude de commencer avec l'arme rengainée.
"... je pense qu'enlever mes armes et m'en prenne une plus adapté à la situation est une bonne idée. Comme ça, nous sommes à un pied d'égalité en ce qui est des armes. En tout cas, je suis prêt, personnellement. Et vous ?"
"Je suis prêt moi aussi. Commençons."
Je pose ma patte sur le manche de mon katana, paré à dégainé. Je serre mon bouclier Evagino dans mon poing. Je suis fin prêt. Je me déplace doucement sur ma droite, cherchant un angle d'approche pour pouvoir l'attaquer. Je garde néanmoins tous mes sens en alertes pour prévoir une éventuelle attaque de sa part. Je m'avance alors d'un seul coup et envoie un coup de bouclier en direction de son torse avant de dégainer pour porter une nouvelle attaque horizontale. Je frappe fort, non pas que mon but soit de le blesser, mais malgré le fait que ce soit un entrainement, j'y mets toujours du cœur quand je combat. C'est ainsi que les Caderyns m'ont appris. Je préfère d'ailleurs garder l'avantage même en entrainement pour ne pas me faire ridiculiser devant mes hommes. Après ce premier coup, je n'insiste pas davantage et me recule à quelques pas en arrières. Sabre levé pour accueillir sa lame s'il venait à approcher.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 13 Fév - 21:46

Il me dit qu'il était fin prêt. Tant mieux !

- Très bien... Que le combat commence, alors ! m'exclamais-je.

L'épée d'entrainement que j'avais pris était batarde, je pus donc aisemment passer d'une patte à deux pattes pour tenir l'arme. Ce qui était avantageux d'une certaine manière. Bien sûr, lorsqu'on voulait certaines précisions ainsi qu'une certaine puissance, le poid l'épée à deux pattes normale pouvait être un avantage et celui de l'épée à une patte l'était pour la vitesse (le mieux étant pour certaines dagues). Mais l'épée batarde était bonne pour l'entrainement (même si, au tout début, c'est celle à deux pattes qu'on donne aux apprentits pour qu'ils s'habituent au poid de l'arme). Toujours était-il que je portais l'arme avec une seule patte. Je me rappelais, dans le même temps, tous mes cours d'escrime (surtout pas oublier que l'épée est une extension de ton bras, par exemple).

Mon adversaire, Arcus, commença à se mouvoir vers ma gauche (donc à sa droite)... Alors je bougeai à la même vitesse vers ma droite pour qu'il n'ai aucun angle avantageux. Je plongeais mon regard dans ses yeux, regardant chaque mouvements dans ses globes occulaires. Soudainement, je pouvais voir qu'il regardait mon torse, il avança pour me donner un coup de bouclier dans ledit endroit ! J'esquivai d'un petit bond en arrière, étant toujours en garde, et je parai ensuite un coup horizontal de son katana ! Il recula ensuite de quelques pas, son sabre levé pour signifier qu'il était toujours en garde !

Dans ma tête, mon coup était déjà prêt... Je m'avançai vers lui doucement tout en lui tournant un peu autour (j'allais à ma gauche) et mon regard pointais le haut de sa tête, comme si j'allais faire un coup verticale à cet endroit précis, soit un coup en diagonale sur l'épaule.

Je fis alors un petit bond en avant, tout en armant mon coup. Je levais ma lame à ma droite (par la patte où je tenais l'arme) et, une fois assez proche, je commençai le mouvement pour l'abaisser... Avant de diriger mon arme à gauche. On pouvait toujours croire que j'allais frapper à l'épaule à ce moment-là, mais je fis, par le biais de la lame, la forme de la moitié droite d'un x minuscule (un peu plus qu'un demi-cercle, donc) rapidement tel un mouvement pour frapper à la cuisse de certaines créatures bipèdes, mon regard toujours pointé en haut, pour que le coup porte vers le torse... Voir sur les pattes si l'autre était "mal" placé.

Lors d'un entraînement comme ça, les coups comme les estoques sont interdits... Mais qui a dit que les feintes l'étaient aussi ? Après que le coup ai touché sa cible (ou peut-être bien que ça n'allait pas être le cas), je reculai et me remis rapidement en garde pour tenter de parer toute éventuelle attaque ! Si ça allait toucher, j'avais mis suffisamment peu de puissance pour que ça ne soit pas vraiment douloureux. Si je me donnais à fond, je pourrais le briser un os si le coup porte ses fruit, mais il fallait contrôler ma puissance.

Bon, je recommançais à tourner autour d'Arcus... Sauf si le coup avait fait trop mal (ce dont je doutais fortement). Et je m'attendais à toute attaque éventuelle de sa part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Sam 18 Fév - 23:36

"Très bien... Que le combat commence, alors !"
J'étais déjà concentré sur le combat à venir lorsqu'il prononça ses mots. Je n'étais pas inquiet, mais cela ne m'empêchait pas de rester prudent. À vrai dire, j'étais toujours prudent. Avec un professeur tel que Daï, je l'étais devenu constamment. A la limite de la paranoïa sûrement, mais quand lors d'un combat on nous dis chaque erreur, chaque petite faille qui pourrait nous couter la vie on devient rapidement attentif à tous les petits détails. Mais qu'importe, il esquive mon premier coup d'un bon en arrière, et pare ma seconde attaque d'un simple revers de la main. C'était le moins que j'en attendais de lui et un bon moyen de commencer la partie. Mais très vite après que je me sois remis en garde il attaque à son tour. Visant d'abord ma tête et mon épaule, je lève un peu mon sabre pour accueillir le coup. Mais au dernier moment, il modifie son attaque et la dirige vers ma cuisse. Je tourne alors précipitamment mon poignet et bondit sur le côté pour stopper le coups. Ma parade étant un peu juste pour arrêter son assaut en vu de la mauvaise position de mon poignet, mon petit saut me permet de m'en tirer sans me faire toucher. Il maitrise donc les feintes. C'est une technique que j'emploie rarement, mais ce n'est pas une mauvaise stratégie. Je repousse alors son arme du mieux que je peux et m'éloigne pour retrouver mes appuis. Il en fait de même de son côté, et j'entrevois alors une opportunité. Je m'avance d'un seul coup, bouclier en avant de nouveau, et je lance un coup de sabre en direction de son épaule. Mais avant d'achever mon coup, j’envoie un coup de bouclier dans son arme pour le dégager et espérer porter ma première attaque. Pas trop fort mais suffisamment rapide pour ne pas lui laisser le temps de l'esquiver. Il fallait être vif et rapide en combat. Et puis, nous n'allions pas reculer après chaque tentative, à un moment, il faudra engrainer le corps à corps et impressionner nos soldats. Je ne suis pas du genre à me vanter, mais il faut bien leur montrer que nous sommes dignes de les commander de temps en temps. Si nous étions incapable de nous battre correctement, quel genre de commandant serions-nous ? Les soldats croient en leur supérieurs uniquement s'ils sont capables de se défendre et de défendre les autres. La loi du plus fort s'applique ici aussi malheureusement, mais on se laisse rarement dominé par quelqu'un de plus faible. D'où les bagarres entre soldats.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Dim 19 Fév - 14:05

Il avança d'un coup, bouclier en avant ! Maintenant que j'avais fait une feinte, il allait falloir se méfier qu'il n'en fasse pas non plus ! Le choix de l'arme batârde m'avais alors sembler judicieuse car je pouvais passer d'une patte à deux pattes à tout moment... Et, lorsque je faisais l'inverse tout d'un coup, je pouvais faire d'éventuelles attaques ou défenses avec la patte libre. Je vis Arcus commencer à préparer son coup de sabre en direction de mon épaule. Je tenais toujours mon arme à deux pattes... Et je m'attendais un peu à ce qu'il allait faire !

En effet, le fait qu'il ai mit son bouclier bien e, avant et que j'ai fait une feinte juste avant me fit penser qu'il allait faire quelque chose avec son bouclier avant de frapper. Et j'avais eu raison. J'avais alors paré le coup et utilisai ma technique de corps solide sur ma patte droite. Je passai de deux patte à une patte pour tenir l'épée et ce fut celle droite, celle "solide", qui fut libre. Je suis habituellement droitier... Mais, lorsqu'on est habitué à se battre et être sur le champs de bataille, il fallait développer une certaine ambidextrité donc je savais manier une épée de la patte gauche... Quoique moins bien, mais assez pour pouvoir contrer un certain nombre d'attaques.

Il alla pour me donner un coup de bouclier sur mon arme... Mais, avec la patte droite, que j'avais fermé préalablement, je frappai cette protection offensive. Et ce avec assez de force pour pouvoir stopper le coup d'aller plus loin. Avec la patte gauche, qui tenait l'épée, je pus alors parer le coup de sabre d'Arcus. Maintenant qu'il avait fait son coup, j'en profitai pour lancer mon épée en l'air pour la récupérer de la patte droite et frappai de ma patte gauche, maintenant libre, sur le côté. Je "désolidifiai", en rattrapant mon arme, ma patte droite dans le même temps. Vu que le coup de poing était sur le côté, il allait peut-être se protéger de ce côté-là avec le bouclier et allait peut-être aussi me donner un coup de sabre sur le patte (alors, juste après le coup, j'allais vivement retirer la patte pour ne pas être touché par cet éventuel coup de son arme). Et, me tenant ainsi sur mes deux pattes arrières, je donnai, en même temps que le coup de poing, un coup d'épée de l'autre sens, maintenant que c'était la patte droite qui avait l'arme. Alors, si ce que j'avais planifié avait bien marché, il miettra son bouclier sur le côté de mon coup de poing (ma gauche et donc sa droite), me libérant ainsi ce côté de lui pour que je puisse frapper avec l'épée. Il fallait juste espérer que ça marche... Mais je savais que mon adversaire n'était pas facile à battre donc je n'avais pas trop d'espoirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 27 Fév - 21:02

Alors que j'avançais avec mon bouclier en avant. Je sentis mes moustaches frémir face à l'utilisation de la magie de mon adversaire. Que préparait-il ? Que faisait-il ? Mon bouclier me cachait sa patte droite. Mais quand je sentis le choc sur mon bouclier, je compris immédiatement que je n'avais pas heurté un simple corps. Non. En réalité j'avais frappé sur un corps métallique. Il avait transformé sa patte en acier pour frapper mon bouclier. D'ordinaire je n'utilise pas les pouvoirs pendant les entrainements. Mais bon, comme il le souhaite. Personnellement je n'utiliserais pas les miens. Je n'en ai pas l'envie et je respecte mes propres règles. Sans surprise, il parvient alors à stopper mon sabre dans sa course. Il me frappa alors de sa patte gauche en lançant son arme en l'air pour la rattraper de la main droite sur laquelle il avait cessé d'utiliser son sort. Je ne m'étais pas protégé, j'avais seulement contracté mes muscles pour tenter d'amortir le choc et c'est ce qu'il se fit. Avec en plus un pas en arrière, son coup ne m'avait presque rien fait. Je vis alors une opportunité pour lui "couper" une patte, mais je m'en abstins car il fallait agir vite, et je risquais de lui faire mal à faire aller mon sabre à cette allure. De plus, baisser mon épée alors que le siens était levé était une mauvaise idée. Je peux alors parer son coup de sabre avec le mien sans difficulté en tournant légèrement mon corps. Puis profitant de mon élan, je balance ma queue entre ses jambes pour lui faucher les deux pattes. Ignorant si mon coup avait porté ou non, je ramène rapidement ma queue derrière moi et me remet en garde. J'enchaine alors avec un nouveau coup verticale à deux pattes sur mon adversaire, puis je me précipite pour envoyer un coup de bouclier dans son arme.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Jeu 9 Mar - 22:37

Lorsque j'avais usé de ma magie, je ne fis qu'égaliser les forces armées de chacun. Après tout, Arcus avait une épée ET un bouclier alors que, moi, je n'avais qu'une épée. Avec mon élément de métal, je ne faisais que me créer un "bouclier". En tout cas, cela ne changea pas qu'il para le coup que je voulais lui porter. Bha ! Pas grave ! Le combat n'en devenait alors que plus intéressant ! Après cela, je pus voir que, avec sa queue, il essaya de me faucher les pattes ! Heureusement que j'avais de bons réflexes dû à mes entrainements et à mon expérience sur le champs de bataille ! Je pus, en effet, sauter au dernier moment, la queue m'effleurant à peine ! C'est que mon adversaire était tout de même rapide.

Après cela, il ramena à sa position "normale" ce dernier membre et tenta de me donner un coup de sabre à la verticale et à deux pattes... Oh, mon gars, tu viens de commettre une grosse erreur ! Je lâchai alors mon épée, qui commença à tomber au sol, et, me tenant sur les deux pattes arrière, je fis la technique des paumes, très efficace contre les sabres ! En quoi consiste-t-elle ? Juste bloquer l'épée entre mes deux patte avant en la choppantcomme si on frappait des pattes pour applaudir ! Puis, voyant aussi son bouclier, je me projetai grâce à mes deux pattes arrières, une fois que j'avais "contrer" et choppé le sabre de mon adversaire, et donnai un coup du plat desdites pattes sur le bouclier pour le contrer ! Juste après, je me tournai sur le côté pour dévier la lame et ainsi tourner son utilisateur ! Enfin, j'en profitai, à ce moment, pour essayer de donner un coup de queue à la tête d'Arcus !

Que le coup l'ai atteint ou pas, je finis en me projetant d'un appuie sur les pattes arrière (faisant peut-être reculer mon adversaire dans le même temps) en lachant son arme pour finalement me retrouver hors de portée d'un éventuelle coup de sabre. Bien sûr, pour atterrir, je pris soin de me tourner, en l'air, pour le faire en face d'Arcus. Mais, maintenant, je me retrouvais sans épée car cette dernière était au sol à quelques pas devant moi. Je me remis sur ma position, on ne savais jamais, tout en regardant Arcus, voir s'il allait m'attaquer encore et peut-être prêt à contrer une nouvelle frappe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Ven 17 Mar - 12:52

Mon adversaire venait d'esquiver le coup de queue que je lui avais balancé entre les pattes. J'avais néanmoins réussi à l'effleurer. Il va falloir que je soit plus rapide et plus agressif. Je dois laisser trop de temps entre mes différentes attaques ce qui lui permet de réagir plus vite que je ne réfléchis à mes coups. La technique qu'il utilise ensuite me surprend. Il lâche son sabre pour utiliser la technique des paumes et arrêter mon sabre dans son élan. Qu'elle idée de lâcher son sabre ? Je dégageait mon sabre et je lui coupais la tête. Il devait préparer quelque chose, je surveillais son épée qui tombait au sol en même temps d'essayer de voir tous son corps pour parer à d'éventuelles attaques directes. Je n'avais pas tort de surveiller, il balança un coup de queue que je para en me plaçant derrière mon sabre maintenu par mon adversaire. Néanmoins la longueur de sa queue lui permis de me mettre un petit coup bien amortis sur la joue. Ce n'était rien. Même avec une lame, il ne m'aurait pas fait de mal. Il décide alors de reculer d'une impulsion qui m'oblige à reculer alors qu'il lâche mon sabre. Comme par reflex, je donne un coup horizontal entre nous, non pas dans l'espoir de le toucher mais de ne pas le laisser revenir avant que je n'ai retrouver mon équilibre. Je me remets alors en position et le vois en face de moi, sans arme. D'ordinaire, je désarme personnellement mes adversaires et je n'ai aucun scrupule à les attaquer à ce moment là. De plus, il a volontairement laissé tomber son épée ce qui témoigne de son assurance. Il m'a l'air bien confiant. Je ne sais pas si c'est parce qu'il m'a vu me battre juste avant ou si c'est naturel chez lui, mais je le trouve un peu détendu. Il doit savoir à quoi s'attendre alors que je ne le sais pas du tout. Je ne l'ai jamais affronté, ni même vu se battre. Je suis en terrain inconnu, mais je sais que je peux garder l'avantage. Je risque d'être prévisible, alors je vais jouer sur la force et la vitesse. Le but sera de ne pas lui laisser le temps de réagir et de frapper le plus fort possible pour que même s'il pare, il soit au moins surpris, sinon déséquilibré. Je le laisse donc reprendre son arme car malgré mes habitudes, ça restait un entrainement. Et dans le fond, engager le combat contre un adversaire désarmé est une preuve de lâcheté. Mon honneur serait salit, surtout devant mes hommes. Je ne peux me le permettre. Une fois qu'il a repris son arme, j'enchaine rapidement avec un puissant coup horizontal en me servant de mes deux pattes pour en décupler la force. Puis j'enchaine avec d'autres coups en fonction des ouvertures qu'il m'offre.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Jeu 23 Mar - 20:36

Il me laissa reprendre mon arme. En allant prendre la poignée de l'épée, je dis envers Arcus :

- Honnorable. Très honnorable. Et encore plus si vous gagnez.

Mais, étant donné qu'il ne faut jamais relâcher son attention, je gardai toujours un oeil sur lui et étais prêt à esquiver au cas où. Et, ô, comme j'avais eu raison de penser comme cela depuis des années et des années ! En effet, après que j'eus pris mon arme, il essaya de me porter un coup à l'horizontale !

Il fallait que j'agisse vite... Et il fallait me montrer le plus imprévisible possible. Qu'allais-je donc faire...? Un coup qui n'était pas des plus originaux mais il fallait être rapide alors...

J'allais esquiver son coup, mais pas de n'importe quelle manière. En effet, je fonçai sur lui et me baissai au dernier moment en tournant pour me retrouver, un fois près de lui, dos à lui, ponçant au passage mes pattes en glissant. La lame me passa à ras la corne ! Il s'en était fallu de peu ! Ce combat était intéressant car mon adversaire me montrait qu'il avait quand même de l'expérience. Mais revenons à l'action ! J'étais donc de dos à Arcus quand il finit son coup... Alors c'était à moi de porter le mien ! Avec ma patte avant droite, celle qui tenait l'épée et celle dans laquelle je pouvais mettre le plus de puissance, je tentai de donner un coup de coude dans le torse de mon adversaire ! Si cela marchait correctement, il allait être déstabilisé pendant quelques millièmes de seconde. Dans le même temps, j'essayais d'enrouler ma queue à l'un de ses deux pattes arrières ! Alors, à ce moment-là, je me tournais brusquement sur le côté, que ma queue soit enroulée ou non (si elle l'était, cela allait peut-être le déstabiliser encore plus), et essayai de lui donner avec ce mouvement un coup d'épée horizontale.

J'espérais que ça allait marcher. Sino, le combat pouvait continuer, ça ne me dérangeais pas... Au contraire, ça ma plaisait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Dim 2 Avr - 16:48

"Honnorable. Très honnorable. Et encore plus si vous gagnez."
Je souris suite à ses mots. Je finis d'attendre qu'il se redresse et j'exécute les actions prévues. Commençant par un coup horizontale de toute la force de mes deux pattes. Il esquive alors bizarrement en se baissant et en se retournant en même temps. Je reculai de quelque pas craignant qu'il profite de sa position pour me faucher les deux pattes. Je vis donc un peut tard le coup de coude qui approchait en direction de mon torse. J'eus néanmoins le temps de mettre mon bras en travers mais le coup tapa dans un nerf et me fit largement assez mal. Je ne pus retenir une grimace de douleur, et tandis que j’espérais me remettre de mon coup en attendant sa prochaine attaque. Je sentis sa queue s'enrouler autours de ma patte arrière. Je force alors dessus pour l'empêcher de me faire trop mal à nouveau, mais comme je m'y attendais, il tire dessus pour tenter de me renverser. Je ne résiste pas davantage et me laisse tomber contre le sol, me permettant d'esquiver au passage son coup qui me passe suffisamment de mon visage. Une fois au sol, je tire sur la patte enroulée par la queue de mon adversaire et je tape d'un coup du plat de mon arme dessus pour bien lui faire comprendre qu'en combat réel, je lui aurait cisaillé la queue sans problème. Mais là n'est pas mon problème immédiat surtout que ma patte était toujours enroulé par sa queue. Je profite donc d'un instant de répit pour mettre ma patte droite et tenter de libérer celle-ci en poussant avec l'autre. Le tout en donnant moi même de grand coup de queue pour essayer de lui faucher ses quatre patte. Je n'allais pas me laisser faire. Et j'avais beau être au sol, je tenais encore mon sabre, j'étais capable de me défendre et d'enchainer en cas de besoin.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Jeu 6 Avr - 21:12

Si le combat était "réel", j'aurais déjà enflammé mes écailles pour lui donner le coup de coude et je pense même que je l'aurais entouré avec mes deux pattes avant pour le serrer contre moi et le griller ou bien il aurait pu me trancher la queue de son épée, comme il me l'avait fait comprendre du coup du plat de son arme. Mais comme ça en était un amical, il fallait retenir ses coups... Et ne pas sortir ceux qui pouvaient être assez létals. Toutefois, cela ne voulait pas dire qu'il ne fallait rien faire non plus ! Surtout que nous étions deux expérimentés faisant une démonstration devant des apprentis, certains étant tout à fait nouveaux, pour leur montrer à quel niveau ils peuvent grimper au fur et à mesure de bons entraînements. Il fallait alors que le combat soit des plus spectaculaire.

Et, spectaculaire, pour le moment, il l'était !

En effet, Arcus tomba en arrière et évita in extremis la lame. Une fois au sol, son sabre toujours en main, c'est là qu'il me fit comprendre pour ma queue. Et il essaya de libérer sa patte de ladite queue tout en essayant de me donner des coups de queue à mes pattes pour me les faucher. Je sautai pour esquiver le premier coup de queue et tirai pour le désiquilibrer ne serait-ce quelque milisecondes... Mais c'est après cela que l'autre coup me toucha et, en me fauchant violemment les pattes, me fit lacher sa patte que je tenais enroulée avec ma queue et me fit tomber sur lui. Puisque c'était un entrainement, il ne fallait pas utiliser des coups comme l'estoque, qui étaient extrêmement mortels s'ils touchaient... Mais, puisque nous avions chacun une arme blanche, autant s'en servir comme on le pouvait. Alors, en tombant sur lui, je mis mon épée devant moi, le "tranchant" (je mets entre guillement car la lame était effilée puisqu'elle servait aux entrainements) orienté vers lui, la tenant avec mes deux pattes avant.

J'allais lui tomber dessus... Et je n'étais pas du genre à peser une plume. En plus, avec l'épée positionnée comme cela, il allait devoir parer. J'étais néanmoins prêt à bouger mes pattes avant, au cas où, pour orienter la lame et parer un éventuel coup. Toutefois, si je déplaçait sur le côté, il allait recevoir mon épaule sur lui... Et c'est encore plus violent quand c'est cette partie d'un corps entier qui vous tombe dessus !

Oh que oui ! Ce combat... Même s'il aurait pu l'être encore plus si c'était une "réelle" rixe, spectaculaire, il l'était !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Dim 16 Avr - 20:46

Mon premiers coups de queue par dans le vide et il en profite pour tirer sur ma patte, ce qui me déséquilibre et m'empêche de me libérer de son étreinte. D'ordinaire c'est moi qui joue le serpent à m'enrouler autours de mes adversaires. Pour une fois que je rencontre un dragon qui sait se servir de sa queue je ne vais pas me plaindre. Quoi qu'il en soit, il tient bon, et tandis que mon deuxième coup de queue arrive dans ses pattes. Je me rend compte de la connerie que je venais de faire. En effet, ainsi positionné, il va me tomber dessus et bien que l'on ait pas le droit aux estocs, il n'hésitera pas à tirer profits de sa chute. Je lui fauche donc les deux pattes et comme je le pensais, il oriente son arme dans ma direction et se laisse tomber. Je n'ai pas trente six solutions actuellement, mais plusieurs défilent dans mon esprit tandis qu'il s'avance rapidement dans ma direction. Je pourrais tendre ma patte et l'acceuillir avec mon poing, mais j'ai peur que ce soit trop violent. De même, avec ma patte libre je pourrait lui frapper dans les côtes au moment où il arriverait. Avant qu'il n'atteigne sa cible, je place mon sabre en travers pour me défendre de son arme. J'attends alors, prêt à encaisser le coup. Mais dés qu'il m'arrive dessus, j'avance mon épée de toutes mes forces, non pas pour le repousser, mais pour le dévier sur le côté tandis que je fait glisser mon corps pour m'échapper par l'autre. Je continue de me débattre avec ma patte prisonnière, essayant de me libérer sans pour autant lui faire trop mal. Je pourrais lui mordre la queue et l'obliger à me lâcher. Mais ce n'était pas conseillé en entrainement. Surtout que mes crocs pointues auraient vite raison de ses écailles avec la pression qu'est capable d'exercer ma mâchoire. Je m'abstiens donc d'utiliser mes dents et je profite de mon long corps pour essayer de m'enrouler autours de lui sans me faire trop mal à la patte qu'il retenait, et tout en parant les éventuelles attaques. J’espérais pouvoir l'immobiliser et lui passer mon épée sous la gorge pour clore le combat. A vrai dire, ma mauvaise esquive me faisait mal au bras, et la fatigue de mon combat de tout à l'heure revenait. J’espérais que ce serait bientôt fini.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igniis

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 34
~ Gemmes : 332

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Mer 19 Avr - 17:48

Il avança son épée tandis que je continuais à déchirer l'air en tombant dans sa direction. Et il commença à se dévier de sa position. Ce faisant, il essaya de me faire dévier dans le même temps pour que je ne lui tombe pas dessus. Il semblait que le combat, vu son intensité, allait bientôt toucher à sa fin.

Oh ! Comme nous aurions pu nous entre-tuer dans ce combat ! Combien de fois avions-nous sur l'autre la possibilité d'en finir sanglantement lors de cette rixe amicale ! Combien de fois aurions-nous pu nous trancher en deux, nous brûler, nous écraser, nous briser, nous démembrer... Et, oh ! Combien de fois me suis-je retenu de donner un coup toutes griffes sorties, de mordre pour arracher la chaire tel le ferait un être sauvage (quoi que, ça ne change pas de l'habitude des Dragons, de se comporter tel un vulgaire animal), d'enflammer mes écaille pour que mes coups au corps-à-corps fassent plus de dégâts et pour que ceux de mon adversaire soient plus difficiles à donner et placer.

Mais revenons à l'action principale ! Une fois que ma lame toucha la sienne, je déviai un peu vers ma gauche pour faire aussi bouger l'arme de mon adversaire et aussi pour que je lui tombe dessus avec mon épaule droite pour faire plus de dégâts (bien sûr, ce n'est pas vraiment létale de tomber dessus comme ça mais ça peut vraiment donner un avantage car ça assomme tout de même un peu l'adversaire) ! Comme le coup aurait été encore plus puissant si j'avais enflammé mes écailles... Mais, si le coup le sonnerais, je pourrais finir le combat ! Ce dernier commençait à être épuisant s'il durait encore plus en longueur... Et si cela continuait, mes chances de perdre le combat allaient devenir de plus en plus grande. Mais, au fond de moi, je sentais que celui-ci allait bientôt se terminer, que le gagnant soit mon adversaire... Ou qu'il soit moi.

Malheureusement... Il esquiva et ce fut le sol qui allait subir la chute. Mon épaule droite se rapprochait ainsi de plus en plus vite de ce dernier, attendant de s'écraser. Puis, Boum ! Je m'écrasai. J'avais l'habitude de heurter cette chose dur comme je l'avais fait alors je n'eus pas vraiment mal et cela ne m'avait donc enlevé que très peu d'énergie.

Là, je vis Arcus Neodignis commencer à s'enrouler autour de moi... Oh, mauvais idée... Il y avait déjà l'obstacle du sol, à cela, mais je me laissai volontairement "soulever" à ce moment-là. Il essayait de m'immobiliser ? Très bien, à mon tour ! Dés qu'il y eu l'espace de son corps qui commençait à s'enrouler de plus en plus autour de moi, tout en gardant l'épée à la verticale juste devant moi (pour parer d'éventuelles attaques venant de sa lame), je roulais dans le sens vers lequel il était avant de m'entourer, comme si j'allais faire une mouture, lui étant le blé et moi la meule à grains, pour le compresser et l'écraser puisque son corps commençait à s'étendre.

Si cela allait marcher, alors il sentira une certaine douleur qui pourrait, normalement, l'empêcher de continuer à s'enrouler autour de moi, me donnant ainsi un avantage. Celui-ci serait temporaire, certes, mais il pouvait déterminer qui serait le gagnant du combat. Et, si j'ai cet avantage, je pourrais peut-être en profiter pour mettre ma lame près de son cou pour terminer cette épique rixe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 610
~ Gemmes : 1788

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   Lun 15 Mai - 21:08

HRP :
 

Je continue de m'enrouler autours de lui rapidement, en plaçant quelques coups de sabre quand les opportunités se présentent. Malheureusement, il arrive à les parer, toujours sur ses gardes. Néanmoins, je crois le perturber suffisamment pour l'empêcher de se défaire de mon étreinte. Pratique d'être un serpent, cela nous offre nombre davantage en combat, mais il faut aussi savoir faire attention à la position de nôtre corps pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Cependant, il est toujours difficile de s'enrouler autour d'un dragon sans le blesser, en effet, les ailes sont difficile à esquiver sans risquer de lui faire mal. Et il en va de même pour les pégases, les griffons et toutes les créatures possédant six membres. De plus, je crains de ne pas âtre assez long pour l'immobiliser correctement. Difficile d'être une petite race de léviathan parfois. Même si du haut de mes vingt mètres je surpasse la plupart des dragons communs, il en reste que je n'arrive pas à immobiliser à cause de ma petite taille. Ce qui ne pose aucun problème à d'autres léviathans atteignant quarante mètres. Cependant, ce n'est pas ce problème de taille qui m'empêchera de gagner contre Igniis. Il a beau être fort, je sais comment m'enrouler autours de lui pour l'empêcher de bouger. Mais alors que j'arrive vers sa taille, il utilise mon seul point faible lorsque je m'enroule, il se met alors à tourner et agit comme un rouleau compresseur sur mon corps. Il ne me fait heureusement pas trop mal, mais mon corps s'étire et se retrouve dans une position non naturel. Mais je ne panique pas, en effet, après le premier tour, je l'empêche de continuer en m'appuyant sur mes pattes arrières pour l'arrêter. Mais ainsi déconcentré, je ne vis pas venir la lame qui se dirigeait vers mon cou. Je la parai à quelques millièmes de secondes avant qu'il n'ait gagné, mais la fatigue et ma mauvaise position m'empêchait de le tenir bien longtemps. Alors plutôt que de me laisser battre ainsi, je rassembla mes forces pour repousser légèrement mon assaillant, faire glisser mon sabre et libérer mon sabre pour le placer sous sa gorge, tandis que le sien revenait tel un ressort sous la mienne. Je n'avais pas gagné, mais je n'avais pas perdu non plus. Les hommes comprennent mal que leur commandant puisse perdre. Il fallait que je fasse bonne figure pour ne pas les décevoir et perdre mon autorité sur eux. Ainsi, en combat réel, je suis prêt à risquer ma vie pour ne pas perdre.
"T'es surtout une tête de mule qui n'accepte pas la défaite..."
Aussi, mais bon, ça il ne faut pas le dire. En effet, j'avais beau essayé d'être sage et bienveillant, j'avais tout de même des défauts. Et la jalousie et l'orgueil en faisait partie. Enfin, je parvenais à maitriser ses émotions et à ne plus les laisser paraitre. Malheureusement, je les ressentais quand même. J'ignore si Naith accepterais de voir cette partie de moi même. Mais si un jour l'on vit ensemble, j'espère qu'elle ne tiendra pas compte. Rah... Ne pense pas à elle ici. Qui sait quels pouvoirs possèdent les espions de nos ennemis et nos propres soldats. Pour être avec elle, je suis seul, personne ne m'aidera à Braserio sauf peut-être mes amis les plus fidèles. Autrement, aimer une ennemi sera désapprouvé par la population. Surtout qu'il s'agit d'une dragonne et non d'une léviathan. Enfin... Je reste ainsi immobile un instant, pour bien montrer que le combat était terminé. Puis je ramène mon sabre avant de libérer Igniis de mon étreinte. Puis je me redresse en aidant mon adversaire. Rapidement les acclamations montèrent parmi les gardes qui nous entouraient. Puis je fis de nouveau face à mon adversaire pour m'incliner.
"Ce fut un très beau combat monsieur Irondust. C'était un plaisir."

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre inattendue à la caserne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre inattendue à la caserne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» BIENVENUE À LA CASERNE DE L'ARMÉE DE SAVOIE
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» {~} La Caserne{~}
» [Stelt] Caserne des Soldats Protector
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Kingdom  :: 
Zones RPG
 :: Royaume de Braserio :: Braserio
-