AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poursuite nocture d'un assassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Poursuite nocture d'un assassin   Dim 2 Juil - 14:04

Poursuite nocturne d'un assassin


Je m'avançais au travers des rues de Braserio, d'un pas lent et distrait. Je ne prêtais pas réelle attention à ce qui m'entourait, aussi ne remarquais-je pas les quelques personnes qui osaient me saluer dans ma marche flegmatique. Les récents élèvements n'avaient pas été de tout repos. Imposer son autorité à une dragonne possédant un fort caractère était épuisant. C'était une lutte de tous les instants où le premier à lâcher prise se retrouverait perdant. Il fallait que je décroche. Cette constante ambiance tendue additionnée à la paperasse et à la domestication avait le don de me lasser. Tout état bien trop répétitif, je devais changer d'air. Et comme une fois n'est pas coutume, j'avais décidé de me rendre au bistro du coin qui faisait également office d'auberge. Assez réputé, il était connu pour être des plus accueillants. Mais n'affectionnant pas particulièrement ce genre d'endroit, car souvent empli d'ivrognes braillards, je n'y avais jamais mis les sabots. Mais puisque ce dernier semblait être bien classé, je m’efforçais de faire abstraction de tous mes préjugés. Qui sait, avec un peu de chance le climat ambiant sera calme ? J'aurais peut-être même le plaisir d'entendre de la bonne musique… Lorsque je me retrouvais enfin face à la porte du bâtiment, je la poussais de mon épaule et entrais prestement. J'analysais rapidement l'intérieur qui était plutôt bien aménagé. Au moins un point positif. Bien. Je me dirigeais ensuite dans un coin, après avoir repéré l'endroit qui me semblait être le plus calme. Sans plus attendre je m'installais confortablement sur ce qui me paraissait être un sofa spécialement réalisé pour les équidés. Tout en observant la salle de mes yeux placides, je me mis à réfléchir sur la boisson que j'allais commander.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloodLeaf

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 9
~ Gemmes : 136

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Lun 3 Juil - 6:37

La route avait été extrêmement longue, normalement nous aurions du passer par un passage plus rapide avec le convoi, mais je dus le faire détourné dans la direction la plus longue, un nouveau camps de bandit avait été positionner pour violer taxer et tuer les passant et je ne pouvais pas aller frontalement contre eux, sans avoir de bonne information. Combien sont-il? avec quel gangster font-ils affaire? Est-ce possible de les affrontés tranquillement comme j'en avait l'habitude? avait-il des équipement anti magie? Je devais savoir toute ses information ou du moins un minimum pour décidé si je tentais une attaque ou non. J'avais pris 2 jours de retard sur mon horaire, mais nous étions arrivé a destination sans encombre.

Les festivités n'était pas au gout du jour pendant les soirée de fin de semaine dans Braserio, du moins pas dans mon établissement. Le calme était au rendez-vous dans l'auberge de L'Érable Doré. des client venait et partait, certain restait pour dormir, d'autres attendaient la représentation, a la droite de la scène les courtisane amusait dans les coins plus privé certain client avare visuellement. J'attendais que mes employer finissent de préparer la scène qui était visible de tout les étages dans l'air ouverte. Je regardais au travers des rideaux, scrutant les client et les serveurs, pour être sur que tout ce passait bien. Aucun alcoolique était dans les parages, les client était majoritairement des tête plus lumineuse avec une bourse bien mieux remplis que les personnes communes.

Une tête vint attiré mon attention, un cheval... non un Pégase, avec un habillement doré et de plus je le regardais, plus je compris c'était qui... ho bon sang. Qu'est-ce qu'un général de Braserio vient faire ici? En plus c'est Oranaï, on dit qu'il est froid et violent... ce n'est pas qu'il me fout la frousse au contraire, j'étais peut être pire que lui, je tue des individus avec un grand plaisir de mon coté, mais qu'il soit dans mon établissement quand je viens juste d'arrivé me fout un peu la pression. Était-ce pour le dernier meurtre perpétré dans la ville, juste sous le nez d'une escorte sans qu'il ne voit quoi que ce soit arriver... Le transfert du prisonnier m'avait permis de le droguer pendant leur route, une bonne vielle toxine très puissante, la ciguë. J'avais préparé la dose avec une mixture de fruit vert de la Ciguë et de Datura. Leur effet fut complètement violent et dévastateur, il ne pris même pas plus de huit pas après la petite fléchette, que la wyverne fit prit de violente convulsion, de spasme et suffocant jusqu'à sa mort.

Pendant ma petite phase de paranoïa, un serveur vint déposer une carte des boissons ouverte pour le commandant. en faisant une révérence.

- Bien le bonjour, voici la carte des boissons, commandez ce dont vous avez besoin et nous viendrons vous l'apportez. Si vous voulez de l'aide additionnel ou nous commander autre chose, simplement toucher cette petite plaquette argenté et nous viendrons vous répondre.

Mmmmmhhh... non c'est impossible, sinon ca ferai déjà un moment que j'aurai été pourchasser par la garde. Je laissai cette idée trotter loin dans ma tête, mais ne pouvais m’empêcher de l'avoir en présence. Les employer vinrent me dire que le scène était prête. Je me préparai a sortir, violon en main, voix enchanteresse ajustée, calme d'esprit... Allons-y!

je fini part sortir d'entre les rideau, Tous applaudirent élégamment sans trop de bruit, mais par respect. J'armai mon violon dans mes pattes et débutai une mélodie lente, calme et tranquille, suivit de ma voix douce et réconfortante. La chansons était un récit d'une famille montant les échelons d'une société maintenant oublier dans les ancien bois des ténèbres. Un Clan et une race perdu a jamais... Elle n'était en aucun cas dépressive pour ceux qui ne savait pas les bas fond de cette histoire, mais elle démontrait les efforts et les différents de chacun dans une société qui les menait a bien.

La chanson ce fini par une légère note continuer par l'écho dans la sale et fit suivi de grand sourire et d’applaudissement polis. Je fis une révérence, posant mon violon sur son présentoirs, avant de descendre de la scène afin de venir prendre la commande que le commandant Oranaï avait demander au serveur pour lui porté en personne. Arrivé devant lui, je fis une petite révérence avec un sourire, déposant ce qu'il avait commandée.

- Je suis surprise d’accueillir un commandant du roi, ce n'est pas tout les jour que je vois une haute tête militaire de braserio entrer dans mon auberge. Je me présente, Ariatelle Du Saule Pleureur, la propriétaire de L'Érable Doré pour vous servir. J'espère que vous aimerez votre séjour dans ce petit coin de paradis.

Ce n'était pas toujours facile de venter ou de faire polis sans être lèche cul, Je n'aimais pas vraiment être surprise par ceci, mais rien ne paraissait sur mon visage autre qu'un sourire accueillant et chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Lun 3 Juil - 17:16


Il s'agissait-là d'un établissement bien calme. Pas de chahut, les clients discutaient sans pour autant hurler comme c'était souvent le cas dans les bars. Oui, c'était agréable. Il se pourrait que je revienne l'un de ces jours, si l'ambiance ne se dégrade pas d'ici à ce que je m'en aille. Mais cela semblait être bien parti. Quelques légers sifflements vinrent tout de même attirer mon attention. Je tournais alors tout naturellement la tête en direction du bruit et découvrais quelques personnes, massées autour de jeunes demoiselles. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y en a qui ne cherchent pas à cacher leur attrait… En observant ce triste spectacle, j'en vins à me demander comment ces filles pouvaient supporter les regards un peu trop insistants que leur lançaient certains. Ils avaient faim, cela se reflétait dans leurs sombres prunelles. Pauvres petites, obligées de s'afficher de la sorte. J'imagine qu'elles n'avaient pas d'autres solutions pour gagner de l'argent. C'était affligeant. Et je n'osais même pas envisager tout le supplice que cela devait être pour une gamine qui en viendrait à s'offrir à l'un de ces porcs dans l'optique de recevoir une paye supplémentaire. Quoique, il se puisse qu'elles apprécient et dans ce cas-là elles ne seraient pas à plaindre. Nous avons tous une conception différente de ce qu'est la vie après tout. Je reportais par la suite mon attention sur l'estrade se trouvant face à moi, sur laquelle s'activaient maints employés. Un concert semblait se profiler à l'horizon. Tout ce que j'espérais c'était qu'il ne nous fasse pas écouter une musique trop...sourde. Un instrument au son mélodieux conviendrait, tel que le piano, le violon ou encore la lyre. Quelque chose qui m'aiderait à me détendre… Je fus retiré de ma rêvasserie lorsqu'un serveur s'approcha de moi, une carte à la main.

- Bien le bonjour, voici la carte des boissons, commandez ce dont vous avez besoin et nous viendrons vous l'apportez. Si vous voulez de l'aide additionnelle ou nous commander autre chose, simplement toucher cette petite plaquette argenté et nous viendrons vous répondre.

J’acquiesce d'un signe de tête et me mis immédiatement à parcourir la carte des yeux tandis que la créature s'éloignait, à la recherche de clients qui auraient besoin de son aide. Je jetais ainsi mon dévolu sur une bière de tout ce qu'il y avait de plus classique. Alors que je m'apprêtais à appeler un serveur, j'entendis applaudir. L'artiste – une jeune dragonne aux écailles bleues foncées – entrait en scène, un violon était avec elle. Voilà qui serait parfait. Je patientais le temps que le bruit cesse et appuyais sur la plaquette argentée que m'avait désigné le serveur en m'offrant le menu. Je ne souhaitais pas déranger la violoniste et chanteuse durant sa prestation, aussi avais-je décidé de faire ma commande le plus silencieusement possible. Rapidement, un léviathan vint à ma rencontre, je lui soufflais ma commande avant de le voir repartir. Je pus ensuite profiter bien calmement du spectacle, reclus dans mon coin. Ayant apprécié la musique accompagnée du chant, car affectionnant ce type de musique plutôt qu'un autre, je me joignis aux applaudissements généraux quand tout pris fin. La musicienne rangea son instrument puis vint à ma rencontre, m'apportant par la même occasion la boisson que j'avais commandée. Elle s'inclina respectueusement devant moi, munie d'un grand sourire.

- Je suis surprise d’accueillir un commandant du roi, ce n'est pas tout les jour que je vois une haute tête militaire de braserio entrer dans mon auberge. Je me présente, Ariatelle Du Saule Pleureur, la propriétaire de L'Érable Doré pour vous servir. J'espère que vous aimerez votre séjour dans ce petit coin de paradis.

Je la regardais un instant sans mot dire. Pourquoi fallait-il toujours que tout le monde en fasse des caisses pour venir saluer un Commandant ? Personnellement je trouvais ce geste pénible, autant annoncer directement ses intentions et ne pas enrober la chose, nous gagnerions tous du temps. Enfin, qu'importe. Je finissais tout de même par rendre les politesses à l'aubergiste en la saluant d'un bref hochement de tête.

- Brimseï Oranaï. Félicitation pour le spectacle. Vous offrez toujours ce genre de divertissement?

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloodLeaf

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 9
~ Gemmes : 136

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Mar 4 Juil - 7:17

De ce que j'avais entendu parler de ce pégase, il n'était pas bavard, expressif et affichait une neutralité presque déroutante, même lorsqu’il donnait des félicitation, peut être était il lasse des lèche cul, ou du moins des manière trop polie... mmmhhhhh... Je hocha la tête avec un sourire plus discret, bien moins forcer pour avoir l'air moins lèche cul.

-Merci, j'offre le plus de spectacle possible, quand j'ai du temps libre bien entendu. Je chante et joue du violon, parfois j'ai des danseuse et danseur sur scène, mais pas très souvent, ce sont des professionnels que je dois contacter pour qu'ils viennent. Néanmoins Je fais environs une semaine de chant et musique, puis ma caravane va vers mon autre auberge. J'ai un horaire de spectacle ici au trois semaine, sinon l'auberge roule toujours et le calme est toujours l'important en ses lieux.

Je m'avais assis de l'autre coté de la table, voulant respecter sa bulle personnel, de plus je ne voulais pas être toucher et scruté par un commandant de Braserio, après tout ils avait de faible information sur BloodLeaf, mais le peu d'information peu toujours être fatal ou dangereux. Le léviathan qui avait servit Brimsei vint a ma rencontre, c'était mon second de confiance qui m'accompagnait, StarFlight vint ma mon oreille me chuchotant qu'une lettre a été posé dans mon bureau, un nouveau contrat parfait je lui fit un signe de tête puis il parti répondre a des client.

-Je suis désolé si j'ai pu avoir l'air disons "lèche sabot", mais j'ai rarement l’occasion de voir un générale et normalement quand un membre de l’ordre et de la sécurité entre dans un établissement, on peu se soucier de ce qui peut arriver. j'espère qu'il n'y a rien d'engagé contre mon établissement.

Ou plutôt contre ma personne, j'étais surement la plus dangereuse et la plus illégale dans cette établissement. Attentat, assassinat, multiple utilisation de drogue, il y a un temps, contre bande d'alcool et de drogue... Malgré que contrebande de drogue est encore sujet de mon actualité, il me faut bien les élément pour créé des morphine, somnifère et poison mortel. Pendant que je pensais a mes petits délires de violence et de drogue... Un client un peu trop avare en chaire fit acte de légèreté violence qui fut directement réprimander par deux Wyvernes au physique de colosse qui sorti le pervers de force sans bien de mal. il devait toujours en avoir un. La pauvre équine me regardait avec souffrance, je lui fit signe qu'elle pouvait prendre congé ce soir. Normalement elle adore s'amuser et excité visuellement leur client, mais pas au point que la violence ou les acte trop osé vienne.

Je reteins le visage du pervers qui avait fait violence... un petit poison de laxatif devrait le tenir loin de l'auberge pour un moment, avec une lettre de menace bien entendu! La pauvre courtisane aura le droit a une compensation. Personne n,allait vivre ce qu'il ne veulent pas dans mes auberges. J'avais un regard fixe vers celui qui s'avait fait traîner en silence dehors de l'auberge. Je revint poser mon regard vers mon client hors du commun...

- Sans être trop indiscret, pourquoi vous êtes venu ici? Après tout les appartements qui vous sont donné n'ont-il pas tout ce dont vous avez besoin?

C'était une question piège certes, mais pas pour manipuler, simplement pour récolter de l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Mar 4 Juil - 17:01


Lentement, j'entrepris de siroter ma bière. Je n'arrivais toujours pas à croire que j'avais pu prononcer le mot « félicitation » avec un tant soi peu d'intention derrière. D'ordinaire je préférais garder mes remarques pour moi. Cela dit, la dragonne était venu me saluer d'elle-même et il aurait été impoli de ne pas la complimenter. Je me permets généralement de ne rien dire à mes hommes, ils en ont l'habitude. Cependant, quand il s'agit de l'extérieur, je ne souhaite pas dégrader mon image plus qu'elle ne l'est déjà sûrement. Je me force donc en quelque sorte.

- Merci, j'offre le plus de spectacle possible, quand j'ai du temps libre bien entendu. Je chante et joue du violon, parfois j'ai des danseuse et danseur sur scène, mais pas très souvent, ce sont des professionnels que je dois contacter pour qu'ils viennent. Néanmoins Je fais environ une semaine de chant et musique, puis ma caravane va vers mon autre auberge. J'ai un horaire de spectacle ici aux trois semaines, sinon l'auberge roule toujours et le calme est toujours l'important en ses lieux.

Ambiance donc plutôt simple avec du divertissement régulier. Il se pourrait donc bien que je revienne l'un de ces jours… Si cette gérante ne me tombe pas dessus à chaque fois que je viens me détendre. Elle avait l'air gentille, bien éduquée mais légèrement trop bavarde et intrusive pour moi. Je n'aimais pas me faire coller, et bien que la dragonne ait pris le soin de ne pas s'asseoir à mes côtés, je ne pouvais m'empêcher de la regarder d'un mauvais œil.

- Je suis désolée si j'ai pu avoir l'air disons "lèche sabot", mais j'ai rarement l’occasion de voir un générale et normalement quand un membre de l’ordre et de la sécurité entre dans un établissement, on peu se soucier de ce qui peut arriver. J'espère qu'il n'y a rien d'engagé contre mon établissement.

S'il y avait eu un problème, je serai allé directement au comptoir en vous demandant sans prendre le temps de boire un coup. Les futilités dans le travail, bien peu pour moi. Il fallait que ça aille vite pour ne pas gâcher du temps. Alors pas d'inquiétude, vous ne risquez rien. Sauf si vous nous cachez certaines activités clandestines, bien entendu. Je me contentais alors de secouer lacement la tête en guise de réponse avant de replonger mon museau dans la boisson. Un client un peu trop insistant se fit ensuite remarquer. Je me redressais donc, prêt à intervenir si la situation s'envenimait. Cependant, deux wyverns, certainement venus des bars de l'Alliance, s'interposèrent et jetèrent le fauteur de troubles dehors. Les problèmes se règlent rapidement au moins ici, c'est bien. Tandis que je m’apprêtais à reporter mon attention sur la dragonne qui me faisait face, je ne pus passer à côté du regard suppliant que la victime lançait à sa supérieure. La pauvre avait dû être terrorisée, je plains cette gamine.

- Sans être trop indiscret, pourquoi vous êtes venu ici? Après tout, les appartements qui vous sont donné n'ont-il pas tout ce dont vous avez besoin?

Cette jeunette me paraissait un peu trop curieuse. S'inquiéter de l'état de son établissement passait encore, mais de là à me demander ce qui m'amenait ici… J'avais horreur que l'on cherche à s'introduire dans ma vie privée. Et c'était précisément cela qui me fit tiquer. Je décidais donc de rester évasif pour ne point trop en révéler, comme à mon habitude.

- Parce que vous aimeriez rester cloîtrer chez vous tous les jours de la semaines, vous ?

J'avais certes tout ce qu'il me fallait dans mes appartements, mais de là à ne pas en bouger, il me faudrait être fêlé. De temps à autres, il faut savoir décrocher et se faire plaisir. On ne peut qu'être plus efficace une fois détendu.

- Cela va aller pour la pégase ? Ce genre de client revient souvent ?

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloodLeaf

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 9
~ Gemmes : 136

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Lun 10 Juil - 6:53

La réponse du pégase fut très claire et direct, il tentais de s'évaser, ce qui était normal, chacun avait ses problème personnel et ses raison.

- Parce que vous aimeriez rester cloîtrer chez vous tous les jours de la semaines, vous ?

Non, je n'aimerais pas et ca ne me serait aucunement pratique, surtout pour mon petit travail légèrement illégale. Je lui répondit avec un sourire et une négation de ma tête. il avait bien raison et je crois que j'avais pousser mon bouchon un peu loin cette fois. Brimsei s'exprima, laissant une inquiétude pour la pauvre pégase qui avait eu une peur bleu. Je devais faire très attention sur ce que j'allais répondre pour la deuxième question, je ne voulais pas avoir la garde et une ville complète sur mon dos. Ce n'était ni l'endroit ni le moment.

-Il y a eu plus de peur que de mal, elle va bien aller, je lui ai donner congé pour qu'elle se repose la pauvre... Les courtisane ne se prête pas a des activité trop explicite, la danse suffit a leur besoin... Je n'accepte pas qu'un client fait ca, peut importe sa fortune ou son grade, tous son averti par les Wyverns, de ce tenir a carreau. Si il y a altercation, je m'assure personnellement qu'ils ne reviennent plus ici. Des individu comme ceux la ne sont pas autorisé a venir gâcher l'ambiance calme que j'ai construit et que je préserve. Si il veulent un bordel, qu'ils partent dans les bas fond.

J'avais dit ceci avec conviction et fort caractère, je n'acceptais pas et jamais je n'accepterai ce genre de comportement. Des sanctions plus ou moins légale seront prise contre tout ceux qui feront ce genre de geste et auront des comportement désagréable. Je fini par laisser L'équidé tranquille pour continuer le spectacle avec quelques chanson douce et clame avant de me retiré dans mes appartements.

J'avais pu prendre mon temps pour lire la lettre, le contrat était une mise a mort, de préférence douloureuse et impossible a éviter. J'avais prévu de le lacéré tranquillement en regardant ma victime souffrir pour les multiples récidive d'esclavagisme, de viole et de meurtre qu'il avait fait sans grand pénalité. Un détails vint ruiner le plan de par plusieurs aspect, je devais tuer la cible dans la baraque... Laquelle des baraques? je connaissais le nom du salaud, Kéryph la Frayeur, une haute tête dans les baraquement, mais je ne savais pas dans lequel il était... Si c'était celui du camps Céris, j'étais dans de beau drap. Entré dans le camps était déjà presque impossible avec tout les mur anti magie, alors sortir de la ca allait être juste impossible... OOOOUUuuuuuuffff... Le soulagement, c'était la Baraque de la haute ville de Braserio. J'avais une carte du bâtiment non loin... Je débutais ma petite recherche et je fini par trouver le parchemin. Il datait de trois ou quatre ans, mais il n'avait fait aucune construction majeur. Les cellules d'incarcération temporaire étaient bien entendu anti magie, mais la majorité était des mur simple sans trop de d'épaisseur. mon contracteur m'avait donner quelques lieux fréquemment utiliser par la cible. La nuit était encore trop jeune pour y aller tout de suite, mais il me fallait préparé ma méthode d'assassinat de façon douloureuse et définitive.

...

Je laissais la nuit être bien sombre, tout les client avait déserté la salle commune sauf quelques habituer ou des criminel attendant de recevoir un petit contrat en douce. La nuit sombre et peu éclairé par la lune était parfaite, j'avais ma sarbacane, quelques objets de secours et bien entendu mon grand manteau bourgogne, mes vêtement noire cachant mes écailles , ma couleur et mon masque blanc, cachant les trait de mon visage. Mes lames de poing accrocher a mes flanc, je sorti sur le toit en traversant la charpente d'un bond, devenant une ombre noir traversant les matériaux. Je débutai mon avancer vers la baraque, subtile sur les toit, me cachant sous les corniches pendant le passage des vol de reconnaissance nocturne.

Je passais au dessus d'un garde apparemment endormi pour me retrouver sur le mur du bâtiment,les patrouille terrestre gardaient leur yeux vers le sol ce qui ne me déplaisais pas.avec agilité, je grippai le mur de béton sans trop de problème ni de bruit, me faufilant vers l'une des fenêtre sur la salle d'équipement de la baraque. Kéryph était la avec deux autres gardes se marrant d'une soirée. Malheureusement pour eux, tout allait changer... De la paisible soirée entre compagnon d'arme a une belle atrocité. Je levais tranquillement les yeux afin de voir La cible, les deux autres n'était pas dans une position pour voir ma silhouette. Kéryph la Frayeur... Cet enflure de sphinx allait mourir ici et maintenant... avec précision et calme je vint tiré mon dart confectionner par mes soins avec ma sarbacane. Le dart vint toucher le haut du crâne, mais n’aillant même pas le temps de pousser un petit "ouch", ma fléchette vint lui administré dans son crane ma propre acide , lui brûlant le cerveau tranquillement et douloureusement. Il se mit a hurler, alertant toute la baraque. son crane commençais a fondre avec son cerveau, laissant une vapeur toxique s'échapper du crane de la cible, morte et continuant sa chute dans plusieurs spasme. Il ne me fallut pas longtemps pour être repéré dans mon élan de fuite, déjà un léviathan et un dragon a ma suite et quelques garde que je ne discernai pas au sol, suivant ma fuite. Le dragon vint me pour m'attraper afin de m'amener au sol, mais je fit un tonneau sur la gauche, dégainant une lame de poing et lui tailla la membrane principale d'e l'aile droit, lui faisant perdre son équilibre et il chuta du haut des airs pour ce fracasser sur le toit d'une habitation, me laissant plus de facilité a fuire le léviathan qui n'était pas en capacité a me suivre avec la célérité que je pris une courbe entre deux bâtiment avant de traverser l'un deux en disparaissant comme ça devant ses yeux.

Je tombais sur un lit qui était utiliser par un couple effrayer par mon entré surprenante. La pièce était bien aménager, dans un style moderne, mais avec quelques petites touche vieillots venant attiré l'attention... Je ne devrais rester trop longtemps a regarder la pièce, je fais peur au deux amoureux...

- ho pardonnez moi, je croyais que le lit était libre, veuiller m'excuser...

Dis-je avant de retraverser le même mur afin de feinté les gardes qui croyaient que j'étais dans le bâtiment. Je repris mon envole avec vitesse vers le bas de la ville, la ou il y avait d’innombrable cachette et passage d'égout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Mar 11 Juil - 1:01


- Il y a eu plus de peur que de mal, elle va bien aller, je lui ai donner congé pour qu'elle se repose la pauvre... Les courtisane ne se prête pas a des activité trop explicite, la danse suffit a leur besoin... Je n'accepte pas qu'un client fait ca, peut importe sa fortune ou son grade, tous son averti par les Wyverns, de ce tenir a carreau. Si il y a altercation, je m'assure personnellement qu'ils ne reviennent plus ici. Des individu comme ceux la ne sont pas autorisé a venir gâcher l'ambiance calme que j'ai construit et que je préserve. Si il veulent un bordel, qu'ils partent dans les bas fond.

Je hochais la tête mais n'en ajoutais pas plus. Même si gérer des clients violents pouvait parfois s'avérer complexe, la dragonne avait l'air sûre d'elle et devait savoir ce qu'elle faisait. Et puis il y avait ces deux wyverns bien costauds qui en dissuadaient certainement plus d'un. Si besoin était, elle pourrait toujours s'adresser aux gardes de la ville. Ils étaient formés pour régler les discordes au sein de la cité, mais à voir leurs agissements on se demandait plutôt s'ils n'avaient pas été entraîné à ne rien faire. Alors autant les faire travailler un peu, qu'ils se rendent utiles. Notre conversation étant close, Ariatelle prit congé et s'en alla rejoindre la scène. Enfin. Je n'étais pas venu ici pour papoter mais bien pour profiter du peu de temps libre que j'avais réussi à sauver. Aussi, être à nouveau assis en solitaire ne pouvait que me réjouir. D'autant plus que je pouvais profiter du spectacle dans le plus grand des calmes tout en buvant lentement ma bière. Ce ne fut que lorsque les chants et musiques prirent fin que je me levais après avoir laissé le montant de l'alcool sur la table. Cette fin sembla sonner la retraite pour bon nombre de personnes de l'établissement car, comme moi, beaucoup s’apprêtaient à décamper.

Je rentrais donc au camp à la tombée de la nuit. Je n'étais pas empressé d'y remettre les pieds puisque je savais pertinemment qu'il me restait encore quelques rapports à faire. Une autre nuit blanche se profilait à l'horizon. Je rejoignis mon bureau après avoir longuement traîné en extérieur, décidé à profiter de l'air frais de la nuit avant de finir cloîtrer à l'intérieur à ne plus pouvoir bouger pour une durée indéterminée. Dans la pièce m'étant dédiée, je pris tout d'abord place en face de la table qui me servait de support pour écrire puis j'entrepris de consulter les papiers que j'avais préalablement classifiés. J'en avais déjà pris connaissance, je pouvais donc me permettre de les lire en travers afin de raviver mes souvenirs. Dès que je fus prêt, je m’accaparais une plume et commençais à rédiger. Les agissements de certains prisonniers, les nouvelles importantes du camp comme les arrivées ou les départs, je devais tout écrire. Il n'y avait pas grand-chose à faire, mais tout était long et pénible car trop répétitif. Je persévérais cependant, préférant tout boucler tant que j'en avais le courage. Et puis comme on dit, ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même. Je mis donc tout mon cœur à l'ouvrage mais il n'empêche que mon manque de sommeil accumulé me rattrapa bien vite, trop vite. Je m'endormis alors rapidement, la tête posée sur mes feuilles à moitié gribouillées, la plume encore encrée abandonnée non loin de mes naseaux.

On dit toujours que l'on rêve même si on ne s'en souvient pas au réveil. Et comme la plupart du temps, je ne me rendais pas compte que je songeais. Néanmoins il me sembla entendre un bruit précipité de pas. Non, de sabots ferrés. Un son que je connaissais d'ailleurs étrangement bien. Teiki ? Je me redressais subitement et décollais d'un mouvement empressé de tête une feuille qui s'y était collée. L'instant d'après, un pégase pie gris fit irruption.

- Brim', on a un meurtre sur les bras. Dans une baraque non loin d'ici.

Je me levais donc puis m'étirais longuement. Quelle heure était-il ? Aux alentours de minuit je dirai à en juger par l'éclairage naturel complètement inexistant. Tout en affichant une mine peu enchantée, je passais devant l'équidé d'un pas démotivé. Je n'avais pas le choix.

- Tu viens avec moi et tu me racontes tout sur le chemin. Je te ferai une lettre pour que tu ne te fasses pas enguirlander par ton tuteur.

Nous partions donc tous deux au pas de course avant de nous envoler à la sortir du bâtiment. La voie aérienne serait nous ferait gagner du temps en comparaison à la voie terrestre.

- Et donc ?
- Kéryph, sphinx tué par fléchette acidifiée. Le poison a fait se dissoudre son crâne, ce n'est pas très beau à voir. Le tueur s'est enfui mais on a aussi deux témoins, un couple de léviathans.

Ce n'était pas grand-chose, mais nous possédions au moins des informations basiques. Nous en apprendrions certainement plus une fois sur le lieu du crime. Je remarquais alors l'expression dérangée de mon ami.

- Au fait Brim'…
- Quoi ?
- Tu baves quand tu dors, t'en as sur la joue.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloodLeaf

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 9
~ Gemmes : 136

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Ven 14 Juil - 17:05

J'avais réussi a échapper a mes poursuivant, mais il me restait une toute petite chose a faire. La fléchette était inodore et bien brûler par l'acide, mais j'étais entré dans une maison et j'en suis partie sans la camouflé d'une autre odeur... je détestais retourner sur mes pas, surtout sachant que les garde allait être une bonne dizaine a chercher des indices, retraçant mon trajet de la baraque jusqu'à la maison des deux léviathan. Heureusement, ses deux léviathans était des amis proche de mon acolyte. je savais très bien qu'il allait les voir, après mon passage. Au loin je vu justement Asthor Partir de cher lui pour aller vers ses amis pour les réconforté...

On avait planifier que si une poursuite s'en suivait, j'allais passer dans la maison de ses connaissance sans faire de dégât. J'aime bien mon gros léviathan alors je ne pouvais lui faire honte. Il était surement déjà labas avant les enquêteurs. Il s'assurera de camoufler l'odeur avec la sienne. Il vas vas leur demander de lui montrer, ses amis on toujours eu peur de revenir a un endroit dans le genre alors il sera seul pour faire ce qu'il avait a faire et voila fait, aucune autre trace... seul la scène de crime que je ne pouvais rien faire pour celle-ci. La fenêtre auquel j'avais envoyer ma fléchette était le seul endroit ou l'on pouvait sentir mon odeur et je me devais de la changer au plus vite.

Je revins rapidement a l'auberge, avec subtilité et rapidité. J'entrai de la même façon donc j'étais sorti. Dans ma chambre, juste ou que mon lit était placer, je traversais le mur, me retrouvant dans une petite cloison cacher inaccessible, sauf par moi bien entendu. J'enlevais tout mon équipement et mes arme, les laissant dans cette endroit a huit clos et en me matérialisant dans ma chambre. Je filai dans les douche, me lavant de l'odeur de sueur et de sang que l'ailes du dragon avant légèrement évacuer. À ma sortie, mon beau gros Asthor était la me regardant avec un sourire... Il était revenu.

- Que ferais-tu sans moi?

- La même chose, mais en plus déprimant et en moins stratégique... et moins chaleureux...

Dis-je avant de me coller a sa fourrure noire... je lui flattais le dos ou des motif de rayure blanche suivait son échine avant de poser mon regard dans le sien. Nous savions totalement ce qui était nécessaire de faire, mais pas que pour le boulot. Pour notre plaisir personnel aussi. Nous nous dirigeâmes vers la chambre, dans nous embrassade et nous deux corps coller l'un a l'autre, permettant au corps du mal a cacher l'odeur de ma personne avec la sienne. Coller l'un contre l'autre, Nous attendions sur la petite galerie priver les garde qui viendrai surement nous voir avec des interrogation pour moi et pour mon léviathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Sam 15 Juil - 12:20


Je me posais aux côtés du pégase pie après quelques minutes passées à voler, sans m'outrer de la mauvaise blague qu'il s'était autorisé à me faire. Je rejoignis ensuite au petit trot la troupe horrifiée qui avait assisté au meurtre. Une équipe chargée d'enquêtée accompagnée de soldats compétents se trouvait là. Ils ont fait vite. Jouant des épaules à travers la masse compacte de créatures, je cherchais à me frayer un chemin pour accéder à la scène du crime. Les opposants à mon ascension finirent tout de même par se ranger sur le côté dès lors qu'ils réalisèrent ma présence. Je pus donc, enfin, m'avancer vers le sphinx à la cervelle fondue. De son crâne s'échappaient encore de maigres vapeurs, signe que l'attentat était encore frais. Ce n'était pas fameux. Néanmoins, je m'approchais de la charogne aux odeurs putrides pour l'étudier. Lors de mon observation, on me confirma qu'il s'agissait bien d'une fléchette qui avait causé la mort, bien qu'elle ne soit plus visible à présent. De plus, un soldat qui s'était battu au corps-à-corps avec le suspect et qui en avait gardé des séquelles nous apprit que la créature portait un manteau rougeâtre ainsi qu'un masque gris. Plus blanc à mon avis, l'absence d'éclairage trompe nos yeux. Ses dessous devaient certainement être noirs aux vues de ce que nous décrivait le combattant. Bien, je gardais ces précieuses informations dans un coin de ma tête avant de suivre Teiki qui m'amena par la suite chez ce couple dont il avait évoqué l’existence durant notre vol. A l'entrée du domicile, nous croisions une autre créature. Je la fixais le temps qu'elle s'en aille rejoindre la nuit. Curieux. Il m'avait semblé reconnaître le serveur de ce soir. Ceci-dit, il faisait sombre et j'aurai très bien pu me méprendre. Mon acolyte me tira de ma rêvasserie lorsqu'il frappa à la porte. Deux léviathans nous ouvrirent alors, tous deux semblaient soucieux. Ils connaissaient parfaitement la raison de notre venue. Ils nous prièrent d'entrer, ce que nous fîmes dans plus tarder avant de nous mettre à les questionner. Malheureusement, ils n'avaient pas vu grand-chose du meurtrier, si ce n'est une cape rouge et un masque clair. Les deux descriptions coïncidaient, c'était déjà pas mal. Nous leur demandions par la suite s'ils avaient une idée d'où l'assassin pouvait se terrer. La question posée, ils nous répondirent que non mais qu'il l'avait vu filé en direction de petits passages. Une fois l'entretien terminé, nous les remercions avant de lever l'ancre. Je décidais de dépêcher une équipe de recherche pour fouiller la zone désignée par le couple et, trouvant trop étrange de rencontrer une personne travaillant à l'auberge chez des témoins, je voulus m'y rendre. Ce fut chose faite assez rapidement, et sans chercher à savoir si des gens dormaient ou non, je me mis à frapper à la porte. L'enquête passait avant tout, une nuit blanche n'a jamais fait de mal à personne.

- Armée, ouvrez !

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloodLeaf

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 9
~ Gemmes : 136

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Mar 18 Juil - 1:03

Asthor avait une partie de son corps enrouler autour de moi, sa tête coller a la mienne, sa fourrure était douce et confortable, si je n'étais pas encore sur l'adrénaline de la poursuite, je serai surement assoupie dans son pelage noir et doux. Nous n'attendiames pas bien longtemps, Comme prévu, la garde vint frapper a notre porte, je passai ma tête au dessus du garde fou pour voir le générale Brimsei et un autre pégase. Je fis une mine surprise, simplement pour jouer le jeu.

- Vous pouvez entrer, c'est ouvert messieurs.

Dis-je avant de me séparé physiquement de mon compagnon qui me suivit. Celui-ci se frottai a moi, par affection, mais pour être sur que je sent comme lui et non comme BloodLeaf ou en fait moi même héhéhé. Asthor savait quoi répondre et moi de même, il ne restait plus qu'a rejoindre nos invités. Je remis mon collier de bois et avec Asthor, je descendis les marches vers les garde et le commandant.

Ceux-ci attendais a une table qui avait été pointé par l'un des gardes wyverne qui était de chiffre de nuit. Il n'avait l'air ni agressif, ni gentil. Simplement neutre regardant un peu partout dans la salle en quête de travail muscler. Nous arrivions moi et mon compagnon a la table, sans aucun stresse. J'entamais la rencontre avec un sourire.

- Je suis désolé, mais je ne fais pas de représentation après 22h... a moins que ce soit pour autre chose que vous êtes venu?

C'était sur et certain que c'était pour autre chose, je ne faisais que placer un peu d'humour pour débuter cet entretien qui risque de couper la nuit et mon sommeil a moi et a Asthor. L’ambiance dans laquelle on allait parler était autour de quelque bougie magique et en solitude avec le garde et le générale contre moi et Asthor. J’espérai a qu'il n'y ai pas d'escalade de violence ou de voix. Nous serions peut être amener devant le cadavre ou le couple pour être sur de tout ce que l'on allait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Mar 18 Juil - 15:30


Nous n'attendîmes pas longtemps avant que l'on me réponde. Ce fût directement la gérante de l'établissement qui s'adressait à moi, la mine surprise. Je plissais les yeux, reconnaissant le léviathan qui se tenait à ses côtés. C'était donc bien lui. Cela ne pouvait me rendre que plus méfiant. Une personne se trouvant dans un des endroits où le criminel est passé, surtout à cette heure-ci de la nuit, ne pouvait être possible à moins que cela ne soit qu'une grosse et énorme coïncidence. Mais tout de même, j'avais du mal à y croire. Cette personne était liée, de près ou de loin, au crime. Mais pour m'en assurer, il fallait que je leur pose quelques questions. J'entrais donc dans la salle principale et partis m'installer à une table qu'un wyvern nous avait désignés. Je patientais quelques secondes avant de voir les deux compères arriver. Bien, le léviathan était avec Ariatelle, je n'aurai pas à le faire demander.

- Je suis désolée, mais je ne fais pas de représentation après 22h… A moins que ce soit pour autre chose que vous êtes venus ?

Ce petit sourire qu'elle me lançait ne me disait rien qui vaille. A moins que je ne sois complètement parano du fait que l'un des suspects soit en sa compagnie. Et il valait mieux pour elle que c'en soit le cas. Je les priais donc de nous rejoindre et de s'installer à notre table. Je souhaitais tout d'abord les questionner avant de les conduire, ou non, vers un autre lieu. Je m'adressais au pégase qui m'accompagnait d'un regard silencieux avant de me retourner vers la dragonne et le léviathan après que mon vieil ami ait hoché la tête.

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Un meurtre a été commis non loin d'ici. J'ai rencontré votre compagnon en me rendant chez des témoins, auriez-vous quelques informations qui pourraient être utiles ? Et que faisiez-vous là-bas ?

Je baladais mon regard d'un individu à l'autre, cherchant à décrypter le moindre geste de leur part.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BloodLeaf

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 9
~ Gemmes : 136

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Mer 19 Juil - 16:19

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Un meurtre a été commis non loin d'ici. J'ai rencontré votre compagnon en me rendant chez des témoins, auriez-vous quelques informations qui pourraient être utiles ? Et que faisiez-vous là-bas ?

Je regardai le léviathan avec surprise, comme si je ne savais rien. Je le fixai bouchebé regardant celui ci qui tourna la tête vers moi. Je fis mon petit jeu...

- Attend, il y a eu un meurtre et tu étais sur la scène de crime?!?

- Non non, j'ai des amis qui on prit panique et m'on appeler car il y avait un individu draconique qui avait apparu de nul part dans leur chambre avec la garde qui avait envahi les lieux pour repartir suite a la disparition du dragon. C,était étrange comme soirée. Il voulait seulement un peu de soutien morale et ce sont de bon amis a moi.

Dit il en passant de mes yeux a ceux du Pégase. En mode "pardon de ne pas te l'avoir dit ma chérie". On jouait le couple qui se disputait un peu mais restait quand bien même proffessionnel et proche pour les agents de la paix qui était face a nous. Il ne fallait pas laisser aucun indice ou piste qui guiderai a nous. Asthor fit mine de chercher mentalement a des indice ou des information pour le générale...

- Je n'ai pas posé trop de question car je n'aI pas être mèler a ce genre d'évenement, mais de ce qu'ils m'ont dit, c'était un dragon avec un masque blanc et une toge rouge a capuchon. cest la seule description que j'ai, plus cette mistérieuse apparition et disparition. Je voudrai bien vous être plus utiles, mais cest surement des informatino que vous savez déjà.

Tel une femelle, je me collait la fourrure de mon compagnon de un car j'avait envi de la sentir, de deux car cest doux et de trois pour acté comme si c'était lui le plus fort qui me protégeait. Parfois quand je par voir mes autre mari, cette fourrure me manque énormement... C'EST TELLEMENT CONFORTABLE!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brimseï Oranaï

♦ Pégase ♦
Puissance et Liberté

avatar


~ Messages : 153
~ Gemmes : 1519

~ Statistiques
Physique:
55/100  (55/100)
Mental:
70/100  (70/100)
Social:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   Jeu 20 Juil - 19:50


- Attends, il y a eu un meurtre et tu étais sur la scène de crime ?!?
- Non non, j'ai des amis qui ont pris panique et m'ont appelé car il y avait un individu draconique qui avait apparu de nulle part dans leur chambre avec la garde qui avait envahi les lieux pour repartir suite à a disparition du dragon. C'était étrange comme soirée. Ils voulaient seulement un peu de soutien moral et ce sont de bon amis à moi.

Je restais totalement blasé tandis que le couple tentait de s'expliquer. Au premier abord, cela m'étonna de voir une dragonne et un léviathan si proche. Je ne m'en formalisais pas cependant. Ils étaient libres et ce n'était certainement pas à moi de leur dire quoi faire de leur vie. Alors comme ça, il s'agissait d'amis proches du serveur ? Soit. Mais que faisait-il proche du lieu du crime, peu de temps après que celui-ci ait été commis ? Nous n'avions rien trouvé d'anormal chez le couple de léviathans. Nos enquêteurs n'avaient pas flairé la moindre odeur qui pourrait appartenir au tueur -et ils étaient passés bien avant que le serveur ne passe - ce qui signifiait que l'assassin s'était démerdé pour camoufler ses effluves. Mais comment ? Ce léviathan y serait-il pour quelque chose ? Je décidais de patienter le temps que ce dernier finisse de s'exprimer avant de me mettre à le travailler.

- Je n'ai pas posé trop de questions car je n'aime pas être mêlé à ce genre d'événement, mais de ce qu'ils m'ont dit, c'était un dragon avec un masque blanc et une toge rouge à capuchon. C'est la seule description que j'ai, plus cette mystérieuse apparition et disparition. Je voudrais bien vous être plus utile, mais c'est sûrement des informations que vous savez déjà.

Je hochais simplement la tête pour lui montrait que je l'avais écouté et entendu. En effet, ce qu'il nous apprenait (pas vraiment) ne nous aiderait pas à nous faire avancer. De vraies fausses informations en quelque sorte. Mais si ce qu'il disait était la vérité et que ce sombre léviathan s'était rendu chez ses amis proches pour les soutenir, n'aurait-il pas du les faire parler pour ensuite les rassurer. On procède généralement de la sorte, non ? Hum… Je ne savais trop quoi dire mais il n'empêche que j'avais des doutes.

- Et comment expliqueriez-vous votre rapide venue chez vos amis ? Nos enquêteurs sont passés après vous, et eux étaient sur place bien avant vous. Il me semble donc étrange que vous ayez pu vous rendre dans cette maison avant nos troupes. De plus, il y a tout de même une certaine trotte d'ici à la scène du crime.

_________________

Mioche de Braserio:
 

Sa Miocherie vous parle en White.
Son acolyte, Srûshi Gaid, jappe en Aquamarine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Poursuite nocture d'un assassin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poursuite nocture d'un assassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Poursuite d'un voleur
» Azäziel [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Kingdom  :: 
Zones RPG
 :: Royaume de Braserio :: Braserio
-