AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 16:28

Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant


Voilà que le jour tant attendu était arrivé. Tous les préparatifs avaient été bouclés la veille, j'avais fait réserver une salle et prévenir quelques personnes aux diverses fonctions pour me seconder. Soldats, tatoueurs et autres enchanteurs seraient présents. Quelques prisonniers seraient également de la partie, histoire de montrer à notre petite dragonne que, quelle que soit son humeur, nous ne reculerons pas dans notre tâche. Avec un peu de chances, les prisonniers que j'avais sélectionnés montreront l'exemple et encourageront l'espionne à se montrer coopérative. Évidemment, il n'était pas question de la dégoûter dès le début mais plutôt de lui montrer que ce qui l'attendais serait certainement meilleur que son ancienne situation. Aussi avais-je dégoté des condamnés particulièrement bien portant, satisfaits de leur nouvelle vie et où nulle marque de torture ne viendrait porter préjudice à leur corps. Ceux-ci incarneraient alors la preuve que tous n'étaient pas maltraités, qu'il existait des prisonniers heureux de s'être fait sorti de leur vie emplie de méfaits. Pour autant, je n'avais pas négligé le fait qu'Ece n'accepte en rien ce que je lui proposerai. J'avais par conséquent aménagé un plan de travail entier qui l'aiderait certainement à lui faire donner son « accord ». Pour l'heure, il me fallait aller mander mon futur familier.

- Srûshi Gaid est-il présent ?
- En effet. Que me vaut l'honneur d'une si prestigieuse visite ?
- Dorénavant vous serez affecté à mon équipe. Votre prochain travail sera de vous occuper de notre nouvelle arrivée. Suivez-moi.

Sans en dire davantage j'entraînais avec moi le loup sombre vers la cellule de la célèbre voleuse. C'était un mâle costaud mais pas trop gaillard pour le gêner dans ses traques. Quelques plumes semblaient se mêler à la fourrure de son cou comme pour rappeler celles qui formaient ses ailes tandis que ses yeux glacés reflétaient une détermination sans failles. Tout comme moi, il semblait affectionner le fait de porter quelques ornements : un bandana rouge venait agrémenter son encolure. Nul doute que cette créature à la cuisse balafrée m’offrira un travail irréprochable. Bientôt, et dans le plus grand des silences, nous arrivions face à la captive. Un léviathan attendait déjà aux côtés d'une dragonne couleur sable. Sa prisonnière sans doute.

- J'ai envoyé les autres en salle 13 du bâtiment C, comme vous me l'avez demandé, Commandant.

J'agitais légèrement la tête, signe que j'avais entendu. Inutile de se retarder davantage. Passons maintenant aux choses sérieuses. Tandis que je signifiais à Srûshi de me suivre à l'intérieur de la cellule pour m'aider à attacher fermement Ece, j'ordonnais aux deux autres de bloquer la sortie afin de parer toute fuite.

- Tu vas nous suivre bien gentiment, Ece. Nous avons à parler.
HRP:
 

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 17:18

Encore une journée à ne rien faire... Derrière les barreaux à attendre que la fin approche. Il se racontait parmi les gardes que j'étais condamnée à mort. Certains, que je ne reconnaissais pas, mais qui avaient certainement dû être affectés par mes actes, s'amusaient à me le rappeler douloureusement jour après jour. Je n'avais pas eut le droit à un jugement. Le risque que je m'enfuis était trop grand m'avait on expliqué. J'en savais trop disait on. Alors que pourtant je ne savais rien. Je ne lisais pas les documents que je volais. J'aurais peut-être dû, j'en aurais eut plus à raconter à mes geôliers. Quoi qu'il en soit, j'allais mourir ici, à Braserio, seule pour satisfaire la foule. J’espérais juste qu'ils ne s'amuseront pas à me torturer pour satisfaire leur vengeance. Je me laissais donc aller, de toute manière, j'allais mourir, donc autant me montrer utile et préserver ma famille le mieux possible en restant docile. Brimseï faisait mal de toute manière, je préférais éviter de le mettre en colère contre moi. Mais néanmoins, une once de rébellion subsistait en moi. Je ne voulais pas mourir, peut-être que mon vampirisme m'avait doté d'un instinct de survie. Ou alors je ne voulais pas avoir mal. Et la dernière fois que je suis morte ça a été très douloureux. Parce que tu n'étais pas morte banane ! Je m'en fiche, je ne veux pas revivre ça. Je préfère fuir. Même rien que leur montrer que je ne me laisserais pas faire. Oui j'ai été une criminel, et alors ? Ma famille avait besoin des gemmes que vous gardiez inutilement. Et pour avoir servis le Domaine, et bien disons que je devais choisir parmi trois camps et j'ai donc choisis le plus proche de chez moi. Et pour les DarkEmblem je n'avais pas le choix, c'était soit ça, soit Elena passait à la casserole. Je ne pouvais pas imposer ça à mon amie phœnix. Elle est toute jeune en plus. La pauvre, elle doit être perdue désormais. J'espère qu'elle n'a pas tenté avec Discorde de venir me libérer. Brimseï les aurait attendus de pattes fermes. Il a l'air de beaucoup tenir à moi. Rien d'étonnant vu la prime sur ta tête... C'est sûr... C'est alors que la porte de ma cellule s'ouvre. Je me redresse alors surprise et je vois le commandant accompagné d'un loup entrer dans la salle. Je recule de quelques pas. Ils amènent avec eux des chaines... Oh ! Non ! Je crains alors le pire et mon cœur s'emballe rapidement.
"Tu vas nous suivre bien gentiment, Ece. Nous avons à parler."
Je recule doucement, d'ordinaire on parle ici. C'est bien ici pour parler. Non ? Une fois de plus je m'en voulais de ne pas pouvoir le supplier, le questionner. Je baissais simplement la tête et les oreilles comme un chien battu, néanmoins je n'allais pas le laisser m'approcher avec son attirail pour m'immobiliser. Je ne voulais pas me laisser faire. J'avais peur et il devait le savoir. Qui se laisserait faire pour être mis à mort ? Même pas moi en tous cas. Ils ne m'auront pas. Je n'allais pas me battre, je n'en avais pas la force, mais je n'allais pas me laisser faire. Je ne voulais pas mourir. Rapidement j'arrivais à un coin de la pièce. Et je du m'arrêter de reculer. S'ils approchent trop, je bondirais au dessus d'eux et irait me planquer de l'autre côté. J'étais fin prête pour ça. Je ne voulais pas mourir.

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 18:25


Tandis que nous approchions doucement les chaînes d'Ece, celle-ci se mit à reculer comme l'aurait fait un chien apeuré. Tête et oreilles baissée, elle nous observait d'un œil craintif. Pauvre bête, il ne manquait plus que la queue entre les pattes pour donner la définition-même du chien abattu. Sans chercher à lui foncer dessus pour la ficeler au plus vite, je m'avançais vers elle lentement. J'aimerais tout de même bien clore cette histoire au plus vite bien que nous ayons toute la journée pour cela. Rapidement, la dragonne se retrouva acculée dans un coin. Lorsqu'elle cessa de bouger, se trouvant dos au mur, je stoppais moi aussi mes pas. Je me contentais simplement de lui tenir face pour lui bloquer le passage. D'un signe distrait de la queue, j’indiquai à Srûshi d'échanger sa place avec la dragonne. Qui sait, peut-être qu'une présence féminine, de la même espèce qui plus est, adoucira l'humeur de la prisonnière. Puis, je demandais à ce qu'on referme la porte à clef. Ainsi, Ece pourrait toujours essayer de nous passer par-dessus, elle ne parviendrait jamais à s'enfuir de cette cage de fer. J'observais calmement l'angélique, recluse dans l'angle miteux de la prison. Comment faire pour qu'elle accepte de me suivre ? Même si je lui assurai qu'elle ne finirait pas sur la potence, elle ne me croirait sans doute pas. Bien. Avant de la frapper , je vais essayer de miser sur la phycologie. Puisque cela ne serait bénéfique pour aucun d'entre nous de la brusquer, autant y aller mollo tant que nous en avons encore la patience. Sans plus attendre, je me baissais pour ramasser les chaînes afin d'aller les déposer à l'opposé d'Ece. Les liens emmêlés à mes pieds, je m’asseyais calmement en réclamant de quoi écrire. A cette distance, je ne représentais plus aucun un danger pour elle. Je lui signifiais simplement qu'elle n'avait pas à avoir peur de la situation. Semblant avoir lu dans mes pensées, l'incarcérée qui me servait d'assistante se déplaça sur le côté de sorte à ne plus faire face à l'angélique. Mentalement, cela pouvait aider à faire comprendre à Ece que nous n'étions pas venu en ces lieux dans le but de la retirer de la vie. Délicatement, la femelle vint se coucher près de la prisonnière comme pour l'épauler dans son malheur et déclara d'une voix qui se voulait être douce :

- Ece c'est bien ça ? Moi c'est Nora, je suis une détenue. Tout comme toi. Ce que dit le Commandant est vrai, nous voulons juste t'amener autre part pour te parler dans de meilleures conditions qu'ici. Lui comme moi ne te voulons pas de mal.

Une fois un crayon et des feuilles en ma possession, je les jetais en direction des deux femelles. Par pitié, qu'elles en finissent rapidement. Il caille ici, je n'ai pas envie que mon cul reste collé par terre après s'être transformé en glaçon. Juste après avoir réceptionné maladroitement les papiers, Nora les étala sous le nez de la jeune dragonne.

- J'imagine que tu as beaucoup de questions qui te taraudent l'esprit. Ecrit-les et nous te répondrons.
HRP:
 

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 20:02

La panique montait doucement en moi. Brimseï s'arrêta à quelques pas à peine de moi, lorsque j'étais dos au mur. Je voulu me reculer davantage mais je ne pus que m'asseoir par terre et m'allonger, mais toujours mes pattes en position, prête à bondir. Je ne voulais pas mourir. Je voulais revoir ma sœur, mes parents, ma famille, ma terre natale. J'aurais préféré être exécuté là-bas plutôt qu'ici. Ici je suis seule, et perdue. J'observe doucement la scène qui se déroule devant mes yeux. Brimseï reste immobile et commande au loup de se retirer d'un simple mouvement de queue. Il est toujours aussi impressionnant, surtout quand il ne parle pas. Il a beau être petit, il n'en est pas moins menaçant. Une dragonne entre alors dans la pièce non effrayée par l'ambiance et vient s’installer à côté de lui. C'est quoi cette histoire ? Un nouveau jouet ? Mon repas ? Je l'ignore, mais je n'ai comme seul reflex de montrer les crocs de vampires qui ornaient ma mâchoire. Brimseï recule alors, et s'en va déposer les chaines à l'autre bout de la pièce. Qu'est ce que cela voulait dire ? Je ne comprenais plus rien. La dragonne qui était une angélique de couleur sable s'approcha alors. Je n'eus comme reflex que de me décaler doucement. Je la gardais à assez bonne distance, mais elle ne cessait de s'approcher jusqu'à s'immobiliser au plus prêt possible qu'elle le pouvait sans que je n'ouvre entièrement la gueule. J'ignorais si je lui faisais peur, j'aurais aimé grogné mais aucun son ne sortais de ma gueule.
"Ece c'est bien ça ? Moi c'est Nora, je suis une détenue. Tout comme toi. Ce que dit le Commandant est vrai, nous voulons juste t'amener autre part pour te parler dans de meilleures conditions qu'ici. Lui comme moi ne te voulons pas de mal."
Mes oreilles se dressèrent sur ma tête comme intéressée par la proposition. Mais je craignais que ce soit une ruse pour me piéger. Et puis j'étais bien ici, il faisait frais, pas de lumière du soleil... Il n'y avait pas meilleur endroit pour moi qu'ici. A par peut-être une caverne où un bâtiment bien frais dans se maudit désert. Chose rare, il fallait l'avouer. Quoi qu'il en soit, j'étais prête à m'éloigner au moindre pas de trop. Voir à la mordre si elle ne faisait pas assez attention. C'est alors que Brim reçu de quoi écrire, et les envoya à la dragonne qui les déposa devant moi. La voyant s'approcher me fit faire un mouvement de recule. Je bondissais sur mes pattes sur le côté et resta à l'écart debout, gardant un œil sur Brimseï et un œil sur elle. J'étais seule, ce n'était pas pratique pour me protéger. Mais j'allais résister, il n'allait pas m'avoir aussi facilement.
"J'imagine que tu as beaucoup de questions qui te taraudent l'esprit. Écrit-les et nous te répondrons."
En réalité, je n'avais pas tant de questions qu'ils devaient le penser. Je ne voulais simplement pas mourir. C'était aussi bête. Et vu les rumeurs, et les gardes qui s'occupaient de moi. Je n'avais certainement pas envie de leur rendre la tâche facile. Après quelques secondes d'hésitations je me saisis de la plume et du papier et les ramena vers moi. Et tout en gardant un œil sur eux deux je me mis à écrire. J'écrivais vite pour ne pas qu'ils aient le temps de me tomber dessus.
"Discuter de quoi ?"

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 21:33


Une vraie bête sauvage. Tout comme ses congénères elle se recroquevillait et montrait les crocs pour montrer son désaccord. Si elle l'avait pu, je suis certain qu'elle nous aurait crié dessus plutôt que d'essayer de nous parler. Pauvre petite. La peur se lisait dans son regard farouche. Mais malheureusement pour elle, elle n’échappera pas à son destin. Celui-ci lui collera à la peau comme l'une de ces sangsues qui se régale de votre sang jusqu'à vous en avoir vidé de la moindre goûte. Elle se victime de lui tout comme de ses choix passés. Si Ece avait décidé de s'éloigner, Nora, ne sachant quoi faire, me lança un regard interrogateur. Je n'en fis rien. C'était à peine si me m'étais attardé à lui signifier de ne pas bouger d'un discret signe d'oreille. Tant qu'à faire, autant donner l'impression à Ece d'être libre de ses mouvements en ne cherchant pas à la suivre comme son ombre. Le but premier était de la mettre à l'aise, pas d'éveiller davantage son instinct de proie. Elle finira par s'habituer à notre présence, qu'elle le veuille ou non. Tôt ou tard, elle baissera sa garde, et à ce moment-là nous serons prêts à l'amener. Amadouer un animal peut prendre du temps, il faut savoir gagner sa confiance en lui mettant sous le nez quelques friandises alléchantes. Ece n'aura pas d'autre choix que de lâcher prise à un moment donné. Nous sommes ceux qui avons les cartes en mains, qui détenons le pouvoir de la ranger de notre côté. Notre mental l'emportera à coup sûr sur le sien. Mais il ne faudrait pas que ce petit jeu ne s'éternise trop, je pourrai perde patiente.

- Discuter de quoi ?

Nora, qui parvenait à lire par-dessus l'épaule d'Ece, me récitait mot pour mot ce qu'elle venait d'écrire. Je patientais encore quelques secondes, le temps d'être certains qu'il n'y avait pas de suite. Non, il n'y en avait pas. Mes yeux bleus pâles vinrent se planter dans ceux de celle qui me servirait bientôt, aussi froids qu’inexpressifs. Rien en mon attitude ne laissait présager le moindre ressenti ni même la moindre émotion. Une attitude assez déstabilisante en soi pour ceux qui n'y étaient pas habitués.

- De ta vie future. Ceci-dit, si tu souhaites tout arrêter maintenant, on peut s'arranger.

Je finissais ma phrase prononcée de manière monotone par un petit sourire narquois, histoire de lui foutre un peu la pétoche. S'il lui restait un tant soit peu d'intelligence, elle comprendrait bien vite par ce que je venais de dire qu'elle ne finirait pas pendue. Vu sa réaction, cette jeunette avait peur de la mort, aussi pensais-je qu'elle n'irait pas à sa rencontre avant d'avoir entendu le programme que je lui concoctais. Alors ma chère petite, que décides-tu ? Préfères-tu mourir plutôt que de te laisser enchaîner ?

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 22:34

Nora lut ce que j'avais écris à haute voix pour le faire entendre au commandant. C'est alors qu'il planta son regard dans le miens que je ne sus soutenir plus de quelques secondes avant de baisser les oreilles et de détourner les yeux. Il était glaciale, inexpressifs... Tout ce que je détestais. Pas la moindre étincelle dans le regard pour laisser présager de la suite. Peut-être qu'il était aussi froid à cause de l'ordre de me tuer alors que j'avais fait l'effort de bien me comporter ses derniers temps. Mais sa réponses m'acheva complètement.
"De ta vie future. Ceci-dit, si tu souhaites tout arrêter maintenant, on peut s'arranger."
Mes oreilles à peine redressés du début de la phrase retombèrent aussitôt en entendant la fin. Comment ça ? Je croyais que j'étais condamnée à mort ? Tous les gardes en parlent et se moque de moi pour cette raison. Je ne le croyais pas, après tout ce que l'on m'avait dit, je n'arrivais pas à croire que l'on me laisse une chance. Je serais peut-être stupide de ne pas la saisir, mais qu'ils veulent m'attacher pour me transporter ailleurs ne me laissait rien présager de bon. Ils ne prendront pas le risque de te laisser filer... Filer... Si seulement. Je redresse la tête en fixant la porte, oreilles dressées. Non, je me fais des idées, ils ont sûrement verrouillés la porte. Je ne pourrais pas m'enfuir aussi facilement, et même, je pense que des gardes m'attendent de l'autre côté. Mes oreilles retombent donc à nouveau. Oui, je voulais m'enfuir. Qu'importe ce qui m'attendait ce n'était certainement pas pour mon bien. Je pouvais peut-être les attaquer, les prendre en otage... Mais bien qu'ils soient eux aussi privé de magie dans cette cellule, je ne m'en sortirais certainement pas contre un commandant accompagné. Surtout que les gardes à l'entrée auraient vite raison de moi, et je doute que je puisse le tuer en un seul coup. Et puis, ce serait la mort assurée si ça venait à ne pas fonctionner. Je me retins donc de faire cette bêtise. De toute manière, je n'étais pas une combattante. J'étais seulement une voleuse. Et voler la cl était une idée, mais ils l'avaient forcément laissée dehors. Je reprends alors alors le papier et le crayon. Je ne comptais pas non plus le mettre en colère. Gagner du temps ne me servirait à rien ici, peut-être que dehors je pourrais essayer. Mais dans la cellule, c'était inutile, je perdais du temps et j'en faisais perdre à Brimseï dont je savais qu'il avait horreur de ça. Je commence à écrire une phrase, puis je la raille, j'en écris une autre, et ainsi de suite, ne sachant pas vraiment quoi dire. Leur faisant alors perdre de précieuse minutes où je ne parvenais à me décider sur la question. Finalement, la seule phrase qui se retrouva inscrite et lisible sur la feuille fut la suivante.
"Puis-je demander l'exil à la place de la peine de mort ?"

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 7 Mai - 23:29


Le cul toujours posé au sol – et Dieu qu'il était froid – je me contentais d'observer la dragonne. Tiens ? Venais-je de lui faire une fausse joie ? Probablement, vu sa réaction. Elle ne devait sans doute plus savoir où donner de la tête avec toutes ses rumeurs. On vous répète et rabâche tous les jours que votre mort est imminente. Vous y croyez et vous finissez peut-être même par l’accepter avant que le chef de brigade ne vienne s'entretenir avec nous pour vous apprendre que tout cela n'est qu'inepties. Je pouvais bien l'admettre, il y avait de quoi être décontenancé. Mais à quoi pourrais-je bien servir en ces lieux ? Venir chercher un prisonnier pour une exécution ne requerrait jamais l'aide du Commandant. Et pour être tout à fait honnête, ce n'était pas mon genre. Il y en avait tellement plus qui appréciaient de le faire alors pourquoi devrais-je me déplacer inutilement ? Bien que cela soit triste, c'était monnaie courante ici d'envoyer une personne à l’échafaud. Si je devais tous les y conduire, jamais je ne pourrai me concentrer sur les rapports. Ce n'était qu'une perte de temps pour moi. Ne pouvait-elle tout simplement pas le comprendre ? Plongé dans mes pensées, je ne remarquais pas immédiatement le silence qui venait de s'installer. Ece était bien calme. Ce n'était pas ce à quoi elle m'avait habitué. Aurait-elle déjà baissé les bras ? Je serai fort heureux de l'apprendre mais, malheureusement, la prisonnière se munit à nouveau du crayon. Je serrai les dents. Fait chié. Pour ne rien arranger, celle-ci ne semblait pas savoir quoi écrire. C'étaient ratures sur ratures décidément. De la précipitation peut-être ? De peur que je me fâche ? Hum...Possible. Néanmoins, attendons de voir ce qu'elle nous écrit.

- Puis-je demander l'exil à la place de la peine de mort ?

Tout aussi surpris que Nora, j'haussais un sourcil. Ma parole ! C'était à peine croyable. Pensait-elle vraiment ce qu'elle venait de nous pondre ? Tellement naïf et ironique ! Comme si l'on pouvait s'enfuir du Camp Céris sur simple demande. De mémoire, je ne me rappelais pas avoir libéré qui que ce soit, tout comme mon prédécesseur. Bien rare devaient être ceux ayant eu cet honneur, si jamais ils eurent existé. De plus, relâcher une fugitive aussi recherchée qu'Ece Icarius… Il me faudrait être fêlé pour que l'idée puisse un jour me traverser l'esprit ! Qu'elle est marrante… Sans modifier l'intensité de mon regard, je lui crachais une réponse cinglante.

- Je viens de te dire que tu n'allais pas crever. T'es bouchée ?

Mon vieux Brimseï, tu t'emportes. Reprends-toi voyons. Ce n'est certainement pas une manière de parler pour un commandant. Oh et après tout, qui s'en soucie vraiment ? Mes hommes ont l'habitude, elle s'y fera elle aussi. Si elle a assez de cran pour le supporter.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Lun 8 Mai - 16:39

Je me rendis compte de la bêtise que j'avais inscrite lorsque Nora la lut. Certes, il devait être possible avec la magie de m'empêcher de remettre les pattes à Braserio mais ça n'aurait pas une grande utilité pour eux. Il ne toucherait pas la prime et ne pourrait pas non plus profiter de mon savoir et de mes compétences comme l'avait fait les DarkEmblem. Enfin mon savoir... Je connais des passages secrets, des raccourcis, des falaises que personne n'ose emprunter à cause des vents puissants, comment perdre la garde dans une ville... En fait, j'en sais des choses de fuyard. Si seulement je savais me libérer des prisons de Braserio... Mais la haute sécurité ça a l'air d'être leur genre. La technologie et la magie des taupes doit beaucoup leur servir je pense. Mais qu'importe, là n'est pas le problème actuellement. Je n'attendis pas longtemps la réponse tranchante de Brimseï. Bien que je m'attendais à pire venant de lui.
"Je viens de te dire que tu n'allais pas crever. T'es bouchée ?"
Je n'en croyais pas un traitre mot. Mais la colère sur laquelle il prononçait ses mots me mettait le doute. Admettons qu'il dise vrai... Qu'est-ce qui pouvait bien m'attendre ? La première idée qui me surgit à l'esprit fut un nouvel interrogatoire. Mais d'ordinaire, ils se passaient plutôt bien, je n'étais pas attaché et nous discutions tranquillement... J'espère que... Ils ne vont pas me torturer ? Oh... Non, ma raison céda à la panique et après m'être redressée je fixais les gestes de Brimseï et de Nora sans savoir duquel je devais me méfier le plus. Je n'avais nul part ou aller, j'étais faite comme un rat dans cette cellule. Pourtant j'essayais, je cherchais, une issue, un coin tranquille, un échappatoire. Ils allaient me faire mal. Ils voulaient me torturer. Pourtant je leur avais tout raconté. Tout ce que je savais. Le reste je ne pouvais donner plus de détails, je ne lisais pas ce que je volais. Ce n'était pas de mon ressort la plupart du temps. Que faire, que faire que faire. Il n'y avait qu'une seule sortie et malheureusement, elle était sûrement fermée à clé. Il fallait que je les empêches de m'enchainer. Je restais donc prudente, fixant Brimseï qui avait conservé les liens avec lui. Au premier mouvement, je me mit en tête de me cacher, et c'est ce que je fis. Je bondis sur le mur le plus proche et planta mes griffes dans celui-ci pour essayer de le grimper et de me cacher... Au plafond. Inutile... Après quelques acrobatie je me retrouvais suspendu dans une angle du plafond, roulé en boule, tenant par je ne sais quel miracle sur mes griffes planté dans la parois du murs. Et je cachais mon corps sous mes ailes plumeuses, avec seulement ma tête qui en dépassait pour montrer les crocs ainsi que ma queue qui fouettait l'air. Je ne voulais pas qu'ils me fassent du mal. Et ignorant complètement leurs intentions, voyant seulement les chaines, je pensais qu'il s'agissait là d'un autre interrogatoire un peu plus mouvementé. Je m'étais mise à l'endroit où j'étais le plus en sécurité. Au plafond, ce ne serait pas pratique pour eux, et je ne risquais pas de tomber, ainsi maintenue. Seulement, j’espérais qu'ils n'allaient pas utiliser une quelconque technique malsaine pour me faire descendre.

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Lun 8 Mai - 17:20


Quelle plaie ! Et moi qui voulais à tout prix éviter de ne trop la brusquer avant d'entreprendre les choses sérieuses… Le moins que nous puissions dire, c'était que la suite s'annonçait grandiose. Avec une énergumène de la sorte, les prochaines minutes seraient très certainement mouvementées. J'en ai assez. Elle refusait de comprendre que nous ne mentions pas. Soit. Si elle ne voulait pas aller dans notre sens, eh bien ce serons nous qui irions dans le sien. Elle persistait à penser que nous allons la torturer, autant donc démarrer maintenant. Peut-être admettra-t-elle ainsi la vérité. Cette petite ne parviendrait jamais à s'enfuir de ces lieux. Elle se retrouverait contrainte à se faire torturer si elle ne changeait pas rapidement de comportement. Et puisque ce moment ne semblait pas vouloir arriver… Je me relevais brusquement dans le bruit sourd du claquement de mes fers contre la pierre froide et grise du sol. A cet instant, les chaînes s'entrechoquèrent. J'ignore encore si ce fut ce vacarme qui fit se décider Ece à bouger. Le tout étant qu'elle s'était mise à sauter contre les murs de sa cellule pour finalement finir au plafond, accrochée dans un coin. Elle avait de la force la bougresse, mais elle finirait bientôt par s'épuiser. Je n'aurai plus qu'à la cueillir une fois qu'elle retombera au sol…. Tout compte fait, non. Je vais aller la chercher moi-même.

- Ecoute-moi bien, gamine. Si nous étions venus ici pour te tuer ou pour te torturer, tu ne crois pas que tu serais déjà entrain de baigner dans une mare de sang ?

Je soulevais ma tête et plaquais mes oreilles tout contre mon crâne lorsque je vins me rapprocher de la dragonne. J'en profitais également pour faire signe à Nora de se reculer, histoire qu'elle ne me gêne pas dans mes mouvements si jamais je venais à tenter quelque chose. Malgré mon intonation dure qui ne présageait rien de bon pour l'avenir de la voleuse, je tenais tout de même à lui adresser un dernier avertissement.

- La fuite ne sert à rien ici, tu as beau t’accrocher au plafond comme une vulgaire chauve-souris, nous viendrons te déloger. Nous avons des ailes, ne l’oubli pas.

A bout de patience je me plantais sous l'angélique blanche. Elle n'était pas si haute que ça. Sauter me suffirait amplement pour l'atteindre et lui faire lâcher priser. Ma phrase suivante serait la dernière. La dernière avant que la sanction ne tombe.

- Si tu ne veux pas finir blessée, je te conseille de redescendre et de bien sagement vouloir te rendre à côté des chaînes.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Lun 8 Mai - 18:05

"Écoute-moi bien, gamine. Si nous étions venus ici pour te tuer ou pour te torturer, tu ne crois pas que tu serais déjà entrain de baigner dans une mare de sang ?"
Il avait l'art de ne pas aller dans mon sens, j'avais peur, j'avais besoin d'être rassurée, pas d'être ainsi grondée. Mais qu'importe, l'image de la marre de sang ne rajoutais rien à ma terreur. Heureusement que mon imagination ne me donnait pas d'odeur autrement j'étais partit pour une nouvelle folie du sang assurée. Non, j'étais en réalité terrifié à l'idée de descendre pour me laisser faire attacher. Les voir aussi calme et gentil n'était pas habituel, ça puait l'embrouille à des kilomètres. Je ne voulais pas être exécutée, ni même torturée. Je voulais juste disparaitre une bonne fois pour toute. Je me cramponnais de plus en plus fort au mur. M'y accrochant comme si c'était encore lui qui pouvait me sauver. Tant que j'étais dans cette cellule, je me sentais presque en sécurité. Même si je n'avais aucun endroit pour fuir ou m'abriter, j'étais dans une pièce tranquille et loin de tout. Loin des factions, loin de la guerre, loin de ma famille, loin des problèmes... Le seul problème ici, c'était le temps qu'il me restait à vivre. Et Brimseï semblait motivé pour le réduire au maximum. Je prenais une cellule pour rien, plus d'information, plus rien à leur dévoiler qui ne savait déjà. J'étais devenu inutile, couteuse et dangereuse. Si Discorde parvenait à me remettre en liberté je pouvais recommencer.
"La fuite ne sert à rien ici, tu as beau t’accrocher au plafond comme une vulgaire chauve-souris, nous viendrons te déloger. Nous avons des ailes, ne l’oubli pas."
J'étais en larmes au plafond, je voulais juste que l'on me laisse tranquille ici. Ou n'importe où. Je ne voulais pas mourir, ça faisait mal. Je voulais qu'on me laisse en paix. J'arrêterais de voler, j'arrêterais tout, mais s'il vous plait laissez moi tranquille. Ayez pitié. En plus je savais que je faisais une erreur à essayé de lui tenir tête. Il n'avait aucune pitié pour moi. Et ses mots me le prouvaient.
"Si tu ne veux pas finir blessée, je te conseille de redescendre et de bien sagement vouloir te rendre à côté des chaînes."
Le voyant en dessous de moi, j'attendis quelques secondes. Non pas pour lui faire comprendre mon choix, mais justement par hésitation. Je descendais et je mourrais en faisant gentiment ce que l'on me disait comme la gamine que j'étais, ou bien je résistais un peu avant de mourir pour essayer de leur faire comprendre que je tenais à la vie. Ma solution fut un mix des deux. Je bondis du murs pour retomber à côté de la feuille et du crayon que je pris en même temps avec moi. Mais je ne partis pas en direction des chaines qui me faisait toujours aussi peur. Je me précipitai donc d'aller le pus loin possible de Brimseï et des chaines pour avoir le temps d'écrire sur la feuille et de la lui montrer.
"Je ne sais plus rien, je vous le jure."
On pouvait lire par ailleurs les autres ratures sur la feuille que j'avais inscrite.
"Je ne veux pas mourir.
Je ne recommencerais plus.
Pitié.
Ne me faites pas de mal.
"

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Lun 8 Mai - 19:43


Une, deux, trois secondes. Temps écoulé. Cela me suffisait amplement pour me faire prendre une décision : celle de faire descendre Ece de son perchoir par la peau du cul s'il le fallait. Alors que je m’apprêtais à bondir en me ramassant légèrement sur moi-même, un crissement me parvint. Les serres de la dragonne relâchèrent leur pression, signe que la prisonnière sautait au sol. Il lui en aura fallu du temps. Mes antérieurs se raidirent à nouveau ce qui me permit de faire volte-face et de garder Ece dans mon champ de vision. Je rêve. Non seulement la gamine était entrain de chialer – ce que je trouvais plus que pitoyable - mais en plus elle ne m'obéissait pas. Elle avait plutôt préféré décamper dans un coin, aussi loin des liens que de moi. Grave erreur. Cependant, et heureusement pour elle, elle avait eut la présence d'esprit de saisir le crayon et quelques feuilles au vol pour, et j'espère, expliquer son geste. Sans quoi, je me serai jetée sur elle sans ménagement. Curieux de savoir ce qu'un visage bouffi par les larmes pouvait bien toujours me sortir, je m’immobilisais. Pas envie d'encore devoir attendre à ce qu'elle se trouve un endroit « spacieux et sans danger » pour écrire. Je souhaitais tout de moins que ce ne serait pas inutile. Autrement je ne pourrai plus rien garantir concernant son intégrité physique.

- Je ne sais plus rien, je vous le jure.

Oui, oui, c'est ça. Ce que tu sais ou ce que tu ne sais pas ne m'intéresse pas aujourd'hui. Je suis seulement venu te chercher pour laisser sur ta peau la preuve indélébile que tu as failli durant l'une de tes missions. Je désire marquer tes écailles comme le ferait un fer rouge en signe d'appartenance. Bientôt, tu seras mienne. Mais bien sûr, ça, je ne peux pas te le dire.

- Je ne veux pas mourir.
Je ne recommencerai plus.
Pitié.
Ne me faites pas de mal.


Cette suite rayée me fit esquisser de ce qui semblait être un sourire. Je ne pensais pas lui procurer une telle sensation de frayeur. Ce n'était pas plus mal. Un animal qui a peur peut être dangereux, certes. Mais pas envers son maître. Il craindrait trop les représailles. La peur de se faire punir, de se faire battre le saisirait aux boyaux jusqu'à l'en faire vomir. Et je pense être suffisamment bien placé pour savoir qu'Ece redoutait la douleur plus que tout. Elle ne serait pas assez sotte pour m'attaquer de front. Elle sait que j'ai les moyens de la punir mais elle sait également que je n'hésiterai pas à la fracasser s'il le fallait.

- Très bien, dis-je en me dirigeant vers les chaînes puis en les agrippant, viens par ici et tu échapperas à toute douleur. Je ne veux pas être obligé de te contraindre. Si tu ne bouges pas, tu ne ressentiras absolument rien.

Je lui tendais ensuite la ferraille vers elle. Allez, allez.

- Ece, écoute-le. On veut seulement aller discuter dans un endroit plus tranquille. Si on doit t'enchaîner, c'est uniquement par convention. Tu comprends ?

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Lun 8 Mai - 20:37

Je tenais fermement la feuille pour lui montrer. Peut-être que ça allait le calmer. Du moins je l’espérais. Je devais avoir l'air misérable dans cet état. Pleurant en agitant une feuille qui commençait rapidement à s'imbiber de mes larmes. Je ne voulais pas mourir, ni souffrir. Je voulais juste qu'ils me laissent tranquille. Je ne consommais pas grand chose, juste un peu d'espace et de sang qui se renouvelait à chaque fois puisque je ne tuais pas la victime. Profites-en alors, saute lui à la gorge, nourris toi et tue le. Plus facile à dire qu'à faire, il m'exploserait en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire. J'ai beau être forte, je n'en suis pas moins fragile. Et à moins d'atteindre sa nuque du premier coup, je risque de ne jamais pouvoir le mordre sans me faire attaquer. Je chassais donc ses idées de mon esprit, c'était inutile.
"Très bien, viens par ici et tu échapperas à toute douleur. Je ne veux pas être obligé de te contraindre. Si tu ne bouges pas, tu ne ressentiras absolument rien."
Il agrippait déjà les chaines après les avoir rejointes. Je ne voulais pas, je savais qu'il passerait aux sabots si je continuais de me défiler. Il tenait absolument à m'attacher et ne s'arrêterait pas avant d'avoir réussi. J'en étais sûre et certaine, il n'allait pas lâcher l'affaire. Même si je me doute que ce n'était pas pour mon bien, je ne pouvais pas le lui refuser éternellement. Dans le pire des cas, il attendra que je m'épuise pour venir me cueillir quand je dormirais. Et ça c'est s'il avait de la patience, hors Brimseï m'avait démontré qu'il n'en avait pas du tout. Ainsi, j'allais subir si je continuais à m'échapper ainsi.
"Ece, écoute-le. On veut seulement aller discuter dans un endroit plus tranquille. Si on doit t'enchaîner, c'est uniquement par convention. Tu comprends ?"
Je ne la croyais pas, je savais qu'il allait m'arriver un truc mauvais. Pourquoi me déplacer autrement ? Et surtout pourquoi m'enchainer ? Je savais que je pouvais être dangereuse, tenter de m'enfuir ou encore m'attaquer aux gardes... Mais pour mériter les chaines je devais avoir fait quelque chose de mal, ou bien ils tenaient à s'assurer que je ne risquais pas de m'enfuir en voyant ce qu'il m'attendait. Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien préparer ? Après quelques seconde à larmoyer en cherchant une réponse, je relâcha le bout de papier et m'approcha d'un pas hésitant de Brimseï. Je ne voulais pas, mais c'était de gré ou de force. Il semblait déterminer à m’emmener avec lui. C'est bien la seule chose que j'arrivais à lire dans son regard glaciale. De la détermination froide, malsaine. Que préparait-il ?

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Mar 9 Mai - 20:58


Mon regard dériva quelques instants sur celle qui venait de prendre la parole. Bien essayé. Mais à en juger par la tête d'Ece, le petit discours prononcé par Nora n'avait servi à rien. Ses yeux larmoyants reflétaient toujours cette même émotion. Elle ne changeait pas. Ece ne nous faisait pas confiance et ne le ferait sans doute jamais si nous continuions à tous camper sur nos positions. Cependant, je ne pouvais pas me permettre de lâcher prise. Ce serait bien trop facile en plus d'être contraire aux lois qui nous dictaient de nous imposer sur le prisonnier. Celui qui résiste gagne. C'était ainsi que nous éduquions nos jeunes recrues. Accordez un tant soi peu de pitié au prisonnier dont vous avez la charge et il vous bouffera. Du moins, il saura profiter de votre faiblesse mentale pour la retourner contre vous et vous faire souffrir. Si vous ne parvenez pas à faire valoir votre autorité dès la première seconde, il vous mènera pas le bout du nez probablement tout le temps que durera votre contrat. Alors, trouvez un moyen qui vous permettra de garder le dessus en toutes circonstances. N'importe lequel. Chantage, récompenses, intimidation, torture. Tout est bon à prendre et rien n'est à proscrire définitivement. Il faut faire comprendre à votre subordonné que vous êtes plus puissant que lui, que vous avez droit de vie ou de mort sur son être misérable. Ainsi, il n'aura d'autres choix que de se tenir tranquille. Viendra peut-être ensuite un lien qui pourrait se comparer à de la camaraderie. Car il n'est pas rare de voir soldats et prisonniers tisser des liens solides après que les rôles se soient définis. Mais pour parvenir à un tel résultat, encore faut-il pouvoir trouver le juste milieu, celui qui conviendrait aux deux parties.

Ece se débarrassa de son bout de papier après quelques secondes d'indécision. Avais-je enfin réussi à lui faire entendre que la fuite ne résoudrait en rien ses problèmes ? Il était temps. J'aurai volontiers fait un pas en avant afin d'accélérer le processus, mais sa démarche hésitante m'incita à y renoncer. Ne voulant prolonger ce qui durait depuis maintenant trop longtemps, je me refusais à avancer. D'un autre côté, ce n'était pas plus mal. Elle venait d'elle-même et je n'avais pas besoin d'aller la chercher. Elle se passait seule la laisse autour du cou, inconsciemment elle avait fini par l'accepter. C'était bien. De plus, j'avais peut-être même réussi à lui apprendre l'équivalent du « reviens » pour un chien. Bien, bien. D'ici peu tu seras domestiquée et feras office de toutou bien dressé. Je patientais alors jusqu'à ce qu'elle me parvienne pour l'attacher avant qu'elle ne déguerpisse. Je l'entravais, certes, mais pas assez pour ne pas lui permettre d'avancer normalement. Comme nous le lui avions répété sans cesse, nous nous trouvions ici pour la déplacer et non pour la ligoter dans le but de la torturer gratuitement. Un enchaînement assez léger suffisait donc, bien que les chaînes soient renforcées et enchantées pour proscrire l'usage de la magie. Après m'être assuré qu'elle ne pourrait pas nous filer entre les pattes, j’ordonnais à ce qu'on déverrouille la serrure de la cellule. Je l'entraînais ensuite vers notre prochaine destination.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Mer 10 Mai - 21:25

Je m'avançais lentement, et prudemment. Même si j'avais abandonné l'idée de fuir, je craignais toujours qu'il ne me frappe. Après tout, je l'avais peut-être énervé à essayer de m'enfuir. Enfin, c'était sûr, peut-être qu'il s'était calmé en me voyant approcher. Il resta en tous cas immobile, attendant que j'arrive à sa portée. J'eus un seul mouvement de recule en l'imaginant me frapper une fois attachée. Mais de toute manière, s'il avait prévu de me faire mal, il le ferait quoi qu'il arrive. Et ce serait peut-être encore pire si je résistais. Il fallait que je reste obéissante si je voulais que tout se passe bien. Cependant, il me faisait peur. Il m'avait démontré qu'il n'hésitait pas à passer aux coups quand je refusais de coopérer. Et il n'y va pas doucement... Parfois je me demande si je n'aurais pas été mieux entre les pattes d'un autre commandant. Mais il avait fallu que je tombe sur lui. Le peu que j'avais lu de lui ne le décrivait pas aussi violent. Mais je me demandais s'il ne cachait pas une part sadique de lui même. Un certain plaisir à faire du mal aux autres. C'était fort possible. Enfin, heureusement ce n'était pas le pire de tous. On raconte que certains commandant sont prêt à torturer juste pour le plaisir de voir souffrir sans aucune retenue et sans craindre aucune répercussion sur leur attitude. Donc quelque part, heureusement que j'étais tombé sur Brimseï qui me semblait encore avoir quelque part, un semblant de moral.

Je me laisse alors faire attacher sans bouger. Avec un peu de chance il n'allait pas vérifier les verrous. Malheureusement je me faisais des idées. Ils les avaient vérifiés et tous avec attention. Il ne voulait vraiment pas que je me sauve. Tiendrait-il à moi ? Avec la prime sur ta tête, heureusement qu'il tient à toi. Je m'en doute, mais s'il dit vrai et qu'il ne compte pas me faire de mal ? Qu'a-t-il prévu pour faire autant attention à moi ? J'espère qu'il ne compte pas m'utiliser comme l'avait prévu les DarkEmblem. J'avoue qu'il a réussi à me dégouter de mes actes avec les punitions qu'il m'a infligé. Et puis, si je m'étais contenté de danser dans les bars, je me serais sûrement attiré beaucoup moins d'ennuis. Ça paie pas assez... C'est pas faux... J'espère seulement qu'Elena n'aura pas la mauvaise idée de venir me chercher. Elle risquerait de se faire prendre à son tour. Et j'ignore ce qu'il lui ferait si elle venait à finir entre leur griffe. Un phœnix c'est tellement fragile en réalité. Sauf ceux de terreur bien sûr. Ceux ci sont particulier. Ils pourraient la tuer, ou pire encore. Non, il faut qu'elle reste avec les DarkEmblem, elle est en lieu sûr là bas. Et puis, elle a un avenir avec eux. Alors que moi, j'ignore encore comment je vais finir. Je tire un peu sur les chaînes avant de me mettre en route à leur suite. Ayant un peu de mal à avancer avec les chaines qui me retenait, j'allais doucement. Dés que je franchis la porte, les gardes m'encerclèrent parés à toutes éventualités. J'avais presque à du mal à croire que je puisse avoir autant d'importance pour mériter tout cela. Surtout à Braserio où je n'avais pas fait grand chose. Il y avait un os quelque part, j'en étais certaine. Mais à quoi bon me poser tout plein de question. Seul le temps m'apprendra ce qu'il m'attendait désormais. Il me fallait juste m'armer de patience et espérer qu'ils n'avaient en effet pas de mauvaise intention à mon égard. Mais c'était très difficile à imaginer.

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Jeu 11 Mai - 18:40


Entouré des gardes qui étaient chargés d'escorter Ece, j'emmenais la prisonnière qui n'avait d'autres choix que de me suivre de près. Celle-ci avançait d'ailleurs trop doucement à mon goût, alors, de temps à temps, je donnais un coup sec sur ce qui me servait de laisse pour l'obliger à faire de plus grands pas. La prochaine salle n'avait beau pas être bien loin, il n'empêche que je ne tenais pas à passer toute la journée à déambuler dans les couloirs telle la troupe d'escargots mollassons que nous étions. Quitte à la faire trébucher d'épuisement ou de gêne à cause des chaînes qui entravaient ses mouvements, je forçais l’allure pour marcher d'une manière plus soutenue. Le maître décide et les chiens obtempèrent. Néanmoins, si de simples liens l'empêchaient ainsi de se mouvoir, je n'osais imaginer ce qu'il adviendrait d'elle dans le futur. Elle se fera bouffer si elle ne se montre pas plus combative. Ceci-dit, restes encore un peu dans cet état de soumission que je puisse m'immiscer dans ton esprit afin de mieux pouvoir le briser. Une fois que tu m'auras reconnu comme tant ton leader, tu feras ce que tu voudras. Je menais donc la troupe à travers le dédale d'allées jusqu'à ce que nous débouchions en face d'une porte. Un rectangle d'acier gravé y était soudé. Salle 13, Bâtiment C. Nous y voilà. D'un signe d'oreille, j'ordonnais à ce que les gardes qui nous avaient accompagnés restent à l'extérieur pour monter la garde. A l'intérieur, il y aurait déjà bien assez de monde, Ece sera sûrement impressionnée de voir tant de personnes regroupées autour d'elle. Du coin de l’œil je m'assurais d'ailleurs que celle-ci reste tranquille avant de pousser la porte de mon épaule. Le léviathan qui accompagnait Nora se chargea de refermer la porte derrière nous. Une flopée de gens se trouvaient là, à nous regarder entrer sans mot dire. Un autre soldat avec un autre prisonnier, tatoueurs, enchanteurs. Tous étaient présents et ne sourcillaient pas. Sans chercher à les saluer ou quoi que ce soit, je guidais mon toutou vers l'attache qui lui avait soigneusement été préparée. Ainsi, nous ne nous ferions pas chier à la rattraper si jamais elle essayait d'esquiver les gestes que nous effectuerions à son égard. Les liens qui la retenaient en un point étaient courts, cependant ils ne l'étaient pas assez pour casser tous ses mouvements. Elle pourrait tourner à environ deux mètres du pilier qui la retenait captive. Sous la colonne de fer avait été posé un matelas de tout ce qu'il y avait de plus confortable, histoire qu'Ece puisse s'y reposer dessus si jamais l'envie lui prenait. Je doutais néanmoins quant à son utilité. Je me l'imaginais plutôt à rester debout, à l’affût de ce que nous lui ferions. Mais qu'importe, nous l'obligerons à s'y étendre lorsque le moment sera venu. Après m'être assuré que les verrous ne céderaient pas sous le coup de l'impulsion, je m’éloignais d'elle et allait m'installer non loin. Je me remis à la fixer de mes yeux placides.

- Si j'ai bien compris, tu as peur de souffrir et de mourir. A quoi serais-tu prête pour échapper à la douleur ?

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Jeu 11 Mai - 21:10

Je suis le commandant du mieux que me le permette les chaînes. Mais avec les yeux obstruées par les larmes, j'avais du mal à voir où je mettais les pattes. Et puis, en réalité j'essayais de trainer de la patte. Si c'était mes derniers instants, autant les faire durer un peu. Mais Brimseï me semblait pressé, il avançait rapidement, et tirait sur la laisse qui me tenait au cou. Me forçant à avancer à son rythme si je ne voulais pas trébucher. Plus l'on avançait, plus je me demandais où nous allions. Nous ne nous dirigions pas vers la sortie du bâtiment comme je le craignais où je risquais de passer sur l'échafaud. Non, nous avancions entre les salles jusqu'à en atteindre une en particulier. J'ignorais ce qu'il allait se passer, mais il y avait du monde à l'intérieur. J'ignorais qui ils étaient, mais ils me fixaient sans broncher. J'avais l'impression d'être un animal dans une foire et cette sensation me déplaisait fortement. Était-ce possible que je soit tombée aussi bas. Ne plus être considéré comme une personne mais comme un animal ? Il y avait peu de dragon ici et aucun d'entre eux ne semblait être offusqué par la manière dont j'étais traitée. Tout ceci semblait parfaitement normal. Rappel toi que tu n'es qu'une saloperie de voleuse à leurs yeux. Je ne suis plus personne. Avant j'étais deux, Ece et Shadow, désormais je ne suis plus rien. Et le fait de ne pas pouvoir parler n'arrangeait rien. On m'attacha solidement autour du poteau central, où était disposé un matelas sur le sol. En vrai je ne comprenais plus rien. Qu'étais-je devenu ? Et surtout qu'allaient-ils me faire ? J'essuyais mes larmes pour essayer de voir plus attentivement le matériel qu'ils allaient utiliser, mais rien à faire, tout était soigneusement emballé. Mon regard revint alors vers Brim, tandis que j'essayais de me cacher sous mes ailes et ma queue des regards qui me dévisageaient. Il recommença alors à me parler.
"Si j'ai bien compris, tu as peur de souffrir et de mourir. A quoi serais-tu prête pour échapper à la douleur ?"
La question me choque. Et tandis que je m'asseyais pour mieux me dissimuler de leurs regards, on m'apporte silencieusement une feuille et un crayon pour répondre. Jusqu'où j'étais capable d'aller pour ne pas souffrir ? Il l'avait bien vu, j'avais tout révélé sans broncher pour éviter la torture. J'en avais même révélé plus qu'il ne me le demandais. Il connaissait la réponse, mais il voulait sûrement que je lui écrive devant des témoins. Timidement, je me saisi du crayon et commençai à réfléchir aux mots justes qu'il me fallait employer. J'étais tentée de répondre "tout", mais je craignais qu'il en profite par la suite. Hors je n'étais pas capable de tout, ni de tout supporter. Ainsi je conserverai le "tout", mais il ne serait pas seul dans ma réponse. En effet, il fallait que je précise mes limites en seulement quelques mots. Je me mis alors à écrire doucement. J'étais dégoutté de devoir l'écrire et me montrer aussi faible devant autant de gens, mais résister ici n'avait plus aucun sens. Et puis, je pouvais aussi l'insulter, l'envoyer bouler, mais les représailles seraient de mises. Et même si ma bouche était encore libre, je ne faisais pas le poids contre lui.
"Je suis prête à tout ce dont je suis capable."
Puis, paniquée, à l'idée que ce ne soit dans ses intentions, je rajoutais rapidement à la suite.
"S'il vous plait, ne me faite pas de mal. Pitié."

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Ven 12 Mai - 19:40


Je jetais maintes coups d’œil aux différents coins de la salle sans pour autant délaisser la surveillance d'Ece. Tout avait été parfaitement installé. Les tatoueurs présents s'étaient chargé eux-même d'apporter leur matériel sans que je ne ressente le besoin de le leur demander. Les aiguilles, encore soigneusement emballées dans leur plastique de protection, étaient entreposées sur une sorte de plan de travail. Ici et là étaient disposés plusieurs pots contenant de l'encre noire qui, pourrait-on se dire, servirait plus tard à la rédaction de documents officiels. La vérité en était cependant tout autre puisque celle-ci avait été spécialement conçue pour pouvoir s'intégrer à l'organisme qui la recevrait. Cette encre était, à priori, sans danger pour le corps. Cependant quelques cas d'irritation du à des intolérances avaient été répertoriés et certifiaient ainsi que cette substance ébène n'était pas si inoffensive que tentait de le prétendre certain. J'espère en tout cas que les écailles d'Ece l'accepteront. Je ne supporterai pas de la voir se plaindre à longueur de journée en attendant que l'infection se rétracte. Qui plus est, doté de ma patience digne des plus empressés je risquerai de m'emporter inutilement. Je pourrai toujours la laisser geindre à l'écart si jamais les nerfs me prenaient trop subitement… Je secouais brièvement la tête dans le but de me faire sortir cette pensée de la tête. Il n'était pas certifié qu'Ece se choperait une saloperie. Nous disposions après tout de désinfectants et d'autres nettoyants afin de parer à d'éventuels risques. Je relevais alors la tête lorsqu'un bruissement de feuilles ma parvint.

- Je suis prête à tout ce dont je suis capable.

Je hochais de la tête d'un air ravi. Parfait. Ainsi elle ne pourrait pas me refuser le travail que j'allais lui proposer puisque, théoriquement, il était parfaitement dans ses cordes. Après tout, le vol et l’espionnage, elle connaissait ces domaines à merveille. Ils lui profitaient depuis maintenant bien des années. Son expérience nous serait donc bénéfique, bien plus que de devoir la laisser moisir derrière les barreaux. Espérons tout de même que la suite ne la refroidirait pas davantage. La résistance à la douleur n'était pas son plus grand point fort. Alors être capable de résister au désagrément causé par une aiguille qui vous transperce la peau sans arrêt… Ce serait certainement difficile. Je haussais les épaules. Je la drogue comme ça le problème est réglé. Plus de douleur. J'aviserai le moment venue.

- S'il vous plaît, ne me faites pas de mal. Pitié.

Encore des supplications. Elle ferait mieux d'oublier ces mots rapidement. Ici, ils ne serviraient à rien. Elle apprendra à les rayer de sa mémoire sous peu, quand elle aura eu une réelle expérience de la vie que nous menons au Camp Céris.. Je me retins de ne pas soupirer d'exaspération. Ne soupire pas pour une chose aussi futile.

- Dans ce cas, ton existence n'aura d'autre but que de servir le Royaume désormais. Tu seras sous mes ordres directs, ainsi que sous de ceux Monsieur Gaid ici présent. Ton nouveau devoir sera de servir le roi en tant qu'espionne. Puis, j'ajoutais sur un ton légèrement plus ironique: Facile pour toi, non ?

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Dim 14 Mai - 21:06

Ma réponse parut lui plaire, néanmoins, je ne savais pas si derrière ce sourire se cachait du sadisme malsain ou du réel contentement. Avais-je bien répondu ? Allais-je pouvoir continuer de vivre sans craindre la douleur ? Si ils te tuent, tu ne craindras plus grand chose... En effet, mais la marche pour y parvenir est douloureuse. Je commence à douter qu'ils veulent me tuer. Et pourquoi tout se monde ? La plupart n'ont pas l'air d'être des soldats d'ailleurs, ni des conseillers, ni rien qui pourrait avoir un lien avec les militaires. Que font-ils ici alors ? Je ne comprenais pas ce qui allait suivre, et mon imagination s'amusait à me représenter tous les scénarios possibles, du plus tranquille au plus douloureux, en passant par les plus pervers. Tout passait dans ma tête tandis que j'attendais la réaction du commandant. Et plus le temps passait, plus je reculais craignant ce qu'il allait suivre. Surtout que mes supplications n'avait pas l'air d'avoir le moindre effet sur lui.
"Dans ce cas, ton existence n'aura d'autre but que de servir le Royaume désormais. Tu seras sous mes ordres directs, ainsi que sous de ceux Monsieur Gaid ici présent. Ton nouveau devoir sera de servir le roi en tant qu'espionne."
J'écarquille les yeux surprise. Moi ? Servir Braserio ? Enfin... Être utilisée par cette faction comme le faisait le Domaine ? Il était suffisamment naïf pour croire que ça allait fonctionner cette fois ? À la moindre opportunité je m'échappais et je les trahissais. Je ne suis pas fiable comme élément. J'ai bien trop peur de souffrir pour garder des informations secrètes. Il l'a bien vu en plus, j'ai tout balancé lors des interrogatoires. Après avoir résisté un tout petit peu pour protéger ma sœur, j'ai tout avouer. Il doit y avoir un piège dans cette histoire.
"Facile pour toi, non ?"
Il avait bien vu mon niveau, je manque d'entrainement. Je m'étais faite attraper tellement facilement. Et puis, je ne fais que fuir, je ne me bats pas, je n'affronte personne, je ne fais jamais de mal et je répare même mes erreurs. Autant dire, que je ne suis pas la plus efficace des voleuses. Et en plus, je ne peux pas voler... Bref, j'accumule les problèmes et des défauts qui font de moi une voleuse et une espionne d'une efficacité très limitée. Mais s'ils voulaient prendre se risque avec moi, je n'allais pas le leur refuser. Je restais en vie, et je ne souffrirais plus pendant un moment. Que demander de plus ? Mon moral remontait un peu, mais avant que je ne me fasse trop d'illusion, je me repris. Il y avait forcément un piège. Vu son sourire, ça cachait forcément quelque chose. Je n'allais pas oser lui demander, de peur que cela ne lui donne des idées. Je restais donc immobile, attendant la suite des événements. Tournant parfois la tête vers les autres personnes présentes, d'un air de demander pourquoi ils étaient là.

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Mar 16 Mai - 21:05


Ma réponse ne provoqua chez Ece aucune émotion particulière puisque celle-ci n'avait pas pris la peine de me répondre par écrit. S'en était fort dommage, j'aurais aimé connaître son opinion, histoire de pouvoir argumenter dans l'espoir de la ranger de notre côté. Disons, pour l'influencer. Mais, libre était son choix de répliquer ou non. Si quelqu'un devait questionner, ce n'était personne d'autre que cette dragonne apeurée. Personnellement, aucun doute ne subsistait dans mon esprit et je savais parfaitement ce que je m'apprêtais à faire. Autant dire que j'étais sûr à cent pour cent de ce qu'il adviendrait d'elle et de comment je procéderai pour arranger son futur. Et puis, comme on dit, celui qui ne dit mot consent. Je partais donc du principe que cela ne lui posait absolument aucun problème de travailler pour Braserio. Passons donc à l'étape suivante qui consisterait à lui mettre l'eau à la bouche. Vous savez, faire passer des choses pour des avantages qui n'en sont pas réellement.

- Je vais prendre ton silence pour une approbation.

Je la laissais réfléchir quelques instants avant de me décider à poursuivre. Par quoi commencer ? Il y avait tellement de choses à dire qu'il était facile de vite s'embrouiller. J'organisais alors rapidement un plan au sein même de ma tête afin d'être capable d'enchaîner le plus rapidement possible.

- En entrant chez nous, tu promets de respecter nos règles. Ceci-dit, j'y reviendrai plus tard.

Cette partie était tellement barbante que j'avais pris la mauvaise habitude de distribuer une feuille remplie de consignes aux nouveaux prisonniers à la fin de l'entretien. Il y en avait un paquet, cependant elles n'étaient pas des plus difficiles à comprendre. Il ne faudrait pas fatiguer leur pauvre petit cerveau. De plus, les règles qui sévissaient à l'intérieur du Camp Céris s'appliquaient déjà à la vie courante.La plupart avaient été empruntées aux lois qui régissaient la relation chef – employés dans une organisation quelconque. Le respect des ordres, l'obéissance au supérieur, etc. Rien de bien violent en soi. Mais il faudrait tout de même que ce maelstrom d'interdits se fraye un chemin à travers les neurones d'Ece. Néanmoins, il me semblait évident que je devais annoncer oralement les lois les plus importantes.

- Je vais maintenant te parler de la vie que tu mèneras chez nous. Premièrement, l'argent. Ici, tu ne seras pas payé. Enfin, très peu. Notre camp s'engage à offrir les repas nécessaires aux prisonniers qui seront, bien évidemment, en accord avec leur manière de s'alimenter, nous leur dégotons également un « logement » confortable et fonctionnel, des vêtements et leur assurons la santé. Tu comprendras donc que l'argent, d'ordinaire utile pour subvenir à nos besoins, te sera inutile dans ces conditions. Le peu que tu recevras en prime, tu seras autorisé à l'utiliser en dehors du camp.

Ceci te convient-il ? Remarque, tu n'auras pas trop ton mot à dire dans l'histoire…

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Mer 17 Mai - 21:35

Je suis une mercenaire, je travaille pour le plus offrant. Enfin, quand j'ai le choix bien évidemment. Or, là, j'ai bien de ne pas avoir trop le choix, mais si je dois juste servir Braserio comme je servais le Domaine et les DarkEmblem, je signe immédiatement. Mais je me doute qu'il y a un os quelque part. Impossible qu'il ne me tienne pas davantage. Personne n'aime les mercenaires et encore moins les mercenaires prêts à trahir sans scrupule pour assurer sa propre survie. Enfin, ma survie je m'en cogne un peu, c'est surtout la douleur qui me fait peur. Si ils acceptaient de me tuer sans me faire souffrir, je me laisserais faire. Malheureusement, ils veulent tous obtenir les informations qu'ils croient que je détiens. Mais la vérité est que je ne sais rien. Je ne lis pas ce que je vole, sauf quand il s'agit de plan qui parle d'un nouveau raccourcie, ou d'un passage secret. Là je me renseigne, c'est toujours bon à prendre pour les infiltrations et les évasions. Autrement, les plans d'attaques, les ordres, les informations... Je m'en contrefiche. Je les vole et je les ramène point. Je suis plus plus proche d'une coursière que d'une véritable espionne. Sauf que je transporte des documents volés, des documents que j'ai volé.
"Je vais prendre ton silence pour une approbation."
J'acquiesce d'un signe de tête les oreilles basses. Je ne savais pas que je devais répondre. Bien sûr que j'approuve, de toute manière, je n'ai pas le choix. Mais c'est intéressant pour le moment, même si je sens le piège à plein nez. Je suis fragile, mais pas stupide. Que tu crois... Pas trop en tout cas. Mais il n'a même pas besoin de se montrer convainquant. Je ne sais pas ce qu'il essaye de faire, mais étant attachée à un poteau je n'ai pas l'impression d'avoir le droit de m'opposer aux conditions. Même si il me le demande je n'oserais pas m'y opposer.
"En entrant chez nous, tu promets de respecter nos règles. Ceci-dit, j'y reviendrai plus tard."
Si j'y suis obligé, oui, je le ferais dans la mesure du possible. Pas de soucis à se faire là dessus. Faudra juste pas s'inquiéter si quelques gemmes disparaissent par ci par là. C'est plus fort que moi de ramasser les joyaux qui trainent n'importe où. Dans les poches des gens, dans les coffres, sur les tables... Les gemmes servent à être utilisées après tout. Pas à rester conservées au chaud. Mais là n'est pas le problème.
"Je vais maintenant te parler de la vie que tu mèneras chez nous. Premièrement, l'argent. Ici, tu ne seras pas payé. Enfin, très peu. Notre camp s'engage à offrir les repas nécessaires aux prisonniers qui seront, bien évidemment, en accord avec leur manière de s'alimenter, nous leur dégotons également un « logement » confortable et fonctionnel, des vêtements et leur assurons la santé. Tu comprendras donc que l'argent, d'ordinaire utile pour subvenir à nos besoins, te sera inutile dans ces conditions. Le peu que tu recevras en prime, tu seras autorisé à l'utiliser en dehors du camp."
Mes oreilles se redressent sur ma tête. Je serais payée ? Génial, je pourrais encore envoyer l'argent à ma sœur. Malheureusement, elles retombent rapidement. Un camps ? Un camps de quoi ? Et puis... Le piège doit être énorme pour profiter d'autant d'avantages. Il ne faut pas se faire d'illusion, ils ne sont pas aussi bête de me proposer quelque chose d'aussi intéressant sans une certaine contrepartie. Et vu l'ampleur des avantages, elle doit être énorme. J'acquiesce donc d'un signe de tête pour montrer que je l'écoutais. Cependant je n'arrivais pas à me taire. Cette histoire de camps me perturbait. Un camps d'espion ? De voleur ? De prisonniers ? Je n'en savais rien. J'ignorais complètement l'organisation militaire de Braserio. Lentement, je me saisis du crayon, hésitant à l'interrompre. Puis voyant qu'il n'ajoutai rien pour le moment, je me mis à écrire.
"Excusez moi de vous interrompre, mais de quel camps parlez-vous ?"

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Jeu 18 Mai - 20:23


Le Camp Céris, duquel j'étais à la tête, possédait nombre d'infrastructures dédiées aux multiples créatures qui y vivaient. Certain s'amusaient à la comparer à une ville miniature, ce qui n'était pas totalement faux. Si les soldats n'étaient pas obligés de vivre au sein même du camp, les prisonniers eux, n'avaient pas le choix. Ainsi, une aile entière d'un bâtiment à plusieurs étages dont la longueur ne pouvait être affirmée avec certitude tellement qu'elle était importante, s'était retrouvée aménagée en dortoirs et de quelques douches. Par-ci, par-là étaient éparpillées des chambres de gardiens afin de s’assurer que les prisonniers ne fassent pas autre chose que de dormir la nuit. Les logements, qu'ils soient pour détenus ou militaires, se ressemblaient étrangement, du moins pour ce qui était de la disposition des meubles de bases. Autrement, il était possible d'arranger sa chambre à son goût, tant que rien ne venait délabrer la pièce. Les prisonniers appréciaient généralement ce petit plus car cela leurs permettait de se sentir chez eux et leur permettaient même parfois de leur faire oublier leur condition de chien d'armée. Ma foi, que grand bien leur fasse s'ils trouvaient du plaisir à repeindre les murs. En ce qui concernait le reste du camp, une autre aile avait été construite en parallèle à la première évoquée. Celle-ci était réservée aux bureaux des fonctionnaires en ce qui concernait quelques étages, les autres servaient au rangement de la documentation. Ainsi, pas besoin de courir un marathon pour aller chercher un dossier. En raison du nombre important d'informations que contenait cette partie du camp, la sécurité y était très élaborée. Il était dès lors impossible aux prisonniers d'y pénétrer, sauf accompagnés de leur « tuteur ». Les documents jugés trop confidentiels étaient néanmoins rangés autre part, dans un endroit dont peu de personnes connaissaient l'existence. Il ne manquerait plus qu'on nous les dérobe. Non loin des dortoirs, et presque accolées à eux, se trouvaient les cellules de détention. C'était la case départ pour tout prisonnier qui se respectait. Ils y passaient tous et y demeuraient pour une durée indéterminée jusqu'à ce qu'on leur trouve la personne qui sera en charge d'eux. Une fois affiliés et tatoués, les brigands étaient amenés dans leurs nouveaux appartements. Sous les cellules, dans ce que nous pourrions appeler un sous-sol, se trouvaient les salles de tortures. Leurs nombres étaient raisonnables mais pas non plus exorbitants. Personne n'ignorait leur emplacement et s'était en partie pour cela que les détenus évitaient de s'approcher de cette bâtisse. Trop de mauvais souvenirs.

- Excusez-moi de vous interrompre, mais de quel camp parlez-vous ?

Je pense que tu le découvriras bien assez tôt. D'ici peu, ce sera ta nouvelle maison et tu ne pourras pas passer à côté de ce qui deviendra ton quotidien. Bientôt, et avant que l'on ne t’envoie en mission, tu passeras tes journées derrière les dortoirs, dans notre centre d'entraînement. Il y avait des terrains de courses, divers exercices pour perfectionner son art du combat, sa discrétion, sa musculature… Il y avait de tout. Aussi, tous les ateliers disponibles ne pouvaient être cités. Mais ne t'en fais pas, tu apprendras à les connaître rapidement. Peu disposé à répondre à ma future subordonnée, je fis signe au loup de s'avancer pour lui expliquer. Il serait certainement plus caustique que moi.

- Du camp dans lequel tu te trouves actuellement :le Camp Céris. En arrivant ici, tu n'as sans doute pas remarqué sa superficie mais sache qu'il est énorme pour abriter tant de vies. Ici, tu seras en contact permanent avec des soldats, des familiers et des détenus. C'est ici que nous accueillons les prisonniers de guerre ou ceux ne pouvant être tués, comme toi. Tu l'auras compris, c'est au camp que tu mèneras ta nouvelle vie. Cet endroit offre tout ce dont il y a besoin pour permettre de mener une vie « banale ». Dortoirs, cantine, cuisine… Nous possédons également des terrans d'entraînements où tu pourras t'entraîner. Nous te ferons la visite une fois cet entretient terminé. D'autres questions?
HRP:
 

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Sam 20 Mai - 21:05

Je m'adressais au commandant, mais ce fut le loup qui me répondit. S'agissait-il de son familier ? Dans tous les cas, c'est lui qui allait répondre à ma question. Ma première pensée, fut que j'avais fait une connerie en l'interrompant en voyant comment il déléguait la tâche à son subordonné. Mais ne sachant pas vraiment de quel genre d'entretien il s'agissait, je ne pouvais pas savoir si j'avais le droit à la parole ou non. Il ne tardera pas à me le faire remarquer si je n'y avais pas le droit, mais comme l'on m'avais fournis une feuille et un crayon, je m'imaginais avoir le droit de m'exprimer lors de cet entretient.
"Du camp dans lequel tu te trouves actuellement : le Camp Céris. En arrivant ici, tu n'as sans doute pas remarqué sa superficie mais sache qu'il est énorme pour abriter tant de vies. Ici, tu seras en contact permanent avec des soldats, des familiers et des détenus. C'est ici que nous accueillons les prisonniers de guerre ou ceux ne pouvant être tués, comme toi. Tu l'auras compris, c'est au camp que tu mèneras ta nouvelle vie. Cet endroit offre tout ce dont il y a besoin pour permettre de mener une vie « banale ». Dortoirs, cantine, cuisine… Nous possédons également des terrans d'entraînements où tu pourras t'entraîner. Nous te ferons la visite une fois cet entretient terminé. D'autres questions?"
Je n'avais entendu que des histoires au sujet du camps Céris. Mais je ne m'y étais jamais vraiment intéressée. Je croyais qu'il s'agissait d'une prison comme les autres. Apparemment, c'était plus particulier que je ne pouvais l'imaginer. En réalité je ne comprenais pas tout, ils utilisaient les prisonniers de guerre pour faire la guerre à leur place ? Mais comment pouvait-il être sûr que ceux-ci ne les trahirait pas à la première occasion pour s'enfuir et se libérer ? En effet, rien ne les obligeaient à suivre les ordres... Ou alors... Ou alors l'os était là... Ils avaient trouvé un moyen de tenir les prisonniers sous leurs ordres, et de les forcer à exécuter leurs volontés. Comment pouvait-il faire ? C'était vraiment curieux. Je ne m'y connais pas beaucoup en magie, mais je trouverais ça étrange que l'on puisse enchanté quelqu'un pour le zombifier. Ce serait trop puissant, trop étrange. Et surtout trop dangereux. Cette magie ne peut pas exister, autrement nous y serions tous soumis. Comment font-ils alors ? Qu'ont-ils bien put trouver ? Je vais leur poser la question. De toute manière, c'est ce qu'il va m'arriver, donc autant que je sache comment ils vont m'affliger leur traitement qui me rendrait obligée de leur vouer allégeance. Alors je me saisis du crayon doucement, et je commence à écrire en tremblant. Cette histoire me faisait peur.
"Comment gardez-vous le contrôle sur les prisonniers ?"
Quelle sorte de magie peuvent-ils bien utiliser ? Ce doit être un enchantement très puissant. Trop puissant même. Peut-être que cela explique le nombre excessifs de personnes présentent autour de moi. Peut-être qu'il faut autant d'énergie pour créer se sortilège. Je me sentais mal, très mal. Mais avais-je encore le choix. Si c'est douloureux, peut-être que je pourrais négocier pour un autre enchantement. Je pense qu'il y a moyen.

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Jeu 25 Mai - 16:19


Quand le canidé eut enfin fini son explication, celui-ci resta immobile, patientant calmement qu'Ece daigne écrire en guise de réponse. De mon côté, j'ignore encore si le discours qu'avait prononcé mon subordonné avait su répondre aux questions que se posait la dragonne. Cela avait été clair, certes, mais tout de même vague autant que l'était que mon organisation. Peu de personnes ne s'intéressaient à ce qu'était réellement cette étrange prison bien que prenant une place considérable dans notre notre société avec cette manière de juger les criminels. D’innombrables rumeurs circulaient donc, certaines justifiées, d'autres totalement infondées. Pour autant, je n'étais pas capable de cracher au visage de ces gens qui s'obstinaient à penser que ce lieu était mauvais et pourri par la violence. Ce camp était et restera aussi mystérieux qu'à sa création. Et c'était en partie de notre faute, à nous les dirigeants. Mes prédécesseurs avaient certainement été trop ambitieux sur certaines choses. Chacun voulait que ce camp soit irréprochable, alors, à leur manière, ils faisaient tout ce qui était en leur pouvoir pour changer la donne. Ainsi, lorsque le commandement changeait, il n'était pas rare que l'esprit du camp suive avec. Faire une description exacte et sans rien omettre de ce que nous étions relevait alors de l’exploit tant les différences pouvaient être importantes suivant les générations. Nous ne pouvions représenter le Camp Céris que par son aspect général. Pour le reste, il fallait que chacun vienne juger sur place afin de s'en faire sa propre idée.

- Comment gardez-vous le contrôle sur les prisonniers ?

C'est marrant que tu en parles, gamine. Cela me permettra au moins d'enchaîner sur la suite des événements. Sentant que le loup hésitait à répondre, je lui intimais le silence. Celui-ci obtempéra et se recula d'un pas. La pièce resta alors quelques secondes sans bruit. Je pense encore profiter de cette expression d'incompréhension mêlée à la peur que nous affichait Ece. Mais pour cela, je devais moi aussi me taire. Jouons aux devinettes si tu veux bien.

- Ton entraînement débute maintenant, ma grande.

Je ne comptais pas lui révéler l’existence des tatouages immédiatement. Je préférais lui laisser le soin de le deviner seule. Ce serait un bon moyen d'étudier son potentiel de réflexion. Et puis, il était tellement drôle de contempler leur visage une fois après qu'ils aient compris.

- Choisis deux motifs, ceux qui te plaisent.

Suite à quoi, on lui apporta un bouquin rempli de dessins. Il y en avait de toutes sortes et pour tous les goûts.

- Mais choisis-les bien.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 677
~ Gemmes : 1242

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Jeu 25 Mai - 20:57

J'attends impatiemment une réponse à ma question. Mais rien ne vint dans les prochaines secondes qui suivirent. Me laissant m'imaginer les pires horreurs que l'on puisse affliger à un prisonnier. Il n'y avait pas tant de méthode pour briser la volonté d'un détenu. Ou alors je ne m'y connaissais pas. Mais la torture en fait partie, infliger des douleurs à un prisonnier jusqu'à ce qu'il craque. L'intérêt serait que je ne résiste pas longtemps sous la torture. Ils me soumettraient rapidement. Reste à savoir comment ils agissent, comment ils s'organisent dans le temps pour pouvoir continuer d'exploiter la faille dans laquelle ils se sont introduit et conserver un esclave docile, obéissant et surtout sans arrière pensée. J'en frissonne déjà à l'idée de ce qu'ils vont me faire. M'imaginant au prise avec des personnes, ou pire, des machines pour me torturer. J'en avais déjà vu dans des livres d'histoires. Les gens débordent d'imagination quand ils cherchent un moyen de faire souffrir les autres. Enfin, quand ils ne finissent pas dans leur propre création bien sûr. Le silence continua, devenant insoutenable. Je cessais de fixer le loup et le commandant, m'attardant sur les autres personnes présentent pour essayer de voir si l'un d'eux réagissait. Mais rien, pas un mouvement, pas un bruit, juste mes griffes contre le sol qui grattaient tellement je devenais nerveuse. Pitié que quelqu'un me réponde...
"Ton entraînement débute maintenant, ma grande."
J'écarquille les yeux. Qu'elle genre d'entrainement ? Et puis, c'est quoi cette familiarité ? Seul Tida m'appelle comme ça... On s'en fou, c'est pas le problème le plus urgent... Je sais. Je me retourne pour voir si quelqu'un bouge, voir même s'il ne s'adressait pas à quelqu'un d'autre. Mais rien. Personne ne semble se sentir concerné par ses propos. Je reste donc là, paniquée. Me demandant de quoi il pouvait bien parler. Je sens cependant le piège à plein nez. Et craignant que quelque chose ne me tombe dessus au moment où je m'y attendrais le moins, je m'agite un peu, regardant tout autour de moi. Je commence doucement à tirer sur la laisse qui me retenait au poteau lorsque Brimseï repris la parole.
"Choisis deux motifs, ceux qui te plaisent."
Deux motifs ? De quoi il parle ? On s'approche alors de moi et j'ai pour reflex de me reculer de l'autre côté de la barre verticale. Je ne voulais pas qu'ils me fassent mal. Je ferme les yeux mais rien ne vient. Aucun coup, aucun bruit, aucun choc... Rien. Je les rouvre alors lentement, il est déjà retourné à sa place, il a juste posé un livre à ma porté. Je m'avance alors, curieuse, et d'une patte néanmoins prudente, j'ouvre le livre. Pourquoi prudente ? Qui sait qu'elle genre d'enchantement peut-être contenu dans un simple objet ? Rien ne se produit alors, je découvre des dessins. Beaucoup de dessins. De toutes tailles et de toutes formes.
"Mais choisis-les bien."
Je m'attendais à ce qu'il me dise de les choisir vite... Enfin, même si ce n'était pas énoncé clairement, je suppose que c'était sous-entendu. Ou alors il l'a pensé tellement fort que je l'ai entendu comme on dit... Je ne compte pas trop trainer alors. Je commence à tourner les pages rapidement, mais plus j'avance dans le livre, plus je m'attarde. Regardant ses motifs et ses formes. Tout ceci ressemblait... Ressemblait étrangement à des runes, mêlés de motifs plutôt jolis... Les premiers représentaient beaucoup de formes tribales. Des dessins en couleurs ou non, fait de forme simple, mais qui dans l'ensemble formait une forme plus complexe. Les thèmes étaient variés, et je découvris rapidement mon premier motifs, un papillon bleu. Un dessin symétrique, fin en bas et large au dessus. S'élançant vers le ciel en déployant ses grandes ailes si belles et si fragiles. Je garde se premier dessin en mémoire avec le numéro de la page. Et je continue de regarder. On y trouvait de tout, des thèmes plutôt mignons, d'autres dégueux, d'autre encore qui s'apparentaient bizarrement à des... Des... Des tatouages ?! Ils allaient me tatouer ? QUOI ?!!! Mais... Mais c'est impossible, ça fait mal en plus. Je fixe Brimseï un instant puis secoue la tête. Je commence alors à tirer sur la laisse. De plus en plus fort, je ne voulais pas ! C'est pour ça qu'ils étaient aussi nombreux ! Des tatoueurs. Des guérisseurs. Des Gardes pour me tenir. Je ne voulais pas !

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 166
~ Gemmes : 1585

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   Ven 26 Mai - 18:41


Visiblement effrayée par mes propos, Ece se mit à se à gesticuler en tout sens comme pour vérifier que rien n'allait lui tomber dessus. Voyons, voyons…. Nous brutalisons certes nos détenus de temps en autres, mais uniquement lorsqu'il le faut. Si les représailles ne cessaient de pleuvoir pour un oui ou pour un non, comment ces pauvres bêtes pourraient-elles différencier le bien du mal ? Elles n’apprendraient pas et il serait bien plus difficile de les rééduquer. Même si plus d'une personne nous qualifierait de sans cœur, jamais nous n'oserions faire un coup bas comme frapper par-derrière. Un maître n'a pas besoin de se cacher pour punir, il doit simplement faire face à sa victime pour lui faire comprendre le sens de ses agissements. Au sein d'une meute de loups, le dominant affronte de face. Et ce, dans l'unique but de faire valoir son autorité. En quelque sorte, le Camp Céris fonctionnait de la même manière sur ce point. Et puisque la dragonne n'avait, à priori, rien fait de trop absurde qui mériterait sanction, je la laissais s'agiter seule dans son coin. Personne ne chercha à la rassurer plus que ça, il fallait que son esprit comprenne sans aide extérieure. La pitié et l'entraide entre soldats et prisonniers n'étaient pas vraiment au goût du camp, chacun pour sa peau comme on dit. Heureusement, l'angélique réalisa que seul un livre venait remplacer les coups qu'elle attendait. Je me mis alors à la contempler d'un œil perplexe lorsque celle-ci ouvrit d'une griffe méfiante le livre que nous venions de lui offrir. Combien de temps ? De combien de minutes aura-t-elle besoin pour reconnaître le type de livre qu'elle tenait à présent face à elle ? Curieux de le savoir mais à la fois impatient, je ne laissais rien transparaître afin de ne pas l'influencer. Contre toute attente ce fut relativement rapide. Belles capacités d'analyse. Ece vint alors planter son regard paniqué dans le mien, traduisant ainsi le fond de sa pensée. A ce moment-là, j'affichais un léger sourire en coin. Que tu le veuilles ou non, tu finiras tatouée ma belle.

- On ne te demande pas ton avis.

Et puis, tu ne seras pas la seule à devoir te faire encrer. Srûshi et moi-même devions également y passer. Nos tatouages commençaient à griser, il fallait les repigmenter un peu. Je me levais alors puis me dirigeais vers Ece d'un pas souple, restant tout de même à bonnes distance pour ne pas risquer de me faire sauter dessus. Après m'être rigidifié en face d'elle, je lui assénais l'un de mes regards les plus inexpressifs.

- Je pense que tu as eu assez de temps pour te décider. Montre-moi ceux que tu as sélectionné. Si tu te montres gentille, on t'en fera un sur la partie la moins douloureuse du corps.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dressage du corps et de l'esprit n'a de but unique que d'obtenir un chien dévoué et obéissant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Désinfection du Corps et de l'Esprit
» SPIDERMAN ϟ le guerrier rusé ne s’attaque ni au corps, ni à l’esprit mais au cœur.
» Le Taijutsu ou la force conjointe du corps et de l'esprit.
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]
» Corps ardent, esprit bouillonnant ! [En pause]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Kingdom  :: 
Zones RPG
 :: Royaume de Braserio :: Braserio
-