AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voleur de valeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arcus Neodignis

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 671
~ Gemmes : 1998

~ Statistiques
Physique:
40/100  (40/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Voleur de valeur   Mer 3 Jan - 22:17

Voleur de valeur.

Je continue de voler dans le ciel à la recherche de Naith, voulant ne serait-ce que la voir pour m'assurer qu'elle ne soit pas sous les débris du stade. Mais rien, et le nuage verdâtre en contrebas ne m'inspirait pas confiance. Et les pirates ne cessaient de me tirer dessus avec leur canon. Ils m'énervaient tous, ses pilleurs sans fois ni lois, sans code d'honneur... J'entrepris de charger mon rayon arctique pour essayer de me libérer de ses armes de destructions. Mais à l'instant où j'ouvris la gueule, quelque chose bougea sur le pont du galion.
"ATTENTION !!!"
Sans réfléchir je relâche l'énergie et me décale suffisamment pour esquiver un tir de baliste. Mais moi qui pensait avoir affaire à un explosif, je fus bien surpris lorsque la flèche se brisa pour libérer un filet. J'eus heureusement le temps de m'éloigner pour ne pas qu'il m'atteigne. Ils avaient rechargés mais ne tentaient pas de me tirer dessus à nouveau bien qu'ils me tiennent en joue. Je crois avoir compris, ils protègent leur navire, mais semble se moquer de nous... Et pourquoi un filet ? Oh ! Merde ! Ils veulent des prisonniers. Ce nuage n'est donc pas mortel. D'un côté j'étais rassuré, mais d'un autre, ne pas avoir retrouvé Naith m’inquiétais terriblement, et ne rien pouvoir faire me démoralisais. Il fallait trouvé quelque chose pourtant... Et de nouveau, les boulets de canon filèrent tout prêt de moi pour se perdre dans la ville. Pourvus qu'il n'y ai aucun blessé... Je n'étais toujours pas décidé entre organisé une résistance et retrouver Naith. Mais malheureusement, dans toute cette pagaille, les deux objectifs étaient irréalisable. Bon sang ! Je devais faire quelque chose, je ne peux pas rester planté là et attendre qu'ils aient finis d'embarquer leurs futurs gladiateurs. Je continue mes esquives qui m'épuisaient, puis soudains je vis des cordes tombées du navire, et des pirates de toutes espèces descendirent du galion pour aller cueillir leur butin. Ils remontaient tous ceux qui avait été pris dans leur gaz. Et merde, il y en avait plein... Je ne pus prendre le temps de les compter, j'essayais tant bien que mal de m'approcher pour les en empêcher. Mais leurs contre attaques étaient violentes. Entre les canons, les balistes et les catapultes, je ne pouvais approcher le navire suffisament pour couper les cordes. Et puis en y réfléchissant, à quoi bon ? Je risquais plus de les blesser à cause de la chute que de les aider. Et puis, ils retomberaient dans le nuage de paratoxine et les pirates n'auraient qu'à les pêcher de nouveau. J'étais coincé... Heureusement, j'étais encore assez agile et rapide pour esquiver leurs tirs, mais mes capacités se limitaient à ça. Impossible de faire davantage pour essayer de sauver ses gens. Je ne pouvais même pas aller trouver Naith sans risquer de me faire capturer moi aussi. Puis finalement, mon indécisions quant à ce que je devais faire se transforma en certitude, je ne pouvais rien faire pour le moment, et encore moins seul. Je m'apprêtais à reculer, vaincu, lorsque je la vis.
"NAITH !!!"
Impossible de savoir si elle m'avait entendu. Son corps inanimé témoignait de la puissance du poison. La voir ainsi provoqua une atroce douleur au cœur. Une douleur qui s'envenima lorsque je tentais d'approcher sans rien pouvoir faire. Les tirs étaient plus ciblés, plus précis, et en fonçant de cette manière, je ne risquais que de me faire tuer. Mais je devais l'aider, qui sait ce que ses pirates allaient lui faire. Et le peu que je savais de leur pratique m'en donnait des frissons. Les traitements les plus barbares étaient dans leurs coutumes, les pires crimes, leur quotidiens et les atrocités, leur passe temps. Heureusement ceux-ci ne semblait pas vouloir les tuer, du moins pas directement. Malgré les années, l'arène était toujours leur occupation préférée apparemment. Et aujourd'hui, ils avaient besoin de guerriers pour les distraire quelques temps. Merde ! C'est alors que je le vis enfin. Le responsable de cette capture. Surpris et épuisé, je me posai sur le plus haut mur encore debout du stade. Le monstre venait contempler son œuvre. J'aurais pourtant du me douter que c'était lui. Il n'y avait que ce capitaine d'assez lâche et perfide pour oser attaquer Eirinikos en pleine trêve. Un dragon métallique de la même race que Raven...
"John Silver !!!"
"Tiens, tiens, Arcus. Auriez vous oubliez vos bonnes manières ? C'est Capitaine John Silver. Et je risque de devenir Amiral après une aussi belle prise."
"Couards ! Relâchez les !"
"Vous plaisantez ? On s'ennuie sur notre flottille et le Commodore Flint paie très cher pour ses minables."
Je grogne, incapable de faire autre chose, puis mon regard se reporte sur Naith qui arrivait sur le pont. Toujours paralysée et immobile. Le capitaine se retourne vers elle d'un air curieux en voyant mon regard insistant et désespéré. Putain, j'aurais mieux fait de le fixer lui... Dans quoi j'avais mis la pauvre jeune dragonne qui se trouvait maintenant à bord. Devinant ses intentions alors qu'il se tournait vers elle. Je cris incapable de faire autre chose.
"Si vous la touchez monstres... !!!"
"Touché !"
Je pousse un long rugissement de toute la force de mes poumons. J'ignorais quel effet cela aurait mais les balistes se tournèrent vers moi pour tirer leurs filets que je n'eus aucun mal à esquiver.
"Vous allez le regretter !"
"Oh ! Mais j'espère bien que vous allez venir la chercher. Imaginez la prime pour avoir capturer le commandant Neodignis."
Il met un petite claque à la dragonne paralysée et commande aux hyènes de la mettre au fer avec les autres.
"Je ne vous propose pas un échange, ce serait trop simple. Et puis j'adorerais vous voir l'un contre l'autre dans l'arène."
"Monstre !"
"Bien, vous m'excuserez, j'ai encore du travail. Matelot, dégagez moi ce vers de terre."
Et de nouveau les canons firent feu. Et je ne pus qu'esquiver, en regardant ma bien aimé être embarquée dans les cellules du bateau. Il fallait que je la sauve.
"Laisse tomber pour le moment, planque toi et attend, tu ne peux rien faire seul..."
Je refusais de l'admettre, même si je savais que la démone avait raison. Fait chier. Je reculai pour simplifier mes esquives, mais je me refusai de fuir et de me cacher en attendant que ça aille mieux. Il fallait que je tente quelque chose. Et ma seule idée, fut de souffler mon rayon arctique en travers de la coque du navire. Je chargea, souffla, et malgré la distance, mon attaque toucha. Mais ce n'était pas assez pour couler ce navire. J'avais seulement réussi à les provoquer, et encore... Que faire maintenant ? Ils embarquaient déjà les derniers prisonniers, et sans même prêter attention aux cristaux de glaces formés sur la coques, ils mirent les voiles. Il fallait vite que je trouve quelqu'un pour mettre en place une stratégie pour les libérer. Il allait falloir jouer vite si nous voulions tous les sauver avant qu'ils ne rejoignent la flotte.

_________________
Arcus Neodignis◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►


Arcus parle en lightskyblue et Daï en greyblue.
Signature et avatar par Francis-John. Merci Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naith

♦ Dragon ♦
Feu et glace

avatar


~ Messages : 252
~ Gemmes : 1248

~ Statistiques
Physique:
60/100  (60/100)
Mental:
55/100  (55/100)
Social:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Voleur de valeur   Jeu 28 Juin - 18:48


Je me mis soudainement à paniquer, réalisant bien trop tardivement que j'étais prise au piège comme l'aurait été un rat. J'avais beau ordonner à mes muscles de se contracter, rien n'y faisait, aucun spasme, pas le moindre frissonnement de peau n'était en mesure de m'assurer que ce corps si lourd m'appartenait encore. Alors, et pour seule contestation à ses misérables traitements que je subissais déjà, je n'eus été en mesure de pousser qu'un faible grondement, ma voix étant elle aussi entravée par le poison. Cette sourde protestation ne fit qu'amuser davantage les pirates chargés de me ligoter. Si ma gueule n'était pas en mesure de s'ouvrir, mes yeux, eux, fonctionnaient encore parfaitement. Je leur décochais alors un regard auquel ils étaient sûrement accoutumés, somptueux mélange entre haine et crainte. Ils n'en firent rien. Ce fût à peine s'ils me sourirent de dédain lorsqu'ils ordonnèrent aux autres restés sur le pont de me remonter. Le contact que j'avais avec le sol s'envola doucement et bientôt je sentis les liens chargés de me soutenir me rentrer dans la peau sous l'effet de mon propre poids. Une douleur aiguë me traversa alors de long en large. Elle n'était pas simplement faite de douleur physique mais également d’affliction.

Un paysage désolé s'offrit à moi lorsque je commençais à prendre de la hauteur. Mon cou pendant dans le vide, je ne pouvais détourner le regard de ce spectacle tragique et meurtrier. Tout n'était que ruine et désolation. Fumée, gravât, poussière, le tour formait un mélange disgracieux qu'un peintre pris de folie aurait pu effectuer. Il m'était difficile de discerner la moindre chose tant les couleurs de cet abominable tableau se répétaient. Un détail ne m'échappa cependant pas, celui-ci se démarquait aisément de la croûte que j'observais de par sa teinte criarde ; ce fut celui d'un jeune, un enfant sans doute venu assister aux festivités en compagnie de ses parents maintenant disparus, baignant dans une mare de sang. Ce dernier, encore lisse et limpide se déversait lentement sur les rochers qui retenaient prisonnier le malheureux. Cette vision d'horreur m'arracha un haut-le-cœur. C'était tout bonnement abominable. Finirais-je ainsi ? Probablement. Aux prises de ces pirates, il était certain que je finirai par livrer bataille dans l'une de leurs arènes, mais que pourrait bien faire une espionne face à un combattant ? Qui plus est, je me refusais à tuer une personne qui s'était retrouvée mêlée à cela tout comme moi. Cependant à ne pas vouloir combattre, ils allaient forcément m'abattre puisque je ne les divertirai pas assez… Il fallait que je m'échappe, et vite. Mais que faire quand on est incapable de bouger ? Pas grand-chose malheureusement. Je commençais à perdre espoir.

J'entendis alors mon nom résonner au creux du stade. Du moins, était-ce réellement le mien ? Le brouhaha ambiant m'empêchait d'en être certaine. Je parvins tout de même à me « redresser » et à observer en contrebas un léviathan blanc. Arcus ? Dieu merci, il était sain et sauf ! Je le vois alors se précipiter en ma direction, et par la même occasion vers celui qui semblait tirer les ficelles de tout ceci. Comme j'aurais aimé pouvoir lui hurler de ne pas s'approcher, que je finirai bien par m'en sortir, que s'il s'approchait davantage il risquerait d'y laisser la peau… Une fois de plus, je restais la gueule grande ouverte, ne produisant aucun son. Je ne voulais pas qu'il me rejoigne. Ne cherchez pas à me rejoindre, restez où vous êtes, je vous en supplie. Ils vous tueront… Pensant cela, je vis Arcus se stopper, le fameux capitaine que je ne reconnus par immédiatement lui barrait la route. Son infâme visage m'apparut cependant lorsque ce dernier se détourna de celui que je chérissais pour venir m'asséner un coup de griffe. Je sentis alors sa patte s'abattre sur ma joue, ses ongles aiguisés pénétrer ma chair. En commettant le râle que je laissais échapper, je ne pus répliquer d'une quelconque façon. Quelle humiliation… Le capitaine cria alors à ses hommes de se dépêcher, ce qu'ils effectuent sans mal après que j'ai eu lancé un léger sourire au Commandant. Je m'en sortirai, je vous le promets. Bientôt, je me retrouvais sur le pont de leur navire, entourée d'innombrables autres victimes.

_________________

Espionne de l'Alliance:
 


Naith vous parle en paleturquoise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ece Icarius

♦ Aryn Eldor ♦
Technicien & Admin

avatar


~ Messages : 700
~ Gemmes : 1362

~ Statistiques
Physique:
70/100  (70/100)
Mental:
50/100  (50/100)
Social:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Voleur de valeur   Sam 30 Juin - 20:03


J'essayais de bouger, de faire le moindre mouvement qui me permettrait de me libérer. Mais rien à faire. Leur poison était d'une puissance incroyable. Immobiliser un dragon en seulement quelques inhalations témoignait de son efficacité. Seul mes yeux encore ouvert me permettait d'observer le chaos alentours. La panique générale. Fait chier ! Ma place était en bas à faire les poches des victimes. Mais malgré cela, je n'arrivais pas à décrocher mon regard de la petite phœnix restée en bas entre les gravas de l'arène d'Eirinikos. Elle va venir me chercher pour sûr. Dans nos accords nous avions jamais évoqué les pirates... Je profite un peu d'avoir une vue sur mon corps pour voir  comment j'étais ligotée. Mouais, même si j'arrivais à vaincre le poison, je ne pourrais pas me libérer si facilement. Leur harnais faisait tout le corps, du haut du coup, jusqu'au bout de la queue. Constitué de lanière de cuir renforcée de métal. On voyait aussi d'innombrable cristaux de mana qui devait servir à piéger la magie. Ce genre d'enchantement, je le connaissais bien. J'en ai porté pendant longtemps des colliers d'anti-magies. Sauf que là c'était un harnais. Et puis enfin, il possédait des boucles entres les pattes pour venir retenir celles-ci repliées contre le corps. Je ne voyais pas mes ailes, mais je sentais des sangles tout autours pour les maintenir fermées, et d'autres pour les plaquer au corps. La queue accrochée au cou. Et en observant mon museau, je me devinais muselée. Les sangles en témoignaient. Je ne risquais pas de me libérer. Du moins, pas seul. J'arrivais rapidement sur le pont et il nous descendait doucement contre celui-ci. Ça ne ressemblait pas à leurs réputations. Mais j'entendis rapidement la réponse à mes questions.
N'abimer pas les prisonniers. On en a besoin pour l'arène.
Donc c'était bien pour l'arène. Ils devaient avoir du mal à trouver des gladiateurs ses temps-ci. Néanmoins, avoir rassembler tout ce monde à Eirinikos leur permettait d'en capturer facilement en une seule fois et pas seulement des civils, mais aussi des athlètes et des guerriers. J'entendis le noms d'Arcus Neodignis. S'ils avaient aussi réussi à le capturer lui, on était dans la merde. Mais il semblerait que non. Il avait juste discuter avec le capitaine. John Silver ? Ça me disait quelque chose. Surement un pirate réputé pour ses crimes. Son affiche devait être placardée à côté de la mienne sur les tableaux des criminels recherchés... Mais je ne pus entendre la suite des événements, les boulets de canons sifflaient trop fort ainsi que les tirs de balistes. Puis après un moment, ils nous emmenèrent à l'intérieur du navire, nous descendant un par un à l'intérieur de cages étroites qui allaient servir à nous transporter plus facilement.

_________________
Ece Icarius◄• Présentation •►
◄• Fiche de gestion •►

Ece parle en steelblue et Elena en slategray.
Merci à Kira pour ce superbe kit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Voleur de valeur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voleur de valeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stats pour un voleur level 10
» [Valeur de bande]
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !
» Voleur lvl 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro's Kingdom  :: 
Zones RPG
 :: Eirinikos :: Stade
-